DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Refuges, Jokers, Atouts et Prisons

Pour jouer à satiété aux jeux de société, des cases, des pions et des règles ne suffisent pas. Il faut du piment, de l’inattendu, de l’irritant, le genre de choses qui vous font croire, à vous lecteurs, que vous êtes sur le point de triompher et qui vous ramènent à la case départ en un rien de temps ; des émotions, bref, de la vie. En tout cas c’est ce que racontent les éditeurs et il faut toujours veiller à ménager ces gens là.

Aussi, le Delanopolis contient-il force refuges, jokers, atouts et prisons. En voici quelques succincts avant-goûts.



Extraits du Delanopolis

Refuges, Jokers, Atouts et Prisons
ATOUT N°1 : la Voix de son maire (Direction de la communication et médias gentils)

Scoop ! En mars 2001, ce n’est pas Bertrand Delanoë qui a été élu maire de Paris ou le parti socialiste qui a remporté les élections municipales. C’est « Bertrand Delanoë communication », micro-entreprise du secteur des médias, qui s’est emparé de l’Hôtel de ville. Pareille à ces bestioles marines qui entrent dans des mollusques bien plus gros qu’elles, puis qui les mangent petit à petit, croissent et grossissent jusqu’à occuper toute la coquille, Bertrand Delanoë communication dévore peu à peu tous les services municipaux, détourne à son profit toutes les politiques et prépare l’avènement de la plus grosse agence jamais vue sur cette planète…

Refuges, Jokers, Atouts et Prisons
JOKER N°1 : les jeux olymputschs ou : le coup d’Etat manqué du 6 juillet 2005.

Perdue dans l’histoire de France des débuts du vingt-et-unième siècle, une date risque d’échapper à la sagacité des chroniqueurs de demain. Soucieux d’alimenter, non seulement de vaines polémiques politiquement incorrectes, mais aussi une analyse sérieuse de la France d’aujourd’hui, nous nous efforcerons de lever le voile sur une journée qui faillit compter dans notre destinée commune : celle du 6 juillet 2005, où un coup d’Etat d’un genre radicalement nouveau, ourdi par Delanoë et quelques complices, s’éventa comme une baudruche sous le coup d’épingle d’un british du nom de Sebastian Coe…

Refuges, Jokers, Atouts et Prisons
JOKER N° 3 : Paris Plonge.

Paris Gadget, Paris Paillettes ! Le slogan est tout trouvé pour résumer l’action municipale de ces sept dernières années. Ce triomphe de l’éphémère et du tape-à-l’œil mâtiné de discours solidariste connaît tous les ans un climax scénarisé avec l’arrivée de palmiers et de sable à Paris Plage, appellation d’origine incontrôlée et occasion d’une risible dispute avec le Touquet pour savoir qui a le droit de l’utiliser…

Dimanche 13 Janvier 2008
Serge Federbush





Dans la même rubrique :

Principes et règles - 13/01/2008

Télécharger le jeu - 17/01/2008

Chauffe Saint Marcel - 18/12/2007

Place des Teufs - 18/12/2007

Le Marasme - 18/12/2007

Klébeurk - 18/12/2007

Bois guignol - 18/12/2007

Dalidaland - 18/12/2007

Jaurèsapeau - 18/12/2007

Maréchaux-Traminots - 18/12/2007

Montparlasse - 18/12/2007

Boulevard Barrabas - 18/12/2007

Hagard du Nord - 18/12/2007

Magentarte - 18/12/2007

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes