DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Ouvriers polonais et lituaniens privés de salaires depuis des mois  : maître d’ouvrage Paris-Habitat !





L'association "Groupement de locataires Erard-Charenton-CLCV" qui bataille fermement contre les dérives de Paris-Habitat vient d'être saisie d'une incroyable affaire dont elle nous a informé en priorité.





"Des ouvriers polonais et lituaniens se sont plaints auprès de locataires de la rue de Charenton de ne pas avoir perçu leurs salaires depuis des mois.

Un contrôle intervenu le mois dernier avait (nos lecteurs s'en souviennent) relevé de graves manquements. Depuis, ils ont disparu : le chantier est arrêté !

Devant leur détresse légitime, certains sont mariés et père de famille, des locataires membres du Groupement de locataires Erard-Charenton-CLCV et avec son appui s’en étaient inquiétés auprès de l’inspection du travail du 12e arrondissement de Paris dont dépend ce chantier GTM Bâtiment.

Chantier qui bénéficie de financements publics (Ville de Paris 5 120 880 euros, Etat 11 102 685 euros) ! Il pose de sérieuses questions quant à leurs bonnes utilisations et sur la conduite de ce chantier calamiteux : désamiantage litigieux, malfaçons, absence totale de communication, travaux assortis de menaces comminatoires envers des locataires qui refusent des travaux non programmés, …

Ces ouvriers étaient affectés aux travaux d’isolation des façades (qui équivalent à 5 terrains de foot) depuis mi-2014 sur le chantier du Groupe d’immeubles Erard-Charenton à Paris dans le 12e arrondissement, qui comprend 519 logements, des commerces et qui est en cours de réhabilitation dans le cadre du Plan Climat.

Mais au-delà, les dispositions et attestations de vigilance relatives à la lutte contre les fraudes au détachement de travailleurs et à la lutte contre le travail illégal, qui s’appliquent depuis le 1er avril en application d’un décret ont-elles été respectées, produites et contrôlées par les parties prenantes de ce douloureux dossier : notamment par la Ville de Paris, par l’Etat, par Paris-Habitat, par GTM Bâtiment ?!


Dimanche 8 Mai 2016


Serge Federbusch
Serge Federbusch

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis