DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Nathalie Fiasco-Morizet


Alors que la droite connaît un succès historique aux élections municipales dans toute la France, le résultat parisien est un cruel revers.

Malgré ses dénégations et l'offensive immédiate d'enfumage à laquelle elle s'est livrée, la responsabilité en incombe à Nathalie Kosciusko-Morizet dont la personnalité et la campagne se sont révélées calamiteuses.



Plouf !
Plouf !

Les faits sont têtus et les chiffres le sont encore davantage.

Au premier tour des élections municipales, NKM a réussi l'exploit de perdre des voix par rapport au total UMP-Udi-MoDem de 2008 alors que, dans toute la France, la droite et le centre progressaient fortement.

Au second tour, elle ne parvient même pas à être majoritaire en voix contrairement à ce que réussit Séguin en 2001, dans un contexte de succès national pour la droite d'ampleur pourtant moindre.

En réalité, seuls les bons résultats dans les bastions de l'Ouest expliquent que le score global ne soit pas piteux. L'unique bonne performance du second tour est réalisée par Delphine Bürkli qui l'emporte d'un cheveu.

La liste des erreurs tactiques de NKM est longue comme un jour sans pain. On relèvera simplement, pour le second tour, son attitude dédaigneuse vis-à-vis de la candidate centriste Anne Lebreton dans le quatrième arrondissement qui a jeté cette dernière dans les bras de Girard ou le grotesque épisode de l'éjection ratée de Franck Margain dans le douzième arrondissement.

Tout cela ne fait qu'illustrer des fautes stratégiques profondes. L'idée inepte que Paris allait se reconquérir en singeant Delanoë et ses mesures festivistes à destination des bobos est la cause de bien des tourments de la droite. Il fallait dès le départ cliver sur la question de la fiscalité, de la mauvaise gestion et de la crise du logement, ce que NKM ne fit que trop tardivement et par Miguet interposé.

Ne parvenant pas à placer ses copains chez les barons de l'Ouest, elle a également pistonné dans le 20ème et 10ème ou le 3ème des candidats qui ont en commun d'avoir fait les pires scores de Paris. Le label NKM est la marque de l'échec.

Quant à la psychologie de cette étrange personne, égarée dans son narcissisme, protégée par l'oligarchie depuis son plus jeune âge, qui ne conçoit le monde et la politique que comme un espace où elle peut imposer sa volonté et promener son mépris, elle a été une autre cause déterminante de ce fiasco.

Le triste résultat de tout ceci est que la ville, que l'on pouvait reconquérir, restera contrôlée par une coalition brinquebalante de socialistes, de Verts et de communistes.

Hidalgo devra composer sans cesse avec ces deux partenaires dont les votes lui seront indispensables pour chaque délibération.

Entre 2001 et 2008, les caisses de la ville n'avaient pas été vidées par le gaspillage socialiste et Delanoë pouvait arroser tout ce petit monde pour parvenir à des compromis. Désormais, Paris n'a plus d'argent et les marchandages avec les Verts et les communistes vont être très rudes.

Enfin, tout n'est pas si terrible pour le PS : Hidalgo pourra peut être compter sur les quelques élus MoDem que NKM a fait entrer au conseil de Paris pour lui servir de supplétifs en trahissant la droite.

La nef parisienne ne coule jamais mais elle peut prendre salement l'eau : les six années qui viennent vont hélas le démontrer.

Merci qui ? Merci Nathalie Fiasco-Morizet. Espérons au moins que le groupe UMP au conseil de Paris la marginalise rapidement.





Mardi 25 Mars 2014
Serge Federbusch






1.Posté par Brindille le 31/03/2014 11:34
Il faut tourner la page le plus rapidement possible et oublier cet épisode pour le moins fâcheux.

En ce qui me concerne, je retiens surtout que "grâce" à ce qui vient de se passer à droite, de nouvelles forces ont émergé, je pense bien sûr aux listes de Charles Beigbeder à Paris : il faut transformer l'essai, ne pas laisser retomber cette belle dynamique ! Soyons positifs avant tout, ne nous décourageons pas !

Je suppose que la plupart des lecteurs de ce site seront de mon avis, il faut resserrer les rangs, s'organiser, recruter tous les déçus, ils sont nombreux !

L'avenir peut être passionnant ... il faut y croire.

2.Posté par Francis 92 le 31/03/2014 11:50
je ne dirais qu'une chose ; NKM n'a pas été doutenue par des hommes comme Copé, mysogyne de premier ordre et qui craint tellement la concurrence d'une femme qui lui est supérieure sur bien des plans
la droite à Paris est conne à en pleurer, tous pareils, incapable de se ranger derrière le candidat dès lors qu'il est choisi
l'attelage improbalbe qui a gagné a gagné par la focre de rassemblement de toutes leurs forces , soutenus par des bobos fonctionnaires zélés du PS ou clients achetés à coup de logement social et d'assoces vaseuses


3.Posté par Brindille le 31/03/2014 13:50
@ Francis 92 : Courage !

Tout n'est pas négatif : Nous avons conservé le 5è et gagné le 9è (de justesse) !

Lentement mais sûrement .........

4.Posté par Pierre le 31/03/2014 15:20
A retenir au final :

- une droite qui continue de se diviser alors qu'elle avait un boulevard devant elle.
Cela a dégradé l'image du parti lors de la campagne à Paris.

- une NKM plutôt intelligente qui a su apporter un peu de sang neuf parmi les têtes de listes,

- Etrangement Hidalgo n'a pas du tout été attaquée sur son bilan, alors qu'il y a vait beaucoup à dire : embouteillages, pollution, contrats Unibail dispendieux, insécurité et surtout saleté.

- Etrangement Hidalgo n'a pas du tout été attaquée sur son programme ubuesque et bobesque, alors qu'il était souvent risible (avenue Foch, fête sur le périphérique, etc...)

Désormais ce sont les communistes et les verts (les ennemis d'hier, les copains d'aujourd'hui) qui font la pluie et le beau temps (1/3 des sièges presque !). Ca promet.
Ce n'est pas avec des gugusses pareils que Paris sortira la tête de l'eau.

5.Posté par Bibi le 31/03/2014 19:02
C'est joli, ça, Nathalie Fiasco-Morizet. j'espère que vous avez déposé l'appellation, je suis sûre que le Canard va la reprendre !!!

6.Posté par Aquilon94 le 31/03/2014 19:48
Ce n'était pas la bonne personne à mettre en face de la reine Hidalgo, dont même la voix est désagréable....Mais vous savez, ce jour est un jour de deuil national ou notre capitale va continuer à être défiguré pour ne pas dire massacré et j'en passe et ou tout va devenir liberticide. Nous devrions porter un bandeau de deuil. Comme entendu dans une émission radio et dont je n'ai pas le nom, un écrivain se posait la question d'une nouvelle appellation du parti socialiste. En substance il préconise qu'il devrait s'appeler le parti sociétaliste, car sa fonction est dorénavant de satisfaire les revendications de la diaspora du boboland !!!

7.Posté par Brindille le 31/03/2014 22:43
Il y a quand même de l'espoir pour l'avenir : j'ai vu que dans le 4è arrondissement de Christophe Girard,
les résultats étaient très serrés : c'est presque du 50/50 ! Petit résultat pour le sbire de Delanoë .....

Non, le gros problème reste les arrondissements de l'est de Paris : 65 % en moyenne pour les socialos,
sauf pour le 12è où Valérie Montandon s'en sort très honorablement.

Il faut absolument reconquérir l'est de la capitale :
Tous les élus de droite devraient se concerter, travailler ensemble, attaquer sur tous les fronts, ne rien lâcher !

8.Posté par Roger Rabbit le 31/03/2014 23:39
Serge Federbusch : une fois de plus, la puissance du verbe et la précision du laser.

9.Posté par Paulot le 01/04/2014 05:44
Je n'ai jamais compris ce qu'on pouvait trouver à cette femme !
Et elle est encore capable de nous polluer 2017 !!!

10.Posté par Phil75 le 01/04/2014 06:59
@Aquilon94: le parti socialiste n'est plus socialiste en effet. Avez-vous souvent entendu Hidalgo invoquer les mânes de Jean Jaurès et de Léon Blum ?

11.Posté par menfin le 01/04/2014 09:32
@pierre
Si NKM - qui était la plus mauvaise candidate possible pour reconquérir Paris, elle qui nous a plombé deux fois, sous Chirac avec le principe de précaution et sous Sarkozy avec le grenelle de l'environnement - n'a pas attaqué le bilan de Delanoë sur la pollution et les embouteillages, c'est parce que c'est elle-même une bobo-écolo. Si elle n'a pas attaqué non plus sur les projets pharaonesques d'Hidalgo, c'est qu'elle a elle-même surenchéri sur des projets pharaonesques, liberticides, ruineux et bobo-festifs tels que la reconversion de stations de métro abandonnées (mais avec train qui passe) ou la couverture des gares nord et est avec rue piétonne au centre pour désengorger (sic) Magenta.

12.Posté par Aquilon94 le 01/04/2014 09:33
@Phil75, non en effet !!! Ça doit être chez eux plutôt synonyme de rue de place ou d'avenue possédant la plus grande autoroute à bus, la plus large piste à vélos ou rollers avec les plus grands trottoirs !!!!
Qu'ils persistent donc à faire du festif pendant que l'économie continue à s'effondrer. Il est même à craindre que la capitale se vide de ses société et commerce si elle persiste dans son programme.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 35

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes