DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Hidalgo aime Unibail qui aime Hidalgo


Le Canard enchaîné a bien fait son travail la semaine dernière en se rendant compte qu'"Objectif 15" le journal d'Hidalgo dans le 15 ème, regorgeait de pubs d'amis bien intentionnés de la première adjointe de Delanoë et bien connus de nos services.



Hidalgo aime Unibail qui aime Hidalgo
Ceux qui n'auraient pas lu cet article, le découvriront ici.

Nous n'aurons pas la cuistrerie de redire ce qu'écrit le Canard. Nous relèverons simplement que les négociations actuelles entre la Ville et Unibail (un des annonceurs) sur les Halles, portent sur des dizaines de millions d'euros et sont pour le moins périlleuses pour les finances municipales ( voir en cliquant ). Même au parti communiste du 15ème arrondissement on finit par se scandaliser de cette situation ! (cliquez ici).

Cette pub d'Unibail est bien malheureuse. Tout comme, si elle est confirmée, celle payée par la SemPariSeine dans le même journal. Cette filiale de la ville de Paris, un temps présidée par Hidalgo et dont Unibail est actionnaire via une de ses propres filiales, peinera en effet à expliquer en quoi cette réclame correspond à son intérêt social. Cet exercice serait pourtant plus utile que celui qui consiste à porter plainte pour les prétendus vol et recel de documents qui ne font que révéler les errements des négociations municipales avec Unibail. Car une rumeur court au sujet du dépôt d'une plainte qui apparaîtrait surtout comme une piètre diversion.

A suivre ...


Dimanche 9 Mai 2010
Serge Federbusch






1.Posté par JeanLouis le 10/05/2010 23:22
Étrange collusion en effet entre la municipalité (Delanoë, Hidalgo) et les promoteurs immobiliers (dont Unibail). Je suis étonné que personne ne dénonce ceci. D'autant qu'on observe le même manège étrange aux Halles, à Beaugrenelle, à la Samaritaine, ou à la Mutualité, etc... N'y a-t-il pas des Lois qui encadrent cela ?

2.Posté par Boston le 11/05/2010 00:07
Je suis américain et dans mon pays ce genre de truc c'est la fin de l'élu qui est pris la main dans le sac. Négocier des fortunes avec un groupe privé et faire payer son journal en même temps c'est démentiel. L France marche pas bien sur la tête et cette Hidalgo devrait partir tout de suite.

3.Posté par Julie Goupil le 11/05/2010 09:33
Et oui, c'est la différence entre les USA et la France. Et il y en a bien d'autres différences dont on ne peut que se féliciter!

4.Posté par Sirius le 12/05/2010 18:16
La différence entre la France et les U.S.A. est simple:
Aux U.S.A. quand un ouvrier voit passer une Rolls, il rêve du jour ou il pourra lui aussi en avoir une.
En France, l'ouvrier rêve du jour ou ce sale con marchera à pied comme lui.

5.Posté par Norbert le 13/05/2010 21:03
Rolls ou pas Rolls la réalité c'est qu'Hidalgo pour un coup pareil devrait démissionner si on vivait dans un pays normal, Etats-unis ou pas, simplement normal. Ce genre de crapule à jupons et à sourire Colgate cache de plus en plus mal son jeu/.

6.Posté par bougeonsnous le 25/05/2010 13:45
Hidalgo et Delanoe : la grande saucisse et son petit pot de moutarde !
Jamais éloignée de son boss, toujours à l'affût de la moindre caméra, Hidalgo prend soin de ne jamais se faire filmer en pied... forcément, elle n'est pas haute mais possède une largeur épanouie;
Ce qui ne gêne qu'elle-même d'ailleurs. Mais l'affairisme poussé à un tel point suffit à ne plus jamais voter pour cette bande de bobos.

7.Posté par pierre le 20/11/2014 13:28
Il est temps de créer un délit d'Abus d'Argent Public....

Avec à la clé, si le délit est avéré, (i) inéligibilité définitive de l'élu condamné et (ii) remboursement des sommes sur ses deniers personnel.

Ce n'est que comme ça qu'on assainira le monde politique français.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes