DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Paris-Habitat vend des salades ! Amiantées ?



Malgré le limogeage du directeur de Paris Habitat, le sieur Dambrine, les mauvaises manières de cet établissement continuent et elles sont tellement grossières !

Alain Lafarge et tous nos amis locataires de Paris Habitat nous font savoir que désormais on ne leur racontera plus de salades !



Ensemble ... mais pas trop !
Ensemble ... mais pas trop !
Consternation !

Dans le douzième arrondissement un permis de construire a été délivré à "Toit tout Vert" en toute confidentialité et sans concertation – décidément une manie de Paris Habitat (concertation pourtant précisée dans leur charte) en vue d’implanter une saladerie commerciale sur le toit de 500 M2 d’une laverie/teinturerie industrielle mitoyenne d’1 bâtiment de 230 appartements.

Les locataires demandent en vain que soit implanté en lieu et place un espace vert avec aires de jeux accessibles par les locataires et leurs enfants dont ils sont cruellement privés.

Le groupe d’immeubles Erard-Charenton comprend 519 logements répartis en 4 bâtiments, c'est un des plus importants de l'arrondissement.

Trop c’est trop disent-ils. Cette annonce s’ajoute en effet :

A l’absence totale de communications et d’informations et de protections de l’environnement, dispositions pourtant obligatoires selon la loi (demandées à la Mairie du 12e, à la Ville de Paris, à Paris-Habitat, à Monsier le Préfet de Police à plusieurs reprises !) concernant les opérations de désamiantage des façades des immeubles (surfaces équivalentes à ± 5 terrains de foot dont 1 mitoyenne des cours d’1 collège et d’1 crèche !) qui ont généré poussières et gravats en quantité ;

A des opérations réalisées majoritairement par des travailleurs détachés (pays de l’EST) dans le cadre du plan climat/réhabilitation des immeubles pour un budget public de plus ou moins 12 millions d’euros dont 40% ville de Paris ;

Aux arrêts des travaux précités (2 fois) suite à des contrôles fructueux réalisés par la CRAMIF-Travailleurs Salariés et par l’inspection du travail du 12e arrondissement de Paris et portés à la connaissance de l’Agence Régionale de Santé (ARS) ! L’ensemble de ces faits (désamiantage, contrôles inspections), a été signalé en Mai 2016 au Procureur de la République par RAR, relancé le 2 août 2016 en RAR, restés sans suites ;

A des travaux débutés mi-2014 pour une durée de 2 ans et qui ne sont toujours pas terminés ;

Aux plus de 30 cambriolages d’appartements depuis le 1er janvier 2016 dont un avec violence physique et de plus de 60 caves ! Dernière tentative d’effraction samedi 1er octobre ;

A la présence récurrente de squatteurs, clochards et SDF qui s’y sont sédentarisés, y compris à l’intérieur des immeubles, et à l’accroissement exponentiel de la population des muridés (rats) ;

A la privatisation par Paris-Habitat d’un espace vert de 750 M2 privant les locataires et leurs enfants d’un espace verdoyant et d’aires de jeux, pour l’accorder à une association de quartier du 12e !

Décidément c'est Paris Inhabitable !

Mercredi 5 Octobre 2016


Serge Federbusch
Serge Federbusch

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes