DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Conflit d’intérêts : Christophe GIRARD doit démissionner !



Le Parti des Libertés a fort justement décidé de dénoncer haut et fort un conflit d'intérêts à la mairie de Paris plus choquant que l'affaire Woerth/Bettencourt.

Il ne s'agit pas ici d'une simple présomption à raison de la position de l'épouse d'un ministre mais bel et bien d'un conflit évident concernant un élu lui-même.



Conflit d’intérêts  : Christophe GIRARD doit démissionner !
Depuis plusieurs années, perdure une situation choquante à la mairie de Paris. Un des adjoints au maire les plus influents, M. Christophe Girard, est à la fois chargé des affaires culturelles et dirigeant du groupe LVMH pour lequel la ville de Paris instruit de nombreux dossiers, certains ayant une importance financière, architecturale et urbaine considérable.

Cette situation, après la remise du rapport de la COMMISSION DE REFLEXION SUR LA PREVENTION DES CONFLITS D’INTERETS DANS LA VIE PUBLIQUE, qui a levé tout doute sur le sujet, est devenue insupportable.

Ce texte, rendu public le 26 janvier 2011 dernier, a en effet précisé la définition des conflits d’intérêts :

“Un conflit d’intérêts est une situation d’interférence entre une mission de service public et l’intérêt privé d’une personne qui concourt à l’exercice de cette mission, lorsque cet intérêt, par sa nature et son intensité, peut raisonnablement être regardé comme étant de nature à influencer ou paraître influencer l’exercice indépendant, impartial et objectif de ses fonctions.

Au sens et pour l’application du précédent alinéa, l’intérêt privé d’une personne concourant à l’exercice d’une mission de service public s’entend d’un avantage pour elle-même, sa famille, ses proches ou des personnes ou organisations avec lesquelles elle entretient ou a entretenu des relations d'affaires ou professionnelles significatives, ou avec lesquelles elle est directement liée par des participations ou des obligations financières ou civiles.”

En l’espèce, M. GIRARD exerce les fonctions d’adjoint au Maire de Paris en charge de la Culture. Parallèlement, il est salarié de la société LVMH où il occupe le poste de directeur de la stratégie de la branche la plus importante du groupe (mode et maroquinerie).

En sa qualité d’adjoint au Maire de Paris, il était concerné par au moins deux dossiers (la fondation LOUIS VUITTON pour la culture, en construction dans le bois de Boulogne et l’exposition au Musée CARNAVALET dénommée “Voyage en capitale, LOUIS VUITTON et Paris”). Par ailleurs, on concevrait mal qu’il ait été tenu à l’écart du projet immobilier de LA SAMARITAINE, appartenant au groupe LVHM, aux implications patrimoniales et culturelles multiples.

En sa qualité de membre du Conseil de Paris, il avait vocation à se prononcer sur au moins deux de ces dossiers : celui de la fondation LOUIS VUITTON et celui de LA SAMARITAINE, l’exposition au Musée CARNAVALET n’ayant dû donner lieu qu’à une simple décision d’organisation à laquelle M. GIRARD ne peut toutefois être indifférent.

Si la notion, jusque là utilisée en droit, de « prise illégale d’intérêt » n’est pas forcément applicable à M. GIRARD, celle de conflit d’intérêt l’est sans aucun doute.

Car il y a bien conflit d’intérêts puisqu’il y a “avantages” (qui ne signifient pas forcément favoritisme) à une “organisation avec laquelle il entretient des relations professionnelles significatives”, ces relations “étant de nature à influencer ou paraître influencer l’exercice indépendant, impartial et objectif de ses fonctions”.

Le sens de la prohibition du conflit d’intérêt est bien d’éliminer tout doute légitime sur l’impartialité d’un élu dans ses relations avec une personne physique ou morale qui est elle-même en relation avec la collectivité publique qu’il représente ou dont il fait partie. C’est bien l’explication de l’usage du verbe « paraître influencer » par la Commission. Le doute ne doit pas être suscité par la fonction. Et comment croire que M. GIRARD, l’adjoint au maire, n’ait pu être influencé par M. GIRARD, le cadre dirigeant de LVMH ?

A l’occasion de l’exposition Louis Vuitton à Carnavalet par exemple, plusieurs commentateurs s’étaient émus de l’incongruité de l’ouverture des espaces de ce musée d’histoire de la ville de Paris à une entreprise n’ayant avec cette cité aucun lien particulier.

Les vives polémiques attisées par le permis très contesté de construire d’un bâtiment de grandes dimensions dans le bois de Boulogne, à des fins prétendument culturelles, ne peuvent qu’être accentuées par le fait que l’adjoint à la culture est précisément un salarié du groupe bénéficiaire dudit permis.

A l’évidence, M. GIRARD doit abandonner au plus vite sa délégation d’adjoint au maire et il est étonnant qu’il n’ait pas eu spontanément l’idée de le faire.

Rappelons, qu’alors qu’il ne s’agissait que de l’embauche de son épouse par le gestionnaire d’une partie de la fortune Bettencourt sans qu’aucune preuve de favoritisme ait été rapportée, tant Eric WOERTH, ministre du budget, que sa femme ont dû quitter leurs fonctions au gouvernement ou dans l’entreprise qui l’employait.

On ne voit pas pourquoi ce qui s’applique aux uns serait inapproprié pour les autres.

Monsieur GIRARD doit donc démissionner !



Jeudi 16 Juin 2011
Serge Federbusch






1.Posté par Barbech le 20/06/2011 08:27
Combien de nos média bien-pensants vont-ils relayer cette information??
Vraisemblablement aucun. Monsieur Girard est de leur bord.

2.Posté par Emilienne le 20/06/2011 08:43
C'est une situation incroyable qui ne choque plus personne puisque tout ce qui est de cette gauche de bobos est bon et tout ce qui n'en est pas est mauvais, par définition médiatique.

3.Posté par fg le 20/06/2011 10:17
quelle lumineuse remarque! mais peut être que M Girard a besoin pour vivre de ses subsides municipaux ... les socialistes n'ont aucune moralité face à l'argent malgré leur discours moralisateurs!
à quand son départ?

4.Posté par bernard le 20/06/2011 13:35
Comment ils disent en Tunisie ? Dégage ! et vive le superbe delanopolis, le seul

5.Posté par Tout s'éclaire le 20/06/2011 18:42
On devrait faire un concert de casserole à chaque fois qu'il parle ce sinistre coco. Mais l'ump est trop occupé à régler ses guerres internes, pendant ce temps les socialistes se marrent et font n'importe quoi comme ce Girard.

6.Posté par Seb le 20/06/2011 18:57
Outre le conflit d'intérêt évidemment dans ces dossiers.
Sa propension a faire pencher la balance du coté de LVMH...
Vive le social vive la démagogie!!%Pr

7.Posté par Georges le 20/06/2011 19:50
Pas d'accord sur un point : le projet Lvmh de Fondation Vuitton au jardin d'acclimatation est superbe. Il embellira Paris, nonobstant les conflits d'intérêts de ce gugusse.

8.Posté par Mairie de pourris le 20/06/2011 20:09
Ils nous bassinent avec Chirac, Worth, bettencourt mais ils ne valent pas mieux. Pour qui voter ?

9.Posté par Maurice le 21/06/2011 20:02
@ Georges
Ce n'est pas sérieux d'écrire que ce projet va embellir, avez-vous regardé le MACHIN qui va être construit ?
Le règne du fric touche toujours la gôche friquée !
Les R 25 sont devenus des Vel Satis ou autre ensuite, mais ce sont les mêmes qui sont dedans.
Le PS est devenu depuis longtemps le parti des bourgs beaufs ! Nous voyons le résultat de leurs petites magouilles.

10.Posté par GROGNARD Gaspard le 22/06/2011 23:13
De toute façon, la Culture à Paris, c'est quand, la ville installe son gazon et ses plantes sur l'esplanade de l'Hôtel de Ville !
J'oubliai « Paris plage » ou le sable sur les pavés et les transats au bord du fleuve qui pue.
Restent les grande messes tonitruantes lors des « Fêtes de la musique » ou les festivités du 14 juillet.
Des podiums où se produisent des artistes bruyants, mais qui sortent un album et qui profitent de cette forme de promotion.
Quant aux musiciens de quartier, avec leur violons, flutes, banjos, guitares ou accordéons, ils sont ignorés du grand public.
Le bal de quartier, aujourd'hui c'est « le bal de la Bourse » sorte de bal de société, un peu ringard, mais qui fait tant plaisir aux édiles locaux.
Alors monsieur Girard !!!!

11.Posté par quillien le 26/06/2011 08:44
Le groupe LMVH arrosant sans modération les différents supports de publicité que constituent les journaux (jusqu'à 10% De leur revenu).
Il est clair que tant que Mr Girard ne se fera pas coincé dans une chambre d’hôtel il pourra agir en toute impunité avec y compris la bénédiction du Figaro.

12.Posté par GROGNARD Gaspard le 26/06/2011 10:40
La politique de l'Art dans la ville de Paris, ce n'est même plus l'affaire d'un seul individu, c'est un ensemble d'activités où l'Art est remplacé par de l'évènementiel futile et sans grandeur.
Le Paris d'aujourd'hui serait incapable d'avoir la vision d'un Napoléon III (personnage exécrable par ailleurs) et du baron Haussmann.
Pas plus d'ailleurs que pour ceux qui acceptèrent de doter la ville d'un chemin de fer souterrain.
Non, le mieux qu'on doit attendre c'est une ville où la loi de la jungle est dominante. Loyers exorbitants, nombre de SDF stable, circulation dangereuse pour les piétons, signalisation incompréhensible, alors que de nombreux visiteurs du monde entier viennent voir cette ville dont le rayonnement date d'il y plusieurs années.
Des transports en commun insuffisants et mal commode car inadaptés à notre monde d'aujourd'hui.
Parfois, quand on voit l'état de saleté de certains lieux, c'est à pleurer, quand on aime cette ville !

13.Posté par Alain le 25/07/2011 04:11
Même les cars de touristes sont de plus en plus malmenés par les délires de la circulation "adaptée" par Delanoé et son équipe, c'est tout dire. Un touriste âgé m'avouait récemment avoir eu beaucoup de difficultés à accéder en haut de Montmartre en raison des obstacles à la circulation

14.Posté par GROGNARD Gaspard le 25/07/2011 10:46
Je ne comprends pas ? Votre touriste ne savait pas qu'avec un Vélib' Montmartre c'est pas grand chose comparé au Galibier !!!
Il est vrai que les touristes, si nombreux dans la capitale de notre pays ne sont pas gâtés, ni récompensés pour l'intérêt qu'ils portent à notre ville.
Les panneaux informatifs sont généralement rédigés en français uniquement. De même pour les bornes Stark pourtant très intéressantes.
Dans le métro les indications nécessaires (la signalétique) est généralement absurde. Il faut d'abord se rendre dans un couloir avant de savoir si, c'est bien celui là qu'il fallait emprunter.
Pour les bus, c'est un « casse tête » kafkaïen avec les sens uniques.
Circuler à Paris, il n'y a pas mieux que la marche à pied (quand on peut !), c'est ce qu'il y a de plus rapide, mais c'est dangereux, car le piéton doit tout partager, ses trottoirs, ses aires spécialisée, ses squares, ses allées, ses parcs et même parfois, ses magasins.
(J'ai vu un cycliste entrer en roulant dans un grand magasin !)
Pauvres touristes, venant avec enthousiasme et partant un peu amers.

15.Posté par Maurice le 28/07/2011 07:15
Tout a fait d'accord, un touriste qui REVIENT à Paris doit être maso !
Delanoë a beau clamer sur tous les tons que la ville est belle et qu'il faut venir la visiter, ceux qui y sont venus ne doivent pas avoir envient de revenir, surtout ceux qui ont subi ce que vous décrivez ET, s'ils ont eux à subir paris-plage !
Il n'y a pas de signalétique en d'autres langues ? Heureusement !
Avec une traduction de celles existantes, cela serait pire, car celle-là est un fleuron de stupidités.

16.Posté par Crunch le 24/11/2011 19:56
Que penser de ce monsieur culture de la Ville de Paris ?
Il est arrivé à la Mairie de Paris dans les bagages des Verts...
Grosse claque aux Européennes...Il ne sera pas député.
Il quitte les Verts ou c'est les Verts qui le quitte.
Par un tour de passe passe le voilà au PS .....C'est magique, la vie est belle , il devient ,monsieur paillettes.
Monsieur Girard est très gourmand, on le retrouve sur les starkings bloc lors de la vacance au ministère de la Culture. Il s'est démené à la manière des LVMH boys pour avoir ce ministère . Pas de chance , malgré son entre gens il sera ignoré par Sarkozy. Triste histoire d'un riche BoBo adjoint de la Culture à la Ville de Paris qui pense devenir Calife à la place du Calife.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 35

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes