DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Hidalgo vend les bijoux qui ne sont pas de sa famille !



A court d'argent, Hidalgo entend continuer à acheter des immeubles pour fabriquer à grand prix du logement clientéliste, comme l'ancien ministère de la défense rue du Faubourg Saint Germain. Il lui faut aussi arroser ses associés socialos associatifs et ne pas augmenter les taxes foncières pour ne pas trahir trop effrontément ses promesses électorales. Comment faire ?

Mauvais sang mais c'est bien sûr ! Brader le patrimoine des Parisiens dans une sorte de jeu de Socialopoly où l'alibi du social et de l'innovation conduit à l'appauvrissement de la ville.

Tout doit y passer : l'immeuble de Morland, les hôtels particuliers de Coulanges ou de la rue de la Bûcherie, la gare Masséna, les bains-douches Castégnary, etc. Malgré des démentis tout mous, on parle désormais du parc des Princes que le Qatar convoite.

Quand on voit dans quelles conditions ont été bradés le forum des Halles ou le centre Beaugrenelle, on ne peut qu'être inquiet pour le patrimoine de la ville, fruit d'un effort d'investissement séculaire.

On reconnaît bien là le socialisme et sa capacité sans cesse démontrée à tuer les poules aux oeufs d'or puis à vendre la cocotte dans laquelle il les a faites cuire ...



Une fauchée à Paris
Une fauchée à Paris

Lundi 5 Octobre 2015
Serge Federbusch






1.Posté par vinatier le 06/10/2015 11:05
Bonjour,
le collectif contre la Tour Triangle signale l'entente secrète entre Lagarde et Hidalgo pour le Grand Paris:
http://www.contrelatourtriangle.com/http:/www.contrelatourtriangle.com/tractations-secretes-udi-ps-la-presidence-de-la-metropole-grand-paris-contre-la-tour-triangle/

Pourquoi Delanopolis n'alimente plus sa page Facebook depuis 2013?

2.Posté par SONIA le 06/10/2015 12:55
Dans le 14ème, on ne compte plus les constructions d'immeubles n'importe où, même coincés entre un accès au périphérique et une rue, quant aux rachats d'immeubles le mien en a fait partie, et en est devenu HLM de façon autoritaire et sans concertation, tout cela géré en cachette par le Maire de Paris et les maires du 14ème, de gauche également

ils remplacent la population de l'arrt afin d'être à peu près surs d'être réélus !

quant aux Bains douche CASTAGNARY dans le 15ème, il aurait dû être classé car c'est là que Georges Brassens allait faire sa toilette pendant des années, habitant le quartier

depuis environ 2 ans ces locaux sont offerts gracieusement à une association de pseudo jeunes artistes ; j'ai pris les rares photos intérieures de ces bains douches, qui servaient les dernières années aux toilettes des sans abris, mais les malheureux ne votent pas et en ont été virés

je crains qu'ils ne soient démolis, or c'est un véritable patrimoine parisien

3.Posté par Bruce le 09/10/2015 13:33
Bonjour,

Combien de temps encore la Ville de Paris va-t'elle pouvoir financer une telle politique ? Si les témoignages de la baisse des marges de manoeuvre sont de plus en plus nombreux, la question se pose de savoir quand la rupture va avoir lieu, autrement dit, quand la Ville ne pourra plus cacher la réalité de la situation derrière une communication volontairement optimiste et qu'elle devra prendre des décisions drastiques de réduction des dépenses ou d'augmentation des impôts locaux. Quel est votre avis sur la question ?

Je trouve que sur ce sujet, 2020 est très loin pour Mme Hidalgo, à cause de la mauvaise conjoncture économique actuelle qui va très probablement continuer jusque là (l'OCDE vient d'annoncer des prévisions de croissance d'au maximum 1,5 % par an pour la France par exemple). Elle n'arrivera sans doute pas à faire tenir le fragile équilibre actuel des finances jusque là.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 35

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes