DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

1er janvier 2018 : jour funeste pour les Français !





Et si nous faisions un peu retour sur ce qui s'est passé en France en ce début d'année ?

Et si nous nous rendions compte que, ce jour là, un tournant funeste a été pris par le sinistre Macron au préjudice de nos libertés, de notre patrimoine, de notre avenir ?

Car tout est cohérent.



1er janvier 2018 : jour funeste pour les Français !
Récapitulons.

Une hausse de la CSG de plus de 20 %, puisque l'augmenter d'1,7 point c'est en réalité l'alourdir de 22,7 % très exactement.

Une hausse du prix des hydrocarbures et du gaz de près de 10 %, largement due à celle des taxes.

L'instauration d'un système de contrôle orwellien du stationnement dans plusieurs grandes villes où des salariés du privé peuvent verbaliser en infligeant des amendes multipliées jusqu'à cinq.

L'annonce d'une réduction de la vitesse de circulation sur les routes.

L'augmentation de nombreuses autres taxes, notamment sur le tabac.

L'annonce d'une législation répressive contre les prétendues "fausses nouvelles".

Une réglementation durcissant l'offre des VTC et autres Uber qui va précipiter vers la faillite de nombreuses micro-pme du secteur et brider un service nouveau hautement apprécié de ses utilisateurs.

De nouvelles règles absconses pour le remboursement des médicaments.

Une hausse du forfait hospitalier de près de 15 %.

Un durcissement à venir du contrôle technique des véhicules et conséquemment une augmentation de son coût.

Un autre durcissement de la réglementation des soldes.

Toutes ces mesures ajoutent à l'emplâtre bureaucratique qui pèse sur les Français et à leur contrôle social. Elles s'en prennent à la mobilité et à l'épargne, deux éléments essentiels de la liberté individuelle dans son exercice matériel, concret.

Les seuls contre-exemples sont la baisse en grande partie différée de la taxe d'habitation, et pas pour tous. Ou celle des cotisations sociales pour les seuls salariés, et pas pour tout de suite dans sa totalité.

Macron, banquier tondeur de gogos, enfant-prodige de l'oligarchie, ne sert en réalité que les intérêts de ceux qui l'ont fait élire : les grandes fortunes investies en placements financiers et propriétaires de médias. Le Macron de la libéralisation des dessertes de bus n'était qu'un leurre. Sa réalité est celle d'un énième rejeton du corporatisme d'Etat.

Au passage, il abîme nos libertés.

Mardi 9 Janvier 2018


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Poulbot le 10/01/2018 18:35
A rajouter a la hausse de la CSG , la hausse de l’imposition . En effet le peut que le salarié devrait gagné, certains la payeront en impôt si il ce trouve actuellement juste a la limite de la tranche supérieur ;en touchant plus même de quelques Euro , il passeront automatiquement dans la tranche supérieur et payeront de ce faite plus, résultat perte de pouvoir d'achat et remplissage des caisses de l'état en augmentation de tout les cotés. Cela la bande d'escroc qui nous gouverne c'est bien garder de le dire .

2.Posté par Jean-Pierre le 10/01/2018 18:56
Non, Marianne ne sort pas d'un casting un peu tendu chez Wenstein, elle est sous le coup de l'effet Macron !

3.Posté par patate à Chou le 10/01/2018 23:19
Il est question aussi de taxer les logements qui sont "énergivores", comme ils disent... ils n'ont qu'à taxer l'énergie directement, si ça les préoccupe tant...Electricité et fuel plus chers à partir d'un certain niveau de consommation...s'ils veulent absolument taxer...

4.Posté par Guillaume_rc le 11/01/2018 12:13
Contre exemple, la taxe d'habitation ?

Outre le fait qu'elle va nécessairement augmenter pour ceux qui la paient et ainsi créer une nouvelle injustice, elle est surtout la marque d'un jacobinisme réaffirmé.

Cette suppression est en effet normalement compensée par l'Etat qui rogne ainsi considérablement l'autonomie financière des collectivités. C'est l'Etat qui décidera dorénavant de leur budget.

C'est bien la marque d'un énarque.

5.Posté par patate à Chou le 11/01/2018 15:07
Moi je trouve que c'est pas mal que ce soit l'Etat qui gère l'argent(même s'il faut qu'il le gère mieux) : la décentralisation n'a fait qu'augmenter les taxes pour les propriétaires fonciers et les habitants (T.H.)...certaines collectivités , beaucoup, font n'importe quoi, du point de vue dépenses...

6.Posté par Phil75 le 11/01/2018 22:39
On peut y ajouter la "loi martiale olympique" qui permettra de faire tout et n'importe quoi au seul profit des multinationales du BTP, des media et des sponsors.

7.Posté par JEJ le 14/01/2018 12:59
Et surtout que le mensonge sur la CSG est enfin dévoilé ! L'un des arguments de Macron était que pour certains (retraités...) la hausse de la CSG était "compensée" par la baisse de la taxe d'habitation ce qui stabilisait le pouvoir d'achat... Surprise (qui n'en ai pas une), Macron supprime la taxe d'habitation... mais va la remplacer par un autre impôt !
Donc la hausse de la CSG n'est PAS (plus) compensée.
Donc c'est bien une hausse d'impôts.
Donc Macron a menti (pour quelqu'un qui faisait soit disant de la politique autrement...).
Donc Macron c'est fait élire sur des engagements truqués !

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes