DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Hidalgo se prend encore une dégelée !


Le Tribunal administratif de Paris vient de mettre une bonne claque à Hidalgo en terrassant le monstre bureaucratique présenté comme un encadrement des loyers.

Le pompier pyromane se retrouve en arroseur arrosé !



Ayant détraqué le marché immobilier par sa politique de préemptions clientélistes prétendument qualifiée de création de logements sociaux, Hidalgo, face à la hausse des prix qu'elle a provoquée, n'a eu comme bonne idée que de casser le thermomètre en tentant d'encadrer les loyers.

Patatras ! Le Tribunal administratif de Paris l'a envoyée aux pelotes et aussitôt Brossat s'est mis à chouiner.

Ils vont faire appel, disent-ils, avec la complicité des Macroniens, d'accord sur ce mauvais coup.

En attendant, cette initiative de type soviétique allait de Charybde en Scylla : soit elle était inapplicable soit elle paralysait le marché en entraînant une pénurie d'offres et la dégradation du bâti, les investisseurs ne voulant plus mettre d'argent dans l'immobilier.

Mais le sain jugement du Tribunal devrait éviter à Paris cette double peine.

Bref, un nouveau camouflet pour Hidalgo.

Y'a bon !

Mercredi 29 Novembre 2017


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par blum le 29/11/2017 12:56
Hidalgo/Brossat: les deux font la paire... et méritent bien la paire de claques envoyée,par le tribunal administratif de Paris (je l'ai appris hier soir, sur radio classique, avec grande satisfaction).
Cela correspond, du reste, à ce que vous nous expliquiez, l'autre soir, avec A. Routier, sur
ces histoires de préemption , dans l'immobilier, couplé à un clientèlisme auquel le maire de
Paris doit son élection.

2.Posté par Ichbiah le 29/11/2017 12:59
les investisseurs ne voulant plus mettre d'argent dans l'immobilier.

Ca ne changera rien
1,7% de Csg supplémentaires et dans le nouvel Isf, des nantis?

On se fout des propriétaires et nous des locataires.
A ce taux je reste vide et qu'ils se de.......

3.Posté par Lucette le 29/11/2017 14:00
Le ralliement de En Marche à cette indignation hidalgesque augure rien de bon pour 2020 à Paris. Au bout du bout, les socialistes devenus macroniens se rallieront à leurs anciens potes socialistes.

4.Posté par Christophe le 29/11/2017 17:10
Il paraît que Berlin est une ville très agréable à vivre et en plus le prix de l'immobilier est bien moins cher qu'à Paris.

5.Posté par Jean-Pierre le 01/12/2017 06:46
ATTENTION DANGER !
La décision de justice qui annule le blocage des loyers à Paris est une très mauvaise nouvelle, puisque les juges préconisent le blocage complet en IDF et l'envisagent le plus légalement du monde.
Encore une fois, les juges s'engagent nonobstant leur obligation de neutralité, pauvre pays qui devient de plus en plus socialiste sans vraiment le décider démocratiquement...
Hidalgo ne veut pas en rester là, et Macron & co ont aussi décidé de s'attaquer aux propriétaires immobiliers, ces "rentiers immobiliers" pouah....................
Il est donc probable que le blocage soit décidé pour la région entière, il sera alors parfaitement en phase avec la loi, et permettra un bon vieux clientélisme avec les locataires, quitte à enfoncer encore le clou de la crucifixion aux français qui vivent de "la rente immobilièèèèèère............"
La mesure étant anti-économique et parfaitement socialiste dans l'esprit, Macron va créer quelques escarmouches pour la justifier : quelques hausses de loyers abusives, dument montrées du doigt médiatique, et le tour sera joué, il sera tout naturel de bloquer les loyers de ces propriétaires indélicats...
Il existe déjà en France un blocage des loyers commerciaux qui conduit à des absurdités économiques et financières, et un véritable transfert de propriété du bailleur vers les locataires : les loyers sont déconnectés de la réalité, incroyablement bas.... une spoliation des "rentiers"...
Le blocage est doux au départ, mais il produit des effets très forts comme le cumul de l'inflation à 2 ou 3% par an en 10 ou 20 ans. Et il est irréversible ou presque.
J'en ai peur.

6.Posté par robespierre le 04/12/2017 22:14
Le communiste et sont espagnole partis à la chasse des institutionnels qui vendaient à la découpe, a fait monter les prix de l'immobilier.

Les institutionnels qui avaient l'obligation de proposer le bien aux locataires avant de vendre, avec une décôte de 20%, vendent toujours à la découpe...mais vendent dans le temps...soit des appartements vides.

Ainsi, plus aucune obligation de déclarer en tant que "vente à la découpe" et de proposer un prix de vente plus bas que celui du marché.

Conséquence : hausse du prix de l'immobiier à Paris.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Catch à 4 ! - 23/11/2017

1 2 3 4 5 » ... 32

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes