DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Autant en emporte les cons !


Un cinéma du Tennessee, à la demande d'une partie de son public de décérébrés, a décidé de déprogrammer le trépidant film de Victor Fleming sous prétexte qu'il serait dépréciateur pour les Noirs.



Après les stupides changements de noms de rues et autres déboulonnages de statues qui vont jusqu'à s'en prendre à Christophe Colomb voici venir le temps de la censure rétrospective qui ne s'arrête plus aux "têtes de nègres" des pâtisseries mais va jusqu'à frapper les films dix fois oscarisés.

Tout ceci n'est en réalité qu'un délire haineux et raciste anti-blancs. Bien évidemment, il n'est jamais fait confiance aux spectateurs pour démêler eux-mêmes les différents niveaux de lecture d'une oeuvre.

Il est vraiment temps de défendre mordicus la liberté d'expression contre cette racaille planétaire de néo-censeurs.

Jeudi 31 Août 2017


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Alablanche le 03/09/2017 00:09
S'il ne s'agissait que d'un cas isolé on considérerait seulement que cette interdiction est ridicule mais ce n'est pas le cas et il y a de quoi s'inquiéter.

2.Posté par A neuf mille kilomètres le 03/09/2017 04:47 (depuis mobile)
Et oui, il suffit maintenant de dire à quelqu'un qu'il est raciste et la discussion est terminée. Soit nous aurons 1984, soit la guerre civile, soit les deux.

3.Posté par De passage le 03/09/2017 09:51
Il faut neutraliser Soros, ce vieux con malfaisant de milliardaire ! A la fin de l'automne de sa vie, ce dangereux gaucho, veut déstabiliser la planète démocratie, avant de disparaître. Trump doit le déclarer comme un danger pour la sécurité nationale, pour son soutien aux associations gauchos qui n'ont d'antiracistes que le nom et qui ont pour mission de foutre la merde aux USA et en Europe. Les démocrates, mauvais perdants sont également derrière tout ça.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes