DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Brossachtung !







Ce pauvre Ian (prononcez e-Anne ou Hi-Âne pour faire branché ou écolo) Brossat a décidé de partir bille en tête à l'assaut du site Riposte laïque. Il fait mine de croire qu'il a été physiquement menacé sous prétexte que, dans une méritée volée de bois vert pour son action ruineuse, démagogique et clientéliste dans le logement dit social, ce site a pointé sa responsabilité personnelle et a conclu : "Moi, si j'étais parisien et que je croisais Ian Brossat, je sais ce que je ferais à ce militant du grand remplacement."

Sans même réaliser le caractère incongru de sa référence colorée, ce communiste de pacotille s'est plaint que l'article franchissait une "ligne rouge" ! Il va falloir qu'il révise les bases de sa polychromie politique ...

Bien évidemment, l'auteur de l'article en cause court peu de risques judiciaires car il avait peut-être l'intention d'embrasser Brossat sur la bouche à la manière russe ou de lui offrir un exemplaire du code du travail annoté par Hidalgo quand elle travaillait d'arrache-pied au ministère du même nom, une rareté.

Cet engouement pour la procédure doit venir du fait que Brossat est parvenu à faire condamner un twitter pour homophobie il y a quelque temps. Il n'y a pas que les prétendues menaces physiques qui le chatouillent.

Décidément, après les annonces de procès d'Hidalgo contre le magazine Capital ayant dénoncé ses emplois fictifs, la mode est contentieuse à l'Hôtel-de-Ville ...



Il ne peut plus reculer !
Il ne peut plus reculer !

Dimanche 29 Octobre 2017


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par blum le 30/10/2017 09:59
"Il ne peut plus reculer", non, il doit sauter.
Son action ciientèliste ( j'ai vu, à plusieurs reprises, les queues de " clients", venus tout exprès pour lui, à la
Mairie du 18ème: impressionnant!).
Il n'y aura jamais assez de logements sociaux pour satisfaire à la demande du Maghreb entassé là.

2.Posté par SONIA le 31/10/2017 17:04
IAN BROSSAT et sa chef (ou cheffe ?) bien aimée sont près à se prostituer pour que Paris reste à gauche, ils ne s'en privent pas jusqu'à l'écœurement de tous les parisiens, quelles que soient leurs opinions politiques

C'est fou ce que la population des immeubles Ville de Paris a foncé en 10 ans ! Ca doit venir du soleil parisien...

3.Posté par Poulbot le 04/11/2017 08:38
@Sonia : Quand on vois ce que les immeubles HLM de la ville deviennent avec cette population qui a trop pris le soleil parisien ........ Je comprend mes concitoyens parisien de naissance quand ils quittent regret la ville ou ils sont nées , travailler ; pour des contrées plus clémentes ou le savoir vivre, le respect existent encore. Loin des coteries et autres magouilles politichiennes gauchisantes qui ont mis cette villes dans une anarchie indescriptible tant humaine que matériels.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes