DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Brossat reluire



Caramba ! il existe encore des communistes parisiens ayant conservé l'esprit de résistance.



Brossat reluire
Nous vous avions déjà signalé que la section du PCF du 14ème arrondissement s'est distinguée en condamnant le scandale de Jean Bouin, au contraire des apparatchiks de l'Hôtel de ville qui, depuis des années, suivent docilement Delanoë dans son entreprise de com' grimée en "socialisme".

L'un des plus zélés serviteurs du maire de Paris est un nommé Ian Brossat, président du groupe communiste au conseil de Paris depuis l'an dernier. Mis à part quelques abstentions de circonstances, ce révolutionnaire installé ne trouve rien à redire à la mascarade delanoiste. Mais cela n'est pas du goût de la section du 14ème arrondissement, qui lui envoie dans les gencives des vérités fort peu respectueuses du centralisme démocratique !

Vous découvrirez ce portrait au vitriol en cliquant ici.

En découvrant l'itinéraire de ce jeune homme, on comprend mieux pourquoi l'appareil du PC parisien maugrée à peine lorsqu'il s'agit de suivre Delanoë sur sa pente savonneuse ...

Dimanche 18 Octobre 2009


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Catherine MARGUERITTE le 23/10/2009 22:20
Bonsoir bonsoir. Je me suis surprise d'être surprise par un jeune élu communiste citant La Bruyère au Conseil de Paris en Septembre. Hélas les premières feuilles tombaient en Octobre et ma fugitive impression de fraîcheur aussi, ses dernières prises de position l'on fait apparaître tel qu' il est...dans ses habits de laquais du Prince.

2.Posté par Tressy le 25/10/2009 16:00
Outre les propos de Melle Marques, qui de son temps au conseil du 14eme passait pour la passionara illuminée ( pas un voeu ni une délibération sans que celle ce ci ne tombe en larme lorsqu'elle en était le rapporteur ... ) il y a la vérité sur Mr Brossat. Effectivement celui n'envisage que la profession de politique telle que firent sa maman "Sylvia la rouge" et son papy l'espion Marius Klingsberg.

citation de Guysen news (2007) :
"le candidat communiste aux Législatives dans le 14ème arrondissement de Paris, Yan Brossat n'est autre que le petit-fils de Marius Klingsberg , professeur israélien de biologie et ancien lieutenant colonel de Tzahal qui dirigeait l'Institut biologique de Nes Siona et qui a fourni pendant un quart de siècle aux Soviétiques des secrets importants sur l'état d'Israël avant d'être condamné à une lourde peine de prison. Mais ce n'est pas tout: la mère de Yan Brossat était surnommée "Sylvia la rouge" et elle avait été mariée à Udi Adiv un Israélien qui lui a espionné pour le compte des Syriens! Et pour l'état civil israélien le jeune candidat communiste de 27 ans reste Yan Klinsberg. Il raconte au Maariv qu'il se sent très lié à l'état d'Israël et qu'il a passé ses dernières vacances de février à Eilat. Son grand-père qui vit en France depuis sa libération de prison il y a dix ans se dit très fier de son petit-fils communiste. "

http://www.desinfos.com/IMG/html/CJE180507.html

3.Posté par Le cercle des arrivistes parvenus le 04/11/2013 17:01
Mise en sommeil de l’Association des Jeunes Elus de France

En 2009, des élus de plusieurs bords politiques lançaient avec Pierre Adrien Babeau, maire-adjoint UMP à Neuilly-sur-Seine, d’autres petits camarades du PS, du MODEM et du Front de Gauche, dont Ian Brossat, Président du Groupe communiste au Conseil de Paris l’Association des Jeunes Elus de France, « au delà des clivages partisans ».

L’objet de l’association? S’entraider entre élus d’étiquettes différentes, échanger « des conseils mutuellement » pour chacun faire avancer le plus loin possible sa carrière… peu importe l’étiquette!

A l’approche des élections municipales de 2013, cette fraternité interpartiste aurait pu devenir compromettante pour les membres de la petite bande qui se répartissent dans diverses formations politiques amicalement concurrentes. Depuis 15 jours, le site internet de l’association a été mis en sommeil. On reste sur sa faim.

Les bons « petits conseils » entre amis ont-ils été profitables?

Est-ce désormais instruit des conseils de ses amis qu’Ian Brossat est désigné bras gauche d’Anne Hidalgo pour poursuivre la politique anti-sociale de Bertrand Delanoë les 6 prochaines années?

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes