DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Stupidalgo invente la ville-immonde !



Dans un article suintant le cirage, Sybille Vincendon, l'hidalgolâtre de Libération, sert à nouveau de marchepied à notre maimaire de Paris pour lui permettre de vanter le dernier subterfuge qui lui permettra de masquer saleté, dette, congestion, pollution, clientélisme et magouilles avec des capitalistes de connivence : le rêve fumeux de la "ville-monde" dont Paris hidalgoisé serait bien sûr la figure de proue.

Mais la réalité est tout autre et la politique municipale vis-à-vis des clandestins, dits migrants en novlangue, en est l'illustration la plus parfaite ...



Attention chat méchant !
Attention chat méchant !
On pourrait par exemple se gausser d'Hidalgo fustigeant de théoriques investisseurs immobiliers, sortis de son imagination, qui rachèteraient des immeubles pour en faire des hôtels Airnbnb au risque, dit-elle : "de les soustraire au marché locatif en faisant monter les prix". Mais c'est précisément ce qu'elle fait elle-même en préemptant des immeubles pour y faire des logements clientélistes dits sociaux et y caser des électeurs reconnaissants !

Mais passons ...

Le plus saumâtre est la tirade où Hidalgo cherche à faire pleurer Margot en évoquant : "Ceux qui s'en sortent bien dans la mondialisation mais qui veulent aussi vivre en ayant un regard bienveillant sur les plus fragiles".

La réalité est une fois encore à l'opposé de ce baratin socialo-compatissant. Hidalgo, pour des raisons de com', a mis en place une véritable pompe aspirante qui attire les clandestins.

Ceux-ci sont évacués et relogés à grands frais par l'Etat, de préférence hors de Paris. Puis le vase se remplit de nouveau très vite et il faut recommencer. Mais Hidalgo peut plastronner et donner des leçons de morale. Nous en sommes à 26 opérations de ce type depuis juin 2015 pour largement plus de 10 000 évacués ! Ce n'est pas cher, c'est l'Etat qui paie et les générations et gouvernants futurs qui auront à gérer ces ferments de discorde voire de guerre civile.

A propos d'Etat, il est le doigt sur la couture du pantalon et l'on a même vu le préfet de Paris, son directeur de cabinet, la secrétaire générale de la préfecture, la responsable de la Direction régionale et interdépartementale d'hébergement et du logement (DRIHL) et le secrétaire général aux affaires régionales (SGAR) s'agiter lors de la dernière "évacuation".

Le hic est que les municipalités qui servent de déversoir aux larmes de crocodile d'Hidalgo commencent à en avoir assez.

Dernier exemple en date, la maire de Montmorency, Michèle Berthy, qui dénonce : «Montmorency ne fait pas partie des villes volontaires pour accueillir les migrants durablement. C’est une honte, on ne m’a même pas demandé mon avis. On ne nous explique rien. C’est tout simplement une manœuvre politique. La maire de Paris, Anne Hidalgo profite de l’été pour faire un grand ménage ».

Un témoignage parmi beaucoup d'autres que l'on ne lira pas dans Libé qui a d'ores et déjà choisi un canasson de remplacement à gauche pour l'après 2017 quand Hollande servira de viande de réforme.

Les années qui viennent vont être merveilleuses ...

Lundi 25 Juillet 2016
Serge Federbusch






1.Posté par massot le 27/07/2016 14:57
Hidalgo ou le degrés zéro de la politique mais un ou une socialiste peut il être intelligent ?

2.Posté par Olivier FEUTRY le 27/07/2016 18:39
A propos de Ville-Monde, à lire l'excellent livre de Christian BLANC, inspirateur et coordinateur du GRAND PARIS, intitulé PARIS, VILLE MONDE publié chez ODILE JACOB.

Il définit à merveille le concept de VILLE-MONDE et compare PARIS avec ses trois autres concurrentes dans la catégorie : TOKYO, LONDRES et NEW-YORK.

Et si PARIS a des atouts, elle est en retard sur ses concurrentes et n'est pas loin de se faire reléguer au niveau de simples capitales régionales.

3.Posté par HM le 28/07/2016 09:21
Hidalgo poursuit l'œuvre de l'ami de la Tunisie - au fait, on ne l'entend plus celui-là - et vide Paris de ses forces vives. Ne resteront bientôt dans ce qui ne sera plus qu'une ville-musée (à condition de se boucher les narines, parce que décidément cette odeur d'urine...), que les très riches et les assistés de tout poil, barbus de préférence.

4.Posté par laurent le 28/07/2016 17:28
Lamentable Hildalgo !!! où en est-elle au fait de sa polémique vis à vis de nogo zones parisiennes ?
+

je ne sais pas si vos lecteurs connaissent, mais toutes celles-ci sont parfaitement connues et répertoriées par le ministère de la ville voir le site sig.ville.gouv.fr/atlas/ZUS !

Dehors toute cette bande d'incapable. Pitié faites que je sois encore vivant à l'heure du prochain vote !

5.Posté par marcillac le 29/07/2016 09:49
J'ai fait la charmante promenade du Boulevard de la Chapelle à pied hier soir. Je connais bien tout ce secteur ayant longtemps habité le secteur Gare du nord. La dégradation est spectaculaire: vendeurs à la sauvette, saleté, prolifération des tags, agressivité pesante.
La situation de ce quartier glauque depuis des années empire encore. Les constructions neuves qui ont remplacé les anciens taudis se dégradent déjà avec les mêmes commerces ethniques en rez de chaussée.
Bref, tiers tiers-mondisation totale ,comme tout le long de ligne 2 d’Anvers à Pére Lachaise.

6.Posté par Phil75 le 30/07/2016 08:29
D'une manière générale, Hidalgo c'est :

- les 3 "i" : inculte, incompétente et imprécunieuse,
- et les 3 "a" : autoritaire, arrogante et arriviste.

Pour la place de la Chapelle et le boulevard de la Chapelle, je confirme, ayant connu le quartier dans les années 70 quand j'allais au lycée Colbert. Je suis passé l'autre jour place de la Chapelle, c'est devenu pire que Barbès question saleté et vendeurs à la sauvette. Dans les années 70 les deux squares étaient tout à fait fréquentables.

Le "Little India" qui s'est créé rues Louis Blanc et Perdonnet n'est en revanche pas antipathique. Leurs boutiques sont propres et bien tenues et certains restaurants indiens sont parmi les meilleurs de Paris. Le quartier a vu arriver principalement des Sri-Lankais qui ont fuit la guerre civile dans les années 80-90. Mais eux n'ont jamais fait de campements sauvages, ils sont venus pour travailler directement sans faire de vagues, sans brailler "j'ai DROIT à ceci et cela, sans molester nos femmes..." Preuve que les Français sont tout à fait prêts à accueillir des étrangers de culture différente s'ils choisissent de s'intégrer par le travail en respectant le pays qui les accueille.

7.Posté par blaireau de la grande couronne le 30/07/2016 18:56
En fait la municipalité choisit les villes de droite pour recaser...sauf erreur à Sarcelles où M. Pupponi a déclaré que ce n'était pas normal parce que l'on ne faisait pas cohabiter des syriens et des assyro-chaldéens, du coup on lui retire les réfugiés ! On est en plein dans le communautarisme, mais chut faut pas le dire sinon c'est du populisme !

8.Posté par Parisien le 31/07/2016 09:37
Pendant Q'Hidalgo dépense sans compter ce qui reste dans les caisses de la ville a aider , accueillir les clandestins ; la ville ce détériore de jour en jour un peux plus, que ce soit les chaussées, les trottoirs , les bâtiments municipaux mais également les parcs et jardin. Samedi 30 promenade dans le parc de Bercy , quel erreur ; ce parc est dans un état déplorable , manque d'eau cruel des pelouses , chemins piétons dégrader représentant a certains endroit un danger pour les enfants , bassins a la limite de l'envasement total , fontaine fermer , escaliers des passages au-dessus de la rue Joseph Kessel en pente , laissant augurer si ce n'est déjà fait a des glissades et des chutes . cette inventaire a la Prévert est sans doute valable également pour les autres parc municipaux ainsi que les squares.

9.Posté par cliclac le 04/08/2016 10:58
Je croyais être le seul à me lamenter sur l'évolution des rues de Paris, de l'odeur de Paris, de la population de Paris, et pourtant je suis loin d'être bobo ou nanti...
En descendant la semaine dernière le grand escalier de Montmartre (la rue Maurice Utrillo) avec des amis australiens qui devaient se boucher les narines, (et qui arrivaient de Munich où les chauffeurs de taxi leur avaient dit à quel point Paris était sale), je me demandais comment on allait pouvoir s'en sortir.
Si quelqu'un a une idée...

10.Posté par plombier malakoff le 11/08/2016 12:11
j'ai le plaisir de lire l'article.Bravo

11.Posté par serrurier paris 2 le 16/08/2016 12:31
j'ai l'honneur de lire votre article.C'est très intéressant.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 35

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes