DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Macron : la tactique de l'énervement


Les petites phrases à demi provocatrices et la bougeotte permanente de l'histrion élyséen ont pour objectif d'épuiser les critiques, de les énerver au sens premier du terme.



Fainéants, gens de rien, grincheux, fouteurs de bordel, illettrés : en trois mois Macron a fait déborder sa morgue et son mépris de classe.

Mais il reste prudent, il ne s'attaque qu'aux faibles et aux fragiles. Il recule lorsqu'il fait face à des groupes solides et potentiellement dangereux pour lui comme les chauffeurs routiers. C'est une attitude classique chez le pervers.

Décidément, les Français ne pouvaient faire un plus mauvais choix, sauf à réserver l'hypothèse de leur masochisme qui expliquerait au contraire qu'ils n'ont désormais que ce qu'ils souhaitent au fond d'eux-mêmes.

Jeudi 5 Octobre 2017


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Michel Massot le 05/10/2017 16:13 (depuis mobile)
Commentaire juste du president 90pour cent des francais sont d accord les journalistes sont aussi NULS que la CGT
Il faut dire la vérité au lieu de jouer a la Hollande

2.Posté par Jeanne le 05/10/2017 16:33
bien vu, malheureusement je crains que vous ayez raison, un certain "sondage" sauce Brunet Eric, donne à 70% raison à mar CON! pourquoi se gênerait-il plus il rabaisse les français plus ils en redemandent!

3.Posté par Christiane Chavane le 06/10/2017 09:47
Macron occupe les médias avec ce genre de remarques idiotes et insultantes; si ça plaît c'est parce que ça ressemble à de la politique de café du commerce. Est-ce ce qu'on doit attendre d'un président ?

4.Posté par Challier le 06/10/2017 16:50
La rubrique "café du commerce" était rédigée par Marcel Dassault. Autre style que le macronien !

5.Posté par Béret vert le 06/10/2017 17:51
Les braillards de la CGT concentrent l'attention médiatique dés qu'un canard boiteux ferme ses portes. Les braillards de la TV concentrent l'attention du populo sur les petites phrases de Macron que les braillards de la CGT et de la TV fatiguent à l'évidence. Le web a cet avantage qu'on peut y pratiquer le principe de précaution en coupant le son d'un seul clic. Macron devrait faire comme Trump, tweeter.

6.Posté par JEJ le 07/10/2017 11:07
Stratégie politique malheureusement classique consistant à insulter et à chercher à décrédibiliser ses adversaires pour ne surtout pas aborder le fond des choses.

7.Posté par panchovilla le 10/10/2017 15:27
A chaque fermeture d'usine pour délocalisation les syndicats organisent un blocus avec brûlage de pneus et de merguez, et discours toujours similaire aux médias béats : "on lutte pour sauver nos empôa".
et tout le monde gobe !!!
eeehh non ! ils luttent pour soutirer à l'entreprise un maximum d'indemnités de licenciement.(130 000 € pour good year !).
Donc quand Macron dit qu'il y en a qui feraient mieux etc...etc...le bordel, il n'a rien compris au film. Ils iront (peut-être) chercher du boulot quand ils auront obtenu 130 000 € en foutant le bordel.
Peut-être que ça irait mieux si on versait le pactole à ceux qui reprennent un emploi (même sous-payé) avec une dégressivité dans le temps....tu re-travailles dans le mois (comme pousse-caddy au supermarché ou aide à domicile, tu touches 130 000; tu glandes chez toi tu perds un peu tous les mois).

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes