DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Cumul d'emplois suspect chez Hidalgo : enfin des bonnes questions dans la presse !



A l'occasion de la parution du livre de Routier et Le Brun "Notre-Drame-de-Paris", pour la première fois ailleurs que dans Delanopolis et sous la plume de Serge Federbusch, la question de l'impossible cumul des fonctions d'inspecteur du travail à temps plein, de premier adjoint du maire de Paris, de conseiller régional et de secrétaire national du parti socialiste est ouvertement posée.

Il était temps !



Dix c'est bien deux fois cinq ?
Dix c'est bien deux fois cinq ?
Question de "Challenge" à Airy Routier et Nadia Le Brun : "A-t-elle (Hidalgo) été inquiétée ou même interrogée pour la période où elle a cumulé ses postes et salaires d'inspectrice du travail et sa fonction d'élue qui lui prenait tout son temps?"

Réponse : "Pas à notre connaissance".

Hélas, cette incroyable léthargie des médias et de la justice à questionner Hidalgo sur ces 10 années payées par la contribuable est bel et bien une triste réalité qui révèle l'état de dépendance de la presse vis-à-vis de la mairie de Paris.

Mais mieux vaut tard que jamais. Gageons qu'un jour ou l'autre ce sujet fera l'objet d'investigations plus insistantes ...


Lundi 4 Septembre 2017


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Pierrot le 05/09/2017 14:47
On se demande surtout ce qu'attendent des associations telle ANTICOR pour agir ?
Je serais intéressé de comprendre les raisons de son inertie à ce sujet.

Il serait plus que tant que les contribuables soient valablement défendus, et qu'ainsi, chaque abus de l'argent public soit systématiquement questionné et, le cas échéant, poursuivi en justice lorsque l'abus est manifeste.

Idem pour les subventions clientélistes (des centaines de mlllions d'euros déversés chaque année en l'absence du moindre contrôle sérieux), tandis que l'endettement de la ville de Paris s'aggrave et que les 160 millions de déficit d'AUTOLIB devront eux aussi être épongés par les contribuables parisiens.

Dans le privé, cela s'appelle au mieux une faute de gestion et au pire de l'ABS, et c'est sanctionné pénalement.

2.Posté par https://www.traceurgps.net/ le 06/09/2017 12:42
Bonne continuation pour ce blog.

3.Posté par Jean-Pierre le 09/09/2017 05:34
En principe, le Parquet National Financier de Madame Eliane Houlette ouvre une enquête dans les heures qui suivent la révélation dans la presse d'une suspicion d'emploi fictif concernant les politiques en vue et leur entourage !
Même lorsque les faits allégués remontent à 20 ou 30 ans.
Dans le cas d'Hidalgo, ce qui est intéressant c'est que les deux activités plein temps qu'elle est supposée avoir eues simultanément sont toutes deux financées par des fonds publics. Cela ouvre de belles perspectives quand à la qualification des faits par un procureur ou un juge d'instruction !
En avril 2017, juste avant l"élection présidentielle, Eliane Houlette déclarait :
" "Nous sommes au coeur même de la société, nous ne l'oublions pas. D'ailleurs, dans la Déclaration des droits de l'Homme, tout est dit sur l'impôt, la contribution, et le devoir de traiter tous les hommes de la même façon" "
Eliane ou es tu ouh ouh............................. ?

4.Posté par Jean-Claude ARON le 05/10/2017 07:02
Comment se fait-il que la publication laisse paraître une pub sans rapport avec l'objet de l'article ?

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes