DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Noël des vieux : écologie, délire et chocolat !



Comme chaque année depuis des décennies, les Parisiens âgés aux revenus modestes peuvent retirer dans leurs mairies d'arrondissement une boîte de chocolats offerte par le maire lui-même. L'édition 2012 vaut son pesant de pralines avec une vue stratosphéro-garriguesque de Paris, où la rive droite semble métamorphosée en une colline couverte de figuiers et de lavande !

Le délire pseudo-écolo franchit un nouveau mur du ridicule et, dans cette broussaille, on se demande bien où le Père Delanoël va trouver un sapin à gratifier de ses cadeaux.

Le plus cocasse étant d'apprendre que la prise de vue photoshopée s'est faite depuis la terrasse de l'hôtel Meurice pour le compte du service "communication" du Centre d'action sociale de la ville ! Comme symbole de solidaaaarité et d'argent bien dépensé, on ne fait pas mieux ...



Noël des vieux : écologie, délire et chocolat !

Dimanche 18 Décembre 2011
Serge Federbusch






1.Posté par Olivier FEUTRY le 20/12/2011 01:29
Paris est une village éco-citoyen, éco-participatif et éco-dynamique dans lequel le faire ensemble, le faire vivre, le faire bouger, le faire sens, le faire comprendre, le faire culture, le faire innovation, le faire solidarité, le faire écologie, le faire démocratie, le faire comprendre, le faire dialogue ... et surtout le faire dépenses, le faire impôts, le faire clientèle électorale et le faire com' par enfumage de type poutinesque (agence LA VOIX DE SON MAIRE ©®™) sont érigés en valeurs centrales de la MAISON CITOYENNE DES PARISIENS (appelée sous l'ancien régime MAIRIE DE PARIS) afin de co-construire ensemble une démocratie municipale participative, responsable et citoyenne.

2.Posté par Mouloud en chocolat (sans noisettes) le 20/12/2011 13:41
Dans le Paris de Delanoë, il n'ya pas un être humain, pas un animal, il n'ya rien que le vide et le néant à perte de vue... La Ville de Paris, en leur offrant ce chromo factice et glaçant sur cette boîte de chocolats semble vouloir traiter les vieux comme on les traitait dans Soylent Green (Soleil Vert en français) .
On devine, pourtant, qu'en choisissant cette illustration kitchissime pour ses voeux aux vieux, Delanoë, l'épicurien, se plaît à rechercher encore et toujours les sources du bonheur.

3.Posté par Hipstagazine.com le 21/12/2011 21:51


Une interprétation très Delanoesque de l'esprit lomographie...
Une redécouverte de jadis, aussi bizarre que de mauvais goût.


Bonnes dé-fêtes Papa Delanoël !


PS Très moche de se servir du troisième âge !
Cependant, comme vous vous servez de tout et de tous...
AAAttention, le premier âge vous observe !



4.Posté par Éric Rack le 23/12/2011 20:57
Il est des "vieux" qui n'ont pas à se déplacer pour retirer, dans leur mairie d'arrondissement, leur boîte de chocolats annuelle, "offerte par le maire lui-même", ce sont les "parisiens âgés [pour certains d'à peine plus de 60 ans] aux revenus modestes", logés en "résidences pour personnes âgées" du Centre d'action sociale de la ville(1), où l'on vient la leur porter "à domicile".

Dans le 5ème arrondissement, c'est à présent, généralement, TIBERI fils - promis à succéder à son père (il n'y a pas qu'en Corée du Nord...) - , qui s'y colle pour remettre la dite boite sur laquelle on n'a pas oublié de "scotcher" la carte de voeux de TIBERI père.

Comme on sait, peut-être aussi, les "vieux" ont parfois des troubles de mémoire et certains pensent, encore aujourd’hui, que le maire du cinquième est toujours également maire de Paris(2). Aussi, serait-il trop bête de les décevoir.

1. Comme on sait peut-être, aujourd'hui, à Paris, lorsque l’on est “parisien aux revenus modestes”, que l'on a atteint 60 ans et si on a la "chance" - bien qu'on ne l'ait pas toujours souhaité - d'être retraité, on n'a aucune chance d'obtenir un logement social* et on est "orienté" vers une "admission" en "résidences pour personnes âgées" du CASVP**, en étant, ainsi, désigné (dès 60 ans !) des qualificatifs de “personne âgée”, “senior” ou tout simplement de “vieux”.

Entend-on dire, par exemple, que nos élus qui ont dépassé - et, pour certains largement - l’âge de 60 ans soient, pour autant, des “personnes âgées”, des “vieux”, voire même des “seniors” et n’est-ce pas, avant tout, la condition sociale qui détermine cette catégorisation ?

* “Il faut réserver les logements sociaux à ceux qui travaillent”, déclarait, il y a peu, un “responsable” politique d’un autre bord que celui de la majorité municipale parisienne. Comme quoi...

** moyennant une “redevance” d’un montant largement supérieur à celui du loyer que, pour un logement semblable (studio), voire plus grand, on devrait, en fonction de ses revenus, payer dans le “parc social” de la ville de Paris.

2. Il faut dire aussi qu'à l'époque, on fit en sorte que celui sensé assurer son “intérim” dans l’arrondissement soit plutôt "discret".

5.Posté par Henri Orpy le 23/12/2011 22:19


POUR SOUHAITER UN JOYEUX NOËL
A MESSIEURS MAURICE, GASPARD GROGNARD,
AUX DELANOPOLISTES,

JE VOUS AI RELOOKÉ LE CHRISTMAS CAROLL DE TINO ROSSI.


C'est la belle nuit Delanoël,
Ta patinoire étend son délire blanc,
Et les yeux levés vers le ciel,
A genoux, dans Paris, ses habitants,
Avant de fermer leurs paupières,
Font une derniere prière.

Petit Delanoël,
Quand tu gicleras du ciel,
Avec tes budgets par milliers,
N'oublie pas tes colistiers.
Mais avant de partir,
Il faudra bien te prémunir,
Dehors, tu vas avoir si froid,
C'est un peu à cause de moi…

Ton marchand de sable est passé,
Tes électeurs ont longtemps fait dodo…
Ils vont pouvoir commencer,
Avec ta honte sur le dos,
Au son des cloches des églises,
Leur distribution de surprises.

Il nous tarde que ce jour se lève,
Pour voir si tu nous as rapporté,
Tous les beaux joujoux que tu nous as volés,
Et rendre ce que tu as escamoté.

Et quand tu seras dans ta belle cage,
Viens d'abord dans la Delanomaison,
Tu n’as pas été tous les jours très sage,
Il te faut nous en demander pardon.



Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes