DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Français, prêts pour votre prochaine révolution ?



Le nouveau livre de Serge Federbusch en librairie demain !



Vers un succès européen ?
Vers un succès européen ?
A l'origine, je m'interrogeais sur les raisons pour lesquelles, alors que toutes les conditions d'une explosion sociale de grande ampleur étaient réunies, la France restait désespérément calme.

En rédigeant ce livre, s'est imposée l'idée que nous n'échapperons plus très longtemps à un effondrement d'une ampleur comparable à celle des grandes crises qui ont marqué l'histoire de France ces deux derniers siècles. Quand, comment, pourquoi ? Quelles sont les raisons qui font que, depuis plus de deux siècles, la France ne peut se réformer sans d'abord sombrer ?

Vous le saurez en lisant mon livre.

Commandez le ICI, pour ceux qui ne fréquentent plus les librairies !

Que dis-je, planétaire !
Que dis-je, planétaire !

Français, prêts pour votre prochaine révolution ?

Samedi 7 Juin 2014
Serge Federbusch






1.Posté par Jean-Pierre le 10/06/2014 11:39
On aimerait quelques extraits biens choisis, histoire de renforcer notre motivation - qui est déjà grande mon cher SF, je vous l'assure...

2.Posté par blum le 11/06/2014 00:02
Au contraire, je n'ai pas besoin d'extraits de quoi que ce soit pour être "révoltée"par l'incompétence des hommes politiques de tous bords, qui livrent le peuple de France à la pauvreté, et aux totalitarismes.
Les commentateurs, les observateurs, les intellectuels se demandent, avec une certaine impatience, avec curiosité: c'est pour quand, la révolution, en France? Il y a pourtant toutes les conditions!
Caa commencé avec la Manif pour tous, à laquelle ils n'ont rien compris, de 2011 à maintenant.
Puis , la révolte des "Bonnets rouges"; c'était prometteur! Zut! ça n'a pas donné ce qu'on attendait.
Patience, Messieurs. Peut-être que la décision délirante de Taubira de vider les prisons de ses délinquants avides de récidiver, puisqu'impunis, (lire l'article de G.W.Goldnadel de ce jour dans le Figaro), va enfin être le déclencheur de la REVOLUTION?

En attendant, 2 suggestions de lecture:
---La nouvelle ---et très intéressante revue: "Conflits",No 1 consacrée à " l'Eurasie, le grand dessein de Poutine".
P. 76-77, sont résentés de manière critique,, qqs livres, dont l'un, de J.P. Filiu, "Je vous parle d'Alep. Au coeur de la Syrie EN REVOLUTION".
""Cette fois-ci, écrit J.B. , Jean Pierre Filiu nous dévoile au grand jour sa fougue d'intellectuel engagé dns la pure tradition malrucienne revisitée par Bernard Henr Lévy....Le BHL qui sommeille chez le professeur Filiu se réveille à intervalles réguliers lorsqu'il est question de dénoncer le silence de la communauté internationale...."
Article de Mezri Haddad (Huff. Post ), ancien dilomate et philosophe. Titre: "Péril islamo-terroriste, ou la société ouverte à ses ennemis".
Extrait: "Si ce totalitarisme vert a pu atteindre son apogée en Tunisie, en Libye, en Egypte et au Yémen, A LA SUITE DE L EFFERVESCENCE REVOLUTIONNAIRE du " printemps arabe" pour laquelle CERTAINES ELITES ONT VIBRIONNE, c'est à partir de l'Europe qu'i a tissé sa toile d'araignée...Plus EXACTEMENT EN Grande-Bretagne, EN FRANCE, et en Belgique.""
Cet homme courageux répond à des questions que je vous ai posées depuis des mois, mon cher SF, en vain...

3.Posté par Paulot le 11/06/2014 02:06
Une révolution ? Vers quoi ?
Le FN ? le Front de Gauche ? L'islam ?
Une tendance se dessine, électoralement...

4.Posté par Jean-Pierre le 11/06/2014 07:51
La révolution, oui, le sujet fait flores.
Par contre, il y a des auteurs qui ne conditionnent pas la lecture de leurs productions à l'achat de leur bouquin, mais en livrent gratis une partie au public....
Une démarche intéressante, qui peut donner envie d'aller plus loin !
Ou de débattre.

Voici ce qu'écrit Nicolas Baverez, économiste talentueux, dans le Point :

"Paupérisée et surendettée, divisée, abaissée et humiliée, la France se trouve désormais dans une situation prérévolutionnaire où tout devient possible. Plus la crise s'aggrave et devient existentielle, plus se creuse le vide politique sous l'effet de quatre chocs.

Le premier découle du vide d'autorité à la tête de l'État. Nicolas Sarkozy avait démontré que la Ve République ne pouvait fonctionner sans Premier ministre ; François Hollande prouve qu'elle est menacée dans son existence même par l'absence de président de la République. Par son impopularité et son incapacité, il constitue le premier obstacle à la mise en oeuvre des réformes vitales pour notre pays.

Le deuxième est lié à la décomposition de la majorité et du Parti socialiste, que sa déroute municipale prive de ses forces vives. François Mitterrand, sous couvert d'Union de la gauche, avait éliminé le Parti communiste ; François Hollande, en guise de réenchantement du rêve français, poursuit la liquidation méthodique du Parti socialiste, qui, privé de ses élus et de ses électeurs, est de plus en plus tenté de se rebeller pour éviter d'être emporté dans la chute mortelle du président.

Le troisième provient de l'effondrement de l'opposition sous le poids des scandales en chaîne qui accablent l'UMP. D'un côté, ses dirigeants fraudeurs et faussaires n'ont pas hésité à vider les caisses et à spolier leurs propres militants. De l'autre, les stratégies personnelles des candidats à la présidentielle, Nicolas Sarkozy en tête, interdisent l'émergence d'une opposition responsable et organisée. Nicolas Sarkozy dissout l'UMP comme François Hollande le PS, privant l'opposition de leader, de stratégie, de projet, et laissant le champ libre à l'extrême droite.

Le quatrième choc est créé par la percée du Front national, premier parti de France aux élections européennes, qui change de dimension en s'imposant non plus comme un mouvement protestataire mais comme une alternative politique. Le 25 mai 2014, contrairement au 21 avril 2002, ne relève pas d'une diabolique surprise liée aux circonstances, mais d'un vote conscient et assumé, gros du désespoir des citoyens et produit de la dérive démagogique de la classe politique."

Le diagnostic est sévère :

"La France de François Hollande est une République zombie, sans valeurs, sans cap, sans puissance, sans stratégie autre que la survie de ses dirigeants. Pour le monde extérieur, c'est Cuba, sans le soleil mais avec l'extrême droite. Pour l'Europe, c'est l'homme malade qui peut relancer la crise de l'euro. Pour les Français, c'est un bateau ivre privé de capitaine."

Par contre, Baverez croit encore, semble-t-il, à une possibilité de réforme, ou alors la révolution se nommera... FN :

"Voilà pourquoi la France ne peut attendre 2017 pour se réformer.
Du côté de la majorité, l'homme clé est désormais Manuel Valls : il lui revient de réaliser son programme de réformes, au lieu de multiplier des contre-mesures prises sous l'effet de la panique, et de démontrer qu'il peut réunir une majorité stable pour les conduire à bien. À défaut, la seule issue est la dissolution.
Du côté de l'opposition, il ne suffit pas de préparer un Congrès ; il faut faire la vérité et jeter une lumière crue sur les dérives passées ; il faut engager un travail collectif de reconstruction intellectuelle et programmatique. À défaut d'une remise en ordre de marche rapide de l'UMP, le champ est libre pour le Front national.
À droite comme à gauche, il est grand temps que la politique des partis qui ont pris en otage la Ve République cède le pas devant la politique de la France."

A parcourir toute cette analyse, on note que les problèmes conjoncturels sont seuls évoqués comme ferments de la pré-révolution. Hollande Président, le PS l'UMP et le FN, voilà le cocktail hautement toxique

Un autre auteur, indépendant, un certain Federsbusch, évoque lui aussi une nouvelle révolution et pense que "nous n'échapperons plus très longtemps à un effondrement" en analysant la France et son incapacité de réformes depuis deux siècles.

Mais ce serait bien d'en savoir plus, non ?

5.Posté par clement le 11/06/2014 10:15

Les républicains !!!!!!!

Anne Hidalgo et François Hollande ont commis vis-à-vis de la reine Elizabeth des fautes protocolaires qui ont beaucoup choqué l'Angleterre.

6.Posté par Pers&bleu le 11/06/2014 14:38
cher Jean-Pierre, une date parmi tant d'autres dans l'excellent livre de Serge Federbusch, le 20/03/2015 François Hollande annoncera la dissolution de l'Assemblée nationale...si vous souhaitez en savoir plus...une seule chose vous reste à faire : achetez ce livre ! 17,90€.

7.Posté par Monkeyman le 11/06/2014 20:18
Bonjour,
M. Serge Federbusch ressent que le problème s'accélère mais, comme un médecin occidental, conditionné par une culture "humaniste", il régit en conséquence.
S'il se rend compte que tout est en train de craquer, il veut croire que le tissu social puisse être encore raccommodé, par un moyen ou un autre, par une néo révolution !
Il repousse les lois de Darwin comme il a enterré le bilan de 2005 sur notre génome en prouvant qu'il était comme la plupart des intellectuel(le)s (excepté les éthologues) !
Si vous êtes un peu curieux/euse, consultez Internet à : L'Hypothèse 2080 dans « Les arbres de l'évolution » (L. Nottale, J ... blogs.mediapart.fr/.../lhypothese-2080-dans-les-arbres-de-l-evolution-l-n...‎ ! ! !

8.Posté par Pipapipa le 12/06/2014 09:22
Aussi longtemps que les croyances de la majorité des français seront en résonance avec l'esprit marxiste (en réalité favorables aux allocations plutôt qu'au travail) il n'y aura pas de révolution. Même M. Mélenchon n'y croit plus !

9.Posté par Jean-Pierre le 12/06/2014 16:32
A la demande générale, je me rends... (chez mon libraire) ...pour acheter ce bouquin !

ps. Comme je suis opiniâtre, je vous ferai part de quelques bons passages - dans le respect des droits d'auteur, faut bien que tout le monde bouffe avant la révolution qui nous verra disparaître au profit d'une France nouvelle...

10.Posté par Jean-Pierre le 12/06/2014 16:40
@Pipapipa

Mélenchon s'est toujours planté dans toutes ses analyses et tous ses jugements, à l'exception d'un seul : Hollande, est le capitaine de pédalo dans la tempête. C'est cruel mais tellement vrai.

La révolution devient donc hautement probable...

11.Posté par clement le 15/06/2014 10:14
Réplique !!!!!
« Un incroyable gâchis ! Il y a énormément de compétences et d'envie de bien faire du côté des personnels. Une vraie fierté à travailler pour la Ville. Un désir d'exemplarité et d'excellence. Mais en face, l'exécutif fait preuve d'une grande désinvolture. Il multiplie les voeux et les communications, alors qu'on attend des délibérations, des textes exécutoires, de l'action. La maire, perpétuellement satisfaite d'elle-même, se contente de dire 'nous souhaitons' au lieu de dire + nous faisons'. C'est un dévoiement de la place du politique. »

12.Posté par Pers&Bleu le 21/06/2014 21:25
Mon Cher Delanopolis,

Ce n'est ni en grimaçant et encore moins en souriant que je viens de terminer votre excellent livre "Français Prêts Pour Votre Prochaine Révolution ?" il me laisse plutôt dans l'expectative tout en pensant que je pourrais relire ce livre, comme vous le suggérez en 2024 ! si je suis toujours en vie..... et si aucun bouleversement majeur que vous dépeignez ne soit survenu.

Certes, ce dernier livre est nettement plus sérieux que l'Enfumeur, bien que nous y retrouvions également votre ton sarcastique et désopilant. Je ne peux qu'encourager les lecteurs de Delanopolis de courir chez leur libraire pour l'acheter, si ce n'est pas déjà fait, ils se feront ainsi leur propre opinion.

Pour terminer, je pense pouvoir aussi vous affirmer, tout comme vous l'avez souligné dans votre dédicace que "toute vie est une révolution", "toute rencontre est aussi une révolution".

Bien révolutionnairement !
1er jour de l'Eté en l'an de grâce 2014 !

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 35

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes