DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Privatisation des contredanses : Stupidalgo, voyage au bout des reniements !



En rupture avec son discours gauchisant destiné à plaire à ses groupies de Mediapart, Hidalgo vient d'annoncer qu'elle allait privatiser la gestion et le contrôle des 140 000 places de stationnement payant de surface à Paris.

Une fuite en avant motivée par la paupérisation de la ville qui promet aux automobilistes l'instauration d'un climat de traque para-policière.



Les automobilistes ne peuvent plus l'encadrer
Les automobilistes ne peuvent plus l'encadrer
La tâche serait confiée à "un prestataire extérieur, spécialisé dans cette activité", autrement dit un opérateur privé avec comme objectif d'accroître le taux de paiement du stationnement dans la capitale.

Hidalgo parle d'un taux de paiement de 9 % sans d'ailleurs vraiment établir ce chiffre fantaisiste dont on ne sait s'il inclut les livraisons, les places handicapées, etc.

Elle prend l'exemple de Madrid où des véhicules, gérés par une entreprise privée, équipés de systèmes de lecture automatique des plaques d'immatriculation, vérifient si les droits de stationnement ont été acquittés.

Tout ceci à un côté "Big brother" prononcé et les litiges sur la fiabilité de ces détections seront très nombreux.

Comme elle claque du bec du fait de ses nombreuses dilapidations financières, Hidalgo cherche de l'argent en tapant encore et toujours sur les automobilistes et introduit à Paris un contrôle para-policier qui fait figurer la télésurveillance dans la catégorie des aimables plaisanteries. Une fois encore : socialisme = ruine = flicage.

Mais il y a pire. Elle annonce que les 1 600 agents municipaux affectés actuellement à la tâche de contrôle pourront être basculés vers d'autres missions.

De deux choses l'une. Soit les sociétés privées qui seront sélectionnées se paieront intégralement sur la bête et cela ne coûtera pas plus cher à la ville. Mais cela créera un climat délétère de chasse à l'automobiliste. Soit Paris les paiera au moins en partie et comme la ville continuera à rémunérer les agents autrefois affectés à cette tâche, la charge budgétaire augmentera. Bref, une création déguisée d'emplois para-publics dans une ville qui souffre d'une pléthore administrative ...

Pour faire entrer l'argent des contredanses, Stupidalgo nous fait la danse de Saint-Guy !

Dimanche 23 Octobre 2016
Serge Federbusch






1.Posté par Phil75 le 24/10/2016 11:03
Autrement dit, encore une prétendue "socialiste" qui va engraisser un groupe privé. Bolloré ? Decaux ? Vinci ? Les paris sont ouverts...

En plus Hidalgo rétablit les fermiers généraux de l'Ancien Régime dans la France républicaine.

2.Posté par Ichbiah le 24/10/2016 11:38
Commentaire adresse au Figaro a la suite de leur article et Filtré non publié?????

je resume votre article:
1600 fonctionnaires qui n'arrivent pas à faire rentrer plus de 9% des contraventions, vont aller prouver leur inefficacité dans d'autres services tout en étant toujours payes car on ne va pas les licencier.
A la place des sociétés privées vont mettre ces Pv avec des salaries dont le cout sera refacturé à la Mairie de Paris
Solution 1: Après cette facturation, il n'y aura moins de recettes pour la Ville.
Solution 2: Ce cout salarial sera facturée au contrevenant donc la contravention sera augmentée.

Question mes contraventions sont payées sur gouv.contraventions,fr, ce service public est loin d'être inefficace?
Que ne poursuivent ils pas les mauvais payeurs? ce n'est pas la faute du contractuel ce qui se passe ensuite?
En fait; Madame Hidalgo,va embaucher à Paris 1500 fonctionnaires de plus, sans le dire clairement ni obtenir un vote du Conseil dans ce sens
On nous prends vraiment pour des imbéciles incapables de comprendre le déroulement de ces opération: Bingo

3.Posté par Raptor24 le 24/10/2016 11:49 (depuis mobile)
Les caisses sont vides!!! Le résultat de 20 ans de gestion socialiste...automobilistes vache à lait

4.Posté par Phil75 le 24/10/2016 18:26
Il ne lui reste plus qu'à rétablir l'octroi aux portes de Paris.

5.Posté par Nitram le 24/10/2016 18:50 (depuis mobile)
Le parti de gauche à lancé une pétition contre surhttps://www.change.org/p/anne-hidalgo-non-%C3%A0-la-privatisation-des-pv

6.Posté par Arico le 24/10/2016 19:56 (depuis mobile)
Le PS dans toute sa splendeur.
Le coeur à gauche et le Portefeuille à droite.
Le parti des gens qui n''auraient pas pu réussir â droite et qui font leur coming out une fois au manettes du pouvoir. Je n''aime pas l''argent je l''adore.

7.Posté par Olivier FEUTRY le 27/10/2016 04:35
@Phil75 L'octroi ? C'est tout à fait ça. D'ailleurs la muraille de l'octroi s'arrêtait à ce que sont les boulevards de maréchaux aujourd'hui. Et elle a servi à NAPOLEON III pour fixer les limites d'un nouveau Paris qui perdurent aujourd'hui.

Beaucoup de banlieusards ne supportent plus cette barrière des boulevards des maréchaux et du périphérique.

Maintenant, il faut fusionner la région ILE-DE-FRANCE et PARIS pour que la région devienne PARIS divisait par exemple en 24 arrondissements.

C'est la meilleure façon de redonner la parole à cette France périphérique qui en marre de souffrir et de subir l'opprobre des bobos et fonctionnaires, clientèles du PARTI SOCIALISTE.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 35

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes