DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Anne Hidalgo déjà atteinte de sénilité ? La retraitée de l'Hôtel de Ville oublie 40 % de ce qu'elle gagne !



Gênée par les révélations du Delanopolis sur son statut de retraitée de la fonction publique et cumularde d'indemnités d'élue, Anne Hidalgo a joué à la petite modeste et lâché, à l'antenne de RMC le 4 avril : " je gagne 5 000 euros nets par mois pour mes mandats ". Cette bonne blague !



Je ne me fais pas payer qu'en coquillages !
Je ne me fais pas payer qu'en coquillages !
Utilisant les bonnes vieilles méthodes de Hollande et Delanoë, Hidalgo joue au bonneteau pour que le bon peuple ne s'indigne pas de sa situation réelle de retraitée à un âge où le Français moyen doit encore travailler au moins dix ans.

De quoi Anne Hidalgo est-elle le revenu, comme on dirait dans la littérature de gauche ?

Pour le savoir, rien de tel qu'un peu d'arithmétique. Retrouvons donc la calculette du Delanopolis.

Hidalgo bénéficie d'abord de ses indemnités de conseillère de Paris et première adjointe au maire. Ces deux fonctions lui valent grosso modo le versement de 4 500 euros nets par mois.

Elle est en outre conseillère régionale pour 2 118 euros nets.

Les 5 000 mentionnés par Hidalgo sont donc d'ores et déjà oublieux de près d'un tiers : 6 600 euros réels !

A cela s'ajoute (elle se gardait de le révéler avant que nous en parlions) sa pension de retraitée. Hidalgo avait atteint, au moment de faire valoir ses droits, le grade de directeur du travail avec 29 ans d'ancienneté dans le corps de l'inspection du travail, selon ses propres déclarations. L'indice moyen d'un directeur du travail ayant une telle ancienneté est l'indice 733. Si on lui applique la valeur du point d'indice on obtient un traitement brut annuel de 40 728 euros. Il faut toutefois apporter trois réductions : d'une part parce qu'elle n'a qu'une carrière incomplète de 29 ans, d'autre part parce que sa pension ne porte que sur 75 % du traitement d'activité et enfin parce qu'il y a quelques cotisations, plus faibles ( 6 % environ) toutefois que pour les fonctionnaires en activité. Mais il faut à l'inverse ajouter 10 % de majorations pour ses 3 enfants.

En résumé 29 ans de carrière représentent 58 % de la valeur à 100 %, desquels on déduit encore 25 % puis 6 % mais auxquels on ajoute 10 %. Ouf !

L'un dans l'autre, il est très probable que la pension versée à Hidalgo soit aux environs de 19 000 euros nets annuels soit 1 583 euros nets par mois.

Ses différents revenus se montent donc aux environs de 8 200 euros nets, bien loin des 5 000 qu'Hidalgo bafouille à la radio.

A cela s'ajoute l'usage abondant des différents attributs et avantages matériels de ses fonctions, notamment les véhicules mis à sa disposition et ses remboursements de frais. Elle fait également partie de différents organismes et conseils d'administration, liés à la ville ou à la région.

Enfin, si à Paris ne plaise, elle était élue maire de la ville, elle ajouterait des indemnités substantiellement plus élevées à ces montants.

Ah ... c'est beau la retraite ! Dommage que pour les Français de demain ce ne soit qu'une illusion amère.

Vendredi 5 Avril 2013
Serge Federbusch






1.Posté par LOMBARD Jean-Claude le 08/04/2013 09:35
Transparence et clarté c'est ce que demande le peuple

2.Posté par ACL le 08/04/2013 10:03
Comment voulez vous que les socialistes gèrent les affaires du pays, ils ne savent pas compter !

3.Posté par Barbech le 08/04/2013 11:04
Chutt!!! elle est de gauche et donc, du côté de la vertu. Vous n'allez tout de même pas faire de la peine au "bon peuple de gauche" qui, pour partie, croit encore au désintéressement de ses élu(e)s.....
Pourvu que les parisiens soient assez lucides pour la renvoyer dare-dare dans ses foyers l'an prochain.

4.Posté par Andy le 08/04/2013 13:38
Je peine à écrire quelque chose d'original, mais j'espère de tout coeur que les parisiens ne seront pas assez stupides pour l'élire l'an prochain...

Oui, tout ce que nous voulons, c'est de la transparence...Bien détaillée et complète.

5.Posté par Roland Delaville le 08/04/2013 16:58
Merci Serge Federbusch pour cet effort de calcul.

Je suis sûr que vos enquêtes permettront de nous débarrasser de cette bureaucrate hargneuse que tout le monde déteste à la mairie. Si les Parisiens savaient à quels imposteurs ils ont affaire ils leur botteraient le derrière.

6.Posté par parisien le 08/04/2013 19:37
hélas milles fois hélas , beaucoup de parisiens sont comme beaucoup de français , des moutons.
le général avait raison , nous en avons la preuve flagrante en ce moment .
je rajouterais qu'ils ont des oeillères en plus et des bouchons dans les oreilles.

7.Posté par Jacques Maitre le 10/04/2013 20:21
Est-ce que votre calcul intègre les allocations familiales?

8.Posté par Guy le 11/04/2013 06:59
Et vous oubliez qu'en matière d'impôt sur le revenu, elle a un avantage exceptionnel qui favorise les cumuls emplois-retraite et fonction électives.
Chaque source de revenu est imposée séparément avec un barême qui repart de zéro à chaque fois.
En pratique au lieu de payer 30% de ses revenus marginaux, elle ne paye environ que 10% de ceux-ci, soit le tiers de ce que paye le bon citoyen. Le calcul est assez complexe, mais le résultat est celui que j'indique.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 35

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes