DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Orange amer


Notre alerte syndicat Supap, de la direction des affaires culturelles de la ville de Paris, nous a signalé une fâcheuse tendance municipale à transformer les édifices publics en panneaux publicitaires. Au rythme où se dégradent les finances de Paris, le maire et ses adjoints seront-ils un jour réduits à jouer les hommes-sandwichs ?



Orange amer
"LA VILLE DE PARIS REPEINTE EN ORANGE !

Surprise ! Au cœur de l’été, des centaines d’affiches publicitaires ont fleuri sur les bâtiments municipaux parisiens (bibliothèques, mairies, parcs et jardins..). Paris s’est trouvé un sponsor ... Orange !

L'opérateur multimédia se voit ouvrir grandes les portes de la Mairie de Paris par Bertrand Delanoë : affiches, autocollants, dépliants illustrés de son logo. Une première dans les services publics ! (voir en cliquant ici). Mieux ! Pour toute connexion à Internet, l’opérateur collecte de nombreux renseignements (noms, prénoms, mail et téléphone) se constituant une précieuse base de données, scellant ainsi l’alliance du libéralisme, du marketing et du contrôle social. La pollution électromagnétique (dénoncée régulièrement par le Supap) se double maintenant de pollution publicitaire !

Dommage que le Maire de Paris ne fasse pas autant de publicité pour la lecture en bibliothèque dont les budgets sont encore en baisse de 15 % en 2009 ! ! !

La Ville de Paris va-t-elle succomber au syndrome du naming qui consiste à baptiser un lieu du nom d’une marque ? Il pourrait y avoir alors une bibliothèque « Hachette Lagardère», un centre de loisir « Journal de mickey », une mairie « Pronuptia » ou une crèche « Pampers ».

Justement, il y a quelques années la Mairie de Paris avait loué le musée Bourdelle (15ème) à la marque de couches culottes « Pampers », comme l’avait révélé à l’époque le syndicat FO. Ne riez pas, c’est authentique ! Vous le découvrirez en cliquant ici.

Petite information pour le Maire de Paris : généralement un sponsor donne de l’argent. Là, c’est le contraire, le logo Orange est diffusé dans tout Paris et la Ville paye plusieurs centaines de milliers d’euros tous les ans à l’opérateur téléphonique.

Caramba…….encore raté ! Les fonds publics sont encore gaspillés."

A l'heure où Delanoë entend dépenser 200 millions d'euros pour détruire inutilement Jean Bouin, 700 millions pour massacrer le site des Halles et un milliard pour prolonger un inutile tramway, les Parisiens apprécieront ce nouvel exemple de bonne gestion. De l'audace, disait-il l'an dernier ...


Dimanche 6 Septembre 2009


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Petitjean le 08/09/2009 21:48
Merci de nous signaler tout ça. Je ne me doutais pas de l'étendue des dégâts. Je faisais tacitement confiance au Maire actuel, surtout à cause de mes convictions socialistes et de l'épouvantable horripilation Jean et Xavière. Le 20 il sera possible de se rencontrer où?
En effet, détruire le jardin des Halles est un projet absurde : ns ne sms tjrs pas remis de la destruction des Halles (dont je me souviens déjà peu clairement) et les gens semblent s'être habitués au jardin actuel. Alors, effectivement, détruire ce qui existe et payer le nouveau projet tous ce millions et imposer aux quartier des travaux qui dureront Dieu sait combien d'années, ne me semble pas relever du bon sens.
En tout cas, merci de vous dépenser. Bon courage.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes