DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Migrants : Mélenchon poignarde une nouvelle fois Delanoë !



C'est sans doute le twitt le plus stupide de l'année et on le doit ... à Mélenchon. Quelle surprise !



J'ai dû confondre !
J'ai dû confondre !

Le Chavez du pastis marseillais critique à la fois les "Identitaires" qui tentent d'empêcher le passage des clandestins dans les Alpes et Collomb qui ne s'opposerait pas suffisamment à ces opérations de blocage des migrants.

Jean-Luc Mélenchon a tancé le ministre de l'intérieur en affirmant que "c'est précisément parce que ce sont des pitres un peu dérangés qu'il sont dangereux" et il l'a "adjuré" d'agir contre ces groupes. "Delanoë s'était pris 7 coups de poignards à Paris, c'est votre devoir de nous protéger, et les migrants aussi", a éructé le leader de la France insoumise.

Bon sang mais c'est bien sûr !

Ce sont des militants d'extrême-droite qui ont poignardé Delanoë ?

Rappelons pourtant que l'auteur des coups de couteau répondait au nom d'Azedine Berkane. Un patronyme très répandu chez les fascistes arabophobes.

Interpellé immédiatement après avoir poignardé Delanoë, il a donné comme explication de son geste "qu'il n'aimait pas les homosexuels".

Mélenchon, qu'on avait déjà vu invoquer le Génie de la liberté dit de la Bastille, allégorie du libéralisme politique et économique, dans une envolée gauchiste complètement à côté de la plaque est décidément d'une inculture aussi crasse que celle d'Hidalgo.

Peut-être finiront-ils par s'entendre en 2020 ?

Dimanche 22 Avril 2018
Serge Federbusch






1.Posté par Christiane Chavane le 23/04/2018 13:50
Pendant que la Macronie tapait sur les Identitaires - ces affreux fachos armés lourdement d'une méchante banderole - qui bloquaient le col de l'Echelle, une bande de gentils écolos-gauchos-vivrensemblistes (chez les autres et aux frais des autres), les mêmes que dans la ZAD, ceux qui n'ont pas les moyens de se payer du shampooing, faisaient passer des migrants par un autre col, non sans se battre avec les gendarmes de Monsieur Collomb de la Paix. Evidemment ces gentils personnages ont eu le dessus, les gendarmes n'ayant pas le droit d'user de violence. Mais eux ils ont le droit, ils sont de gôôôche, ils sont généreux et solidaires.

2.Posté par Challier le 23/04/2018 22:08
Il n'est point de limite à la bêtise humaine !
Mélenchong ! Cong !

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Merci à tous ! - 11/06/2018

1 2 3 4 5 » ... 35

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes