DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Blocage total du centre-ville : Hidalgo déclare la guerre aux Parisiens!



Puisque cela ne fonctionne pas, faisons le davantage ! C'est la vieille rengaine de tous les dogmatismes, le chemin de la tentation totalitaire.

Alors que Paris ne se remet toujours pas de la fermeture inepte de la voie Georges Pompidou à la circulation automobile, Hidalgo pousse le bouchon - les bouchons devrait-on dire - encore plus loin. Elle veut installer une double piste cyclable sur la rue de Rivoli et mordre sur les quais hauts avec un soi-disant bus à haut niveau de service, en clair un tramway bas de gamme.

Stupidalguissimo !



Je suis passée sous une bagnole !
Je suis passée sous une bagnole !
Le trafic sur ces deux axes étant déjà congestionné, cela revient à une interdiction de facto de l'automobile et du deux-roues motorisé sur ces voies essentielles.

La plupart des automobilistes et motards tenteront tant bien que mal de passer ailleurs, accentuant les embouteillages jusqu'au délire. Certains se lasseront et déserteront Paris, ce qui portera un coup supplémentaire à son activité commerciale et économique.

Hidalgo prétend faire comme dans les autres métropoles mondiales en luttant contre la voiture.

C'est un mensonge. Que ce soit à Londres, Milan, New-York, Rome ou Berlin des solutions mûries et longuement pensées, avec des alternatives crédibles à l'utilisation des zones ou axes interdits ont été mises en oeuvre. A Paris, nous sommes dans l'enflure démagogique, la fuite en avant.

Pas de parkings ou d'itinéraires de délestage nouveaux, pas d'amélioration du réseau souterrain, pourtant essentiel dans l'une des villes les plus denses au monde.

Hidalgo agite ses deux mensonges favoris. D'une part, en truquant les chiffres de la pollution pour faire peur aux habitants (voir ICI). D'autre part, en agitant la marionnette olympique, ses projets étant censés s'inscrire dans la candidature parisienne pour 2014.

Pour l'heure, il ne s'agit encore que d'un effet d'annonce. La région Île-de-France, via son syndicat des transports, peut refuser ses crédits. De plus, le réaménagement de la rue de Rivoli, avec les séparateurs, marquages au sol et bitoniaux symboles du socialisme parisien, porterait atteinte à un site protégé où le moindre mètre-carré est proche d'un monument historique.

Si la droite remporte les prochaines élections, il faudra faire une pression maximum sur elle pour que les accommodements entre Sarkozy et Delanoë ne se reproduisent plus. Le ministère de la culture peut très aisément bloquer toutes les initiatives perverses et dévastatrices pour notre patrimoine que manigance Hidalgo.

Il n'est du reste pas interdit de penser qu'Hidalgo a lancé son brûlot pour plaire à un électorat de bobos décérébrés tout en espérant, au fond, que l'Etat l'empêchera d'agir et lui permettra de pleurnicher en disant qu'on l'empêche de sauver la vie des Parisiens.

A suivre ...

Dimanche 8 Janvier 2017
Serge Federbusch






1.Posté par Ichbiah le 09/01/2017 11:54
pendant que j'en ai encore une, si l je la voit je lui roule dessus

2.Posté par Dédé le 09/01/2017 12:00
Renseignez-vous avant d'écrire n'importe quoi!
la majorité des Parisiens soutiennent ces mesures anti-bagnoles; je vous laisse chercher les enquêtes ...
la part des propriétaires de voiture à Paris s'effondre
La bagnole à Paris, c'est fini ! avec le soutien de la majorité des habitants

La droite ne gagnera jamais plus les municipales à Paris;
et quand bien même, elle ne reviendrait pas sur la mutation des modes de transport.

3.Posté par de Bragard le 09/01/2017 12:23
Le ministère de la culture n'a rien trouvé à redire contre l'installation quasi permanente de la roue Campion.On a même rouvert une allée fermée par des plots pour que les autocrs puissent stationner à côté de cette horreur.

4.Posté par Bernard Laffineur le 09/01/2017 12:51
Destiné à Dédé
Je ne pense pas que la majorité des parisiens soutienne cette politique antibagnole.
Les mesures prises pour restreindre la circulation de véhicules automobiles a d'abord des conséquences sur: les temps de trajet des autobus de la RATP, les temps de trajet des taxis et bus de tourisme , mais surtout sur celui de tous les professionnels que sont les artisans, livreurs, pour les quels le véhicule est indispensable à l'exercice de leur métier et croyez moi ils sont nombreux et viennent pour la plupart de la proche et lointaine banlieue, suite aux politiques mises en oeuvre d'éloignement des professionnels par le matraquage fiscal . Vous êtes parmi ceux qui ont la faiblesse de penser que les véhicules automobiles sont en grande majorité utilisés pour des besoins de transport de particuliers

5.Posté par Poulbot le 09/01/2017 15:53
@Dédé : ce que vous écrivez est faux , les parisiens ne veulent qu'une chose le départ manu militari de cette municipalité qui est en train de détruire leur vie, les commerces , qui fait fuir les touristes.
Je suis né a paris dans les années 60 , je vie et travail a paris en tant que chauffeur-livreur , je n'en peux plus de ne pouvoir faire mon travail sans redouter une amende pour stationnement gênant , je n'en peux plus de passer plus de temps qu'il n'en faut dans des bouchons que de livrer mes clients, je n'en peux plus de prendre des transports en communs bondés, sales , je n'en peux plus de voir sur les trottoirs des dizaines de rats festoyant en allant a 4h du matin a mon travail (a pied car pas de métro et les bus de nuit non merci).
Il ni y a que les bob-écolo comme vous qui applaudissez des deux mains cette hérésie .
Les commerces fermes les uns aprés les autres, les artisants, les professionnels pour qui un véhicule est INDIPENSABLE fuient paris,refusent d'y mettre les pieds , mêmes les sociétés commencent a partir du fait de l'impossibilité de recevoir correctement un client venant en voiture, d'un immobilié qui devient hors de prix. Cette ville magnifique est en train de mourir par la faute d'utopistes qui ont trompés tout le monde, Hidalgo n'a même pas été élue dans un arrondisement ;La gauche est un cancer qui ne fait que détruire , endette les habitants. revoyé votre histoire depuis 1900 et vous verrez que cette idéologie ne mènne qu'a la guerre, au cahot.

6.Posté par phidias le 09/01/2017 18:26
La seule conséquence réjouissante dans ce maelström d'imbécilité gauchiste sera de voir les bobos béats constater avec effroi la disparition de leurs petits commerces de proximité, et obligés de faire leurs courses à vélo, dans des hyper marchés de banlieue où ils risqueront de se faire casser la gueule. Cela ne peut que réjouir les parisiens, les vrais, qui assistent avec écœurement à la décadence de leur ville infestée autant de rats que d'abrutis qui se prennent pour des post modernes avec leur foulards à deux balle bien roulés autours du coup, et qui nous jouent les backstreet de carnaval en chantant le bio à la mode administrative. La nature a heureusement horreur des imitations et des faire valoir, tout cela n'aura qu'un temps, celui de l'idéologie, erronée, totalitaire et paresseuse, celle de la maire de Paris. Hidalgo Delenda est.

7.Posté par Béret vert le 09/01/2017 20:00
" marquages au sol et bitoniaux symboles du socialisme parisien, porterait atteinte à un site protégé".
On fera dessiner les plots par Buren et le tour est joué.
Plus sérieusement, j'ai vécu à Paris près de quinze années et ne regrette pas d'en être sorti, avec ou sans Hidalgo. Certes les sourires des Parisiens et leur bonne humeur communicative me manquent un peu mais reconnaissons leurs que la vie quotidienne est stressante pour qui n'a pas les grands moyens: super appart, rue paisible, sorties culturelles et échappatoire le week-end. Cette ville est condamnée à devenir un ensemble administratif peuplé de fonctionnaires et arpenté par les touristes en provenance de Chine ou de La Courneuve. Activités et voitures disparaitront de concert. RIP.

8.Posté par Phil75 le 09/01/2017 20:56
Je revisionnais sur la VOD "Paris brûle-t-il ?" et je me suis dit qu'il est dommage qu'Hidalgo n'ait pas vécu sous l'Occupation, elle aurait été aux anges !

Pratiquement des vélos, des véhicules hippomobiles, des vélos-taxis dans les rues. Seuls quelques privilégiés et pistonnés avaient des "Ausweis" pour circuler en voiture.

Vu que les branchouilles ont remis à la mode les rutabagas et les topinambours, même à table elle aurait été ravie.

Bon il y avait bien quelques tanks, mais ceux des Allemands étaient à essence. Par contre ces salauds d'Américains avaient des chars Diesel. Mais bon, elle aurait peut-être mis à disposition des Charlib' électriques fournis par Bolloré, aux frais des contribuables parisiens.

9.Posté par Crème de Carème le 10/01/2017 04:14
Bonjour,
je suis parisienne, et je n'en peux plus : je marche beaucoup, et je ne peux plus (j'ai peur pour mes abattis ..;) en effet, étant donné la politique de Mme Hidalgo, le résultat des courses c'est que les trottoirs sont envahis de cyclistes stressés, de 2 roues pressés (ils ne peuvent plus passer ailleurs, à cause des embouteillages), et méfiance envers les voitures, à force de faire la queue dans les bouchons, elles se défoulent en brûlant les feux rouges ...C'est une horreur que de marcher dans Paris actuellement ...Il y a toujours eu des voitures et des embouteillages, mais là, ça dépasse tout... Si les conducteurs ne t'écharpent pas, les nids de poule auront ta peau ... Incroyable, cette ville ! une beauté générale, construite par les siècles passés, et la crasse, le n'importe quoi, les papiers gras et les gens qui campent sur les trottoirs au quotidien ... ce n'est pas si compliqué que ça, de gérer une grande ville comme Paris : avec de la raison, de la bonne volonté, de la rigueur, et un sens du bien commun, l'envie de ne pas gaspiller,et de mettre l'argent où il faut, sans ramener son égo, ça doit pouvoir le faire ... Non, nous ne voulons plus de Mme H : Allons, il y a mieux ... sans vouloir lui mettre la pression ... Ne pourrait-elle démissionner ? Rêvons ...

10.Posté par Maurice le 10/01/2017 06:31
Comme d’hab., des élus font ce qu’ils désirent une fois élu sans respecter les engagements qu’ils ont pris, et sans consulter les administrés pour des décisions engagent le futur de la ville.
Je suis élu je fais ce que je veux et peu importe si mes délires vous coûtent la peau des burnes ! (la canopé des halles)

11.Posté par sam le 10/01/2017 12:30
C'est un très bon idée. Il n'ya pas de raison d'avoir une voiture dans Paris. Bus - metro - tram - velo- à pied - ça suffit. Nous vivons dans un monde ou chacun pour soi, et les conducteurs ne veulent pas prendre responsabilité pour leur pollution. Je ne veux pas légué un monde pourri par le pollution à mes enfants. Arrêtons d'être si égoïste - c'est mésure est modern et le bienvenu.

12.Posté par Dudul le 10/01/2017 18:33
Oui bien sûr,j habite à Paris depuis plus de 30 ans j ai une voiture depuis 2 ans (obligatoire pour le boulot sur Paris )On devrait commencer par supprimer les blaireaux'bobo qui prônent le cyclisme en masse ça ferai de la place!!et puis pourquoi pas revenir à la variole et au bourin!!

13.Posté par Poulbot le 10/01/2017 18:35
@sam : les mesures de la "Harpie" sont clientéliste , pour les écolos, les petits copains , les bobos ma tu vu je suis beau sur mon vélib . les parisiens de souche , ceux qui ont jouer dans les bacs a sables des Buttes de Chaumont, qui ont couru dans les rue de Montmartre , qui ont appris a nager dans les bassins du troca ne veulent plus de cette municipalité de parvenu , parisien sur le papier mais non de coeur . Les parisiens de naissance on la seine qui coule dans leur veine , qu'ils touchent un pilier de la vieille dame et ils la sentent vibré, vivre ;ils ont encore dans leur nez l'odeur des vieilles rame sprag , le chant de grillions du métro , cette chaleur qui ce dégageait du balast ; "La Harpi" et sa clique non jamais connu cela.Qu'ils dégagent au plus vite ces rapaces pour qui le petit peuple n'est rien tout juste bon a payer , a prendre les transports en communs, ne doit surtout pas être propriétaire de sont logement, de sont moyen de transport personnel.

14.Posté par Parisien le 10/01/2017 19:02
A lire les commentaires, je vois que la stratégie de division de Mme Hidalgo fonctionne très bien. Elle oppose les parisiens sur tout un tas de sujets et pendant qu'ils s'étripent, elle fait ce qu'elle veut.
Il faudrait revenir à des notions de base à savoir que la mairie doit travailler pour les parisiens et être porteur d'un projet d'avenir.
La voiture prend beaucoup de place dans la ville parce qu'elle est désorganisée. Pas assez de parking, des transports insuffisants, trop chers et pollués. Si l'on veut réduire son usage, il faut investir dans des moyens et une organisation des transports alteernatifs. Rien de ceci n'est fait. Prenons le cas du Vélib, il faut être en forme et inconscient pour faire du vélo à Paris. Prenons le cas des Autolib, elles sont crasseuses, hors de prix et en nombre insuffisant. Quant aux bus ils sont englués dans les embouteillages crées par la mairie. Dans ce cas, un parisien est gagnant s'il utilise sa propre voiture. Propre est le bon terme! Le coût d'une voiture électrique est prohibitif tant pour l'usagé que pour la ville. Sachez que la batterie se décharge en moins de 5 jours et donc qu'il faut dépenser de l'électricité en permanence jour et nuit qu'elle serve ou ne serve pas. Une solution aurait été les VTC mais le lobby des taxis a tué l'idée. Donc on reste avec une ville engluée dans ses problèmes et sans avenir.
Quant aux livreurs, artisans, chauffeurs, ils ne peuvent plus se déplacer ni stationner. Le jour où ils se barreront, nous n'aurons plus de quoi vivre à Paris. Plus de ravitaillement, plus de services d'entretien et réparation, plus de déplacements corrects. Il faut exiger une vraie politique de la ville et chasser cette excitée de la bagnole qui nous pourrit la vie!
Aux dernières élections, elle a été minoritaire en voix et battue sèchement dans son propre arrondissement. Pourquoi? Parce que la vieille droite parisienne n'a pas été capable de s'unir et a torpillé sa candidate. Hidalgo a joué de la division et elle a gagné. Nous, les parisiens, nous en avons pris pour 6 ans. C'est un peu un remake de ce qui s'est passé avec Toumou 1ier. Il a su se glisser dans le rejet du nabot. Saurons nous un jour être adultes et élire une mairie qui travaille pour les parisiens? Même les bobos, écolos, socialos, cocos ne sortent pas gagnants de cette politique.

15.Posté par Sana le 11/01/2017 12:41
Le drame de la politique de la mairie de Paris, au delà des désagréments qu'elle provoque, de son mépris des habitants de l'ensemble de la région et de sa contribution à l'aggravation de la pollution, tient à son ignorance des conséquences préjudiciables qu'elle va inéluctablement entrainer à terme sur les finances de la ville et sur la charge que ses habitants vont devoir supporter.
Il est vrai que les parisiens ont été jusqu'alors préservés par une politique ayant contenu la hausse des impôts locaux par l'endettement. Mais la Mairie ne va pas pouvoir continuer très long temps sa politique folle. Le dernier rapport de mai 2016 de la chambre régionale des comptes a tiré la sonnette d'alarme.
Mais trop tard ! Les finances de la ville de Paris reposaient auparavant sur un quota important d'entreprises.
La politique dogmatique de la maire actuelle a contribué à les faire fuir plus encore que son prédécesseur.
Nombre de grands groupes qui avaient conservé des bureaux à Paris intra muros, ce qui maintenait un équilibre sain dans la capitale entre les actifs et les inactifs, se délocalisent massivement à Nantes ou à Bordeaux. Circuler la nuit dans certains quartiers est révélateur de cette désertification. La difficulté est qu'elle ne reviendront pas, même si les parisiens prenaient aujourd'hui conscience du désastre qui se prépare. Ils seront alors nombreux à ne pas pouvoir supporter la fiscalité locale et à devoir s'exiler. Chacun contemplera alors le triste spectacle d'une ville musée, remplie de vieillards assis sur des bancs, de touristes en short, de bobos en vélib...

16.Posté par Alablanche le 11/01/2017 13:12
"Pour l'heure, il ne s'agit encore que d'un effet d'annonce. La région Île-de-France, via son syndicat des transports, peut refuser ses crédits."
Bien d'accord mais V.Précresse agira dans l'intérêt de la région ?
De même si F.Fillon est élu prendra t-il en main le dossier parisien ? De cela je suis perplexe puisque n'oublions pas que lors des dernières élections municipales Monsieur Fillon avait soutenu NKM lors de la primaire !

17.Posté par SERIEUX le 11/01/2017 16:55
J'entends bien que plusieurs d'entre vous répondent à Dédé en disant qu'il a tort mais je partage son pessimisme sur le blocage politique de la situation à Paris, avec une hégémonie bobo qui autorise, valide, pousse-au-crime et jouit de toutes les inepties de la mairie centrale dans l'anti-bagnole et la démagogie en matière de logement.
Les dernières campagnes de la droite municipale dans les arrondissements de l'Est et du Nord et du Sud-Est parisiens étaient pitoyables et sentaient fort le renoncement devant le rouleau compresseur de la démagogie des programmes de la gauche rose-verte-et rouge.
J'ignore bien comment renverser la tendance. Plus que jamais, Paris semble bien différent de la France et de sa politique nationale.
Les Bobos ne voient pas le désastre vécus depuis 2001 et à venir, puisqu'ils croient qu'il sont sauveurs de l'Humanité et que les salauds et les cons ce sont les autres.

18.Posté par Allolaterre le 11/01/2017 19:41 (depuis mobile)
Après avoir lu votre article, ainsi que les commentaires des uns et des autres, il n'y a qu'un seul constat qui me saute aux yeux : les français sont bel et bien des râleurs.
Sortez un peu de chez vous, voyez la vie en rose, et arrêter de pleurer !

19.Posté par Mohka le 12/01/2017 18:07 (depuis mobile)
A quoi bon encore et encore retirer des places de stationnement ou des voies de circulation au profil des vélos compte tenu qu''il circule sur la route malgré les pistes cyclable parallèle à ces même routes 🤔🤔

20.Posté par Itshak le 12/01/2017 21:57 (depuis mobile)
Si elle se déplace en vélo ou en bus qu elle en apporte la preuve avec des photos

21.Posté par Guigui le 12/01/2017 22:33 (depuis mobile)
La bagnole à paris pour les particuliers qui roulent seuls c est fini. Il y en a trop. Ca ne passe plus. Et on en a marre de vivre au pileux de grand carrefours d''autoroute. Ces mesures rendent un peu de place aux piétons et aux transport en commun.

22.Posté par Crème de Carème le 13/01/2017 15:25
"Mohka" : Les vélos se déplacent sur la route (vous voulez dire sur la chaussée ?) ? certes, un peu, mais les vélos se déplacent aussi sur les trottoirs, à toute vitesse pour certains, et sans considération pour les piétons. les vélos brûlent les feux (à quand une plaque d'immatriculation pour les vélos ?), et les vélos se déplacent à contre-sens (parfois c'est autorisé, parfois non, et c'est de toutes façons stupide). les vélos dans Paris sont une folie dangereuse : demandez aux conducteurs de bus qui n'en peuvent plus de voir les cyclistes faire n'importe quoi. "Guigui" ; "on en a marre de vivre au milieu de grands carrefours d'autoroute" : certes, mais là, avec les mesures de fermeture des voies sur berge, à moins de vivre directement sur les quais bas (sous une tente ?), on vit et on respire ENCORE PLUS au milieu des bagnoles...est-ce que ça vous a échappé ? pour quelqu'un qui marche beaucoup, c'est intenable. De plus, hier, avec la tempête, j'ai essayé de prendre le bus :imaginez vous que le bus (le 62) a démarré et continué avec les portes avant ouvertes(et les gens aggripés les uns aux autres, tellement ils étaient serrés ...ce qui arrive tout le temps avec cette ligne ... pas assez de bus...Alors, moi je marche... et j'ai ENCORE PLUS de pollution dans le nez avec les dernières trouvailles Hidalgo ... fermer les voies sur berge ? très bien, mais après avoir pris la mesure de la situation, et trouvé des solutions pérennes pour que la circulation, de ce fait, n'augmente pas en hauteur ... Aucune prévision, juste des mesures prises en vitesse, et de façon non concertée... Nul .

23.Posté par Marty le 15/01/2017 10:25 (depuis mobile)
Au lieu de d''empecher les voiture de sortir par les quais,il faut les empecher de rentrer mais bon c''est coté 16e...,
Et se donne bonne conscience en laissant pousser les herbes aux pied des arbres eux même deja coupés,ou gazon sur abri bus pffff

24.Posté par ichbiah le 16/01/2017 12:18
1- Dans votre vehicule de fonction aux vitres fumées, vous avez quelle vignette?
2- Pourquoi ne vous voit on jamais a vélo?
3-Quelles vignettes allez vous donner aux chaudières a fuel? et comment allez vous les vérifier.
4- vous triplez le montant des amendes, donc tu t'arrête je te taxe, tu roule je te taxe, je vends ma voiture et je ne prends pas le métro trop dangereux , je vais a pied pas trop loin de chez moi faire mes courses les commerces ferment un a un
qui va t'on taxer quand il n'y aura plus personne?
C'est le règne de la dictature d'une personne sur une ville
Quand un referendum sur oui ou non les Jo à Paris?
jamais, je decide pour vous manants.
Destin national ? nous avons de la mémoire et saurons vous renvoyer ( en voiture ) le moment venu

25.Posté par ichbiah le 16/01/2017 12:31
Si j'avais un canon pointé sur son bureau à l'Hotel de ville.......
La guerre au Parisiens c'est vous qui l'écrivez, si on est en guerre tous les moyens sont bons pour ce débarasser de cette Hyiéne.
le jour ou il n'y aura plus de voitures dans Paris, ce sera une ville morte, sans économie, sans touristes.
Faire une ville-musée ou personne ne vient c'est la mort lente d'une civilisation par le dogmatisme d'une politicarde qui cherche a se faire une notoriété sur le dos des nantis.
Si au moins 12 ans de Delanoe+ Hidalgo avait servi a préparer autre chose que la boite a sardines (Metro) ou on vous entasse sans ménagement avec vos paquets sans garantie de vol, d'agression.
Non rien n'a été préparé, à part ces vélos de 22 kilos impossible des qu'une rue monte pour une personne de 75 ans
Ou ces quelques poubelles appellées AutoLib tellement sales que je n'ose poser mes fesses sur leur fauteuils, ou ces bus qui continuent à nous polluer, ces chaudières a fuel , ces personnes qu'on incinére gaiement, tout cela pollue plus que la bagnole.
La fureur me monte a la tete, et un jour on va descendre dans la rue tout casser de ces aménagements bidons de voies uniques la ou 3 vivaient en harmonie.
Personne ne mesure dans les embouteillage le niveau de hargne, de haine, qui monte contre la stupidité de certaines mesures et contre ceux qui les inventent.
Vous avez décidé de nous rendre la vie amère, méfiez vous du peuple, la goutte d'eau n'est pas loin de faire arriver au bord.

26.Posté par bouquiniste le 17/01/2017 14:36
marty de l herbe au pied des arbres ou ca pas sur les quais en tout cas .

tout le monde rale mais quand est il d une action au piede de la mairie on ne voie jamais personnes...
et
question direct a Monsieur FEDERBUSH comment a t elle pu etre elu maire alors qu elle n est pas elu par le peuple et surtout pas maire d arrondissement il me semble que le maire de paris se doit d etre au moins maire de son arrondissement , il n est que le representant des maire elus
, c est de la pure magouille electorale.

quand est il des pouvoir d un maire ne pas oublier que chaque arrondissement a un maire et que de part pas loi il est le representant legal de ses electeurs c est lui qui a a prendre les decisions de sa ville son arrondissement en fait , c est comme ca dans toute la france .

27.Posté par zzz le 19/01/2017 12:20
La première chose qui me vient à l'esprit quand je lis les remarques de bobos sur la polution des grandes villes, c'est que le bon sens voudrait qu'ils aillent là où l'air est pur : la campagne.
Mais c'est sans doute un peu trop rationnel pour un bobo.
Donc ils ont choisi d'élir Hidalgo. Et ils l'ont fait democratiquement.
Et ce n'est pas une erreur puisqu'elle prend la suite de l'équipe Delanoe élue 2 fois de suite.
Si une majorité se sent l'âme bobo, après tout, c'est un peu normal qu'ils imposent leur vue.
C'est la loi de la démocratie.
Et s'ils paient les conséquences d'une politique pour laquelle ils ont voté sans trop reflechechir, ça sera toujours une bonne leçon pour plus tard.

Pour les autres, il faut s'adapter.
Me concernant, face à ce constat, j'ai pris la décision logique qui s'impose : quitter Paris.

Ce qui me choque en revanche, ce sont les personnes prises en otage par ces politiques et qui ne peuvent pas vraiment s'adapter.
Les mères de familles avec 4 enfants et qui n'ont pas les moyens matériels de déménager, les personnes trop agées qui vivent à Paris , qu'on ne peut plus déménager et qui ne peuvent plus être visitées par leur enfants, le commerçant qui ne peut plus utiliser son véhicule de transport, qu'on pousse à la faillite et qui ne peut pas changer la localisation de son échoppe en claquant des doigts, le travailleur qui mettait 30 minutes pour aller travailler en voiture et qui met 2 heures aujourd'hui et qui n'a pas la possibilté de trouver un travail ailleurs (chomage, ..) , ou même simplement le banlieusard smicard qu'on empeche de venir à Paris parce qu'il n'a pas les moyens d'acheter un véhicule moderne et qu'on empeche de circuler vu que la circulation s'est maintenant déportée sur le Périph et l'A 86 alors qu'il n'a meme pas eu la possibilité de voter contre ces imbécilités.

Pour des socialistes qui veulent protéger "les plus faibles" je dis que c'est honteux.
Mais ils ne sont pas à une contradiction près, il est vrai.

28.Posté par Ichbiah le 19/03/2017 12:05
Et pendant ce temps la, la Grande Roue , vous l'oubliez, pas nous dans le paysage parisien, et combien la mairie touche pour nous infliger noel en mai?

un accord a été trouvé pour que la Grande Roue soit sauvée jusqu'en mai 2017, date de la fin de la convention avec la Mairie de Paris.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 35

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes