DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Cherki va payer ?




Pascal Cherki, maire du 14 ème arrondissement et futur candidat du Parti socialiste aux élections législatives au même endroit vient d'envoyer à ses concitoyens des voeux jouant avec une trivialité grossière de l'ambiguïté de la notion de "vie en rose" pour 2012. Il est le seul à avoir fait imprimer pareille carte et le rose auquel il pense est comme par hasard celui de sa couleur politique.

La ficelle est grosse, très grosse et le coût de cette carte mériterait assurément de se retrouver un jour dans ses comptes de campagne. En attendant, ce sont les contribuables parisiens qui paieront.

En 2012 on rose gratis ?



Cherki va payer ?

Cherki va payer ?

Mardi 3 Janvier 2012
Serge Federbusch






1.Posté par parisien le 04/01/2012 10:09
Oui, il s'agit véritablement d'une campagne électorale pour la présidentielle financée par le contribuable parisien. Plus précisément l'argent collecté auprès du contribuable parisien affecté au 14éme arrondissement. J'espère que l'opposition du 14ème ne va pas rester les bras croisés devant ce détournement de fonds.

2.Posté par TOURNIER Genevieve le 04/01/2012 13:17
Je pense que les socialistes n'ont rien à dire quant à la campagne présidentielle car on nous a largement arrosé avec les primaires socialistes, on ne voyait qu'eux à la télé on ne parlait que d'eux à la radio alors.... camembert..... mesdames et messieurs les socialistes.

Quant à François Hollande malgré sa lettre publiée dans Libé on n'attend toujours son programme... si toutefois il en a un..... ah ! ah !


3.Posté par Mouloud le baiser de l'Hôtel Devil le 04/01/2012 13:38
Le maire du 14ème a t il convié son camarade Manuel Valls, responsable de la communication du candidat François Hollande ? Mouloud le facétieux ne peut s'empêcher de reproduire un texte extrait de l'excellent blog (unmondedavance.eu) du consensuel Pascal Cherki :

LE 6 janvier 2011 PAR Pascal Cherki - L’idiot utile de Sarkozy !
" Pauvre Manuel Valls qui une fois encore a perdu une bonne occasion de se taire. Comment peut-on prétendre un seul instant incarner une politique moderne de l’emploi en demandant aux français de travailler plus ? Sa proposition est une absurdité qui n’est défendue par aucun économiste sérieux.

Et pour cause, le problème de l’économie française ne provient pas d’une insuffisance du travail effectif des salariés français qui est un des plus importants d’Europe. En outre, Manuel Valls semble ignorer la question de la problématique des rendements décroissants et ne pas vouloir comprendre qu’il y a un mouvement de fond à l’œuvre visant à lier réduction du temps de travail et hausse de la productivité horaire. En fait en reprenant ce poncif le plus éculé du patronat mis en œuvre par Sarkozy depuis son élection en 2007 et qui s’est traduit par un échec massif, Manuel Valls vise à conforter le partage inégal de la valeur ajoutée au bénéfice du capital et au détriment du travail. Car, au fond, c’est de cela qu’il s’agit : surtout ne pas remettre en cause le partage inégal des richesses dans notre pays et éviter que le débat porte sur la nécessaire hausse des salaires. Manuel Valls n’explique pas comment en augmentant le temps de travail des français il va favoriser la création d’emplois nécessaires à la lutte contre le chômage qui touche plus de 4 millions de personnes dans notre pays.

Manuel Valls est dans la posture et sa posture tourne à l’imposture, celle d’une prétendue modernité qui se pare des oripeaux les plus réactionnaires. En fait, Manuel Valls remplit une fonction, celle de l’idiot utile. Manuel Valls est devenu l’idiot utile de Nicolas Sarkozy et de l’UMP. Il rejoint la galerie des quelques idiots utiles de la droite que la gauche et le PS secrètent périodiquement dans ses rangs parmi ses marginaux. En ce sens Manuel Valls est le digne cousin d’un Max Lejeune qui, en désaccord avec la stratégie d’union de la gauche, quitta en 1973 les rangs du PS pour aller fonder un improbable et groupusculaire Parti Social Démocrate qui finira par être absorbé par l’UDF de Valery Giscard d’Estaing. Il est aussi le digne cousin d’un certain Jean-Marie Bockel dont le rêve de devenir le Tony Blair français le conduisit, après avoir recueilli moins de 1% lors d’un congrès du PS, à rejoindre piteusement les rangs du gouvernement Sarkozy en 2007 et à fonder un groupuscule intitulé Gauche Moderne, ridicule satellite de l’UMP.

Pauvre Manuel Valls !"

C'est ce qui s'appelle voir "l'ami en rose"...

Assurément, à la mairie du 14ème, au voeux de Cherki, la rosière émue songera à la mine orgueilleuse du père.

4.Posté par vinatier le 04/01/2012 23:59
Et que dire de la carte de voeux du maire de Paris représentant une Tour Eiffel "végétalisée" alors qu'un projet de transformation de ce monument en verdure serait en gestation?
Et puis, tout en bas à gauche de cette carte figure "En hommage aux familles du personnel ": du coup la Tour Eiffel verte devient quelque peu morbide....

5.Posté par Olivier FEUTRY le 11/01/2012 02:48
Le problème de la France, c'est un secteur public globalement sous-productif avec, pour compenser, un secteur privé globalement sur-productif.

Réduisant les impôts (notamment les charges patronales sur les salaires), et donc les dépenses publiques, et ce pays repartira de l'avant !!!

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 35

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes