DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Tramway des Marigots


Dans "Mongénéral riposte" le Delanopolis vous avait annoncé la future collision, porte de la Chapelle, entre le CDG Express et le tramway des Maréchaux, entre les navettes quatre étoiles de l'aéroport et les rames du T3 Est et Nord, sujettes quant à elles à une éclipse totale. Jacques Gauthier vous apporte des précisions.



Tramway des Marigots
On le sait, l'appui sud du pont-rail (voir photo ci contre) qui permettra aux navettes CDG-Express de franchir le boulevard Ney bloque l'éventuel prolongement du tramway. Bertrand D. a donc mis en demeure le gouvernement de changer ce pont en tunnel, faute de quoi il assignerait le premier ministre devant le tribunal administratif de Paris pour obtenir ce qui avait été envisagé dans le dossier de candidature de PARIS JO 2012, c'est-à-dire un grand mail planté porte de la Chapelle et, dessous, le viaduc des trains et les bretelles de l'échangeur BP/A1.

Il sufit de regarder un peu dans les détails pour se rendre compte que la mairie est mal placée pour donner des leçons sur le sujet. Pour les bretelles en effet, Bertrand D. n'a pas encore rendu sa copie quatre ans après le passage des inspecteurs du CIO en mars 2005 et aucun indice ne permet de penser qu'il a commencé à plancher sur la question. On peut d'ailleurs constater la même langueur dans un dossier similaire, celui de la suppression de la voirie souterraine des Halles ...

Pour le viaduc, le dossier des J.O. fournissait une indication : puisqu'on avait décidé de supprimer le passage souterrain de la porte de la Chapelle, on ferait passer les navettes de CDG Express et les trains de fret dans ce vide en construisant une galerie couverte à trois voies sous la chaussée, deux pour les navettes et une pour les marchandises.

L'obstacle que pouvait constituer la tranchée de la petite ceinture, située à quelques mètres au sud du passage souterrain, avait été éliminé puisque Bertrand D. avait décidé, depuis son accession au trône parisien en mars 2001, de transformer cette ligne en escargodrome alors qu'elle aurait pu constituer un formidable atout pour desservir le village olympique des Batignolles et les sites de compétition du bd des Sports.

RFF, propriétaire de la petite ceinture, préfèrant manifestement entendre siffler les trains que roucouler les gastéropodes, la mairie dut faire acte de contrition dans un protocole d'accord signé en mai 2006 qui affirme la primauté du vert wagon sur le vert gazon. Ce" pas touche à ma petite ceinture" de RFF pose à la ville un gros problème : comment enfouir les voies de CDG Express si on ne peut plus passer par la tranchée de la petite ceinture ?

Colossal casse-tête car, sous le vide du passage routier, il y a un autre vide, celui du tunnel de la ligne 12 du métro. Il faudrait donc creuser encore plus profond pour le passage des navettes avec comme conséquence la nécessité de forer deux tunnels puisque l'allure pépère des trains de fret ne s'accommode pas des rampes que peuvent grimper les navettes.

En gros, ce sont deux kilomètres de tunnel pour les navettes et quatre pour les trains de fret soit, à la louche, une dépense de 300 millions d'euros (!!!) que Bertrand va devoir prélever dans la poche des Parisiens pour dérouler son tapis vert porte de la Chapelle, sans compter le milliard d'euros pour effacer les bretelles de l'échangeur. Du coup, le voilà tentant de refiler l'addition à l'Etat qui serait bien stupide de la lui régler.

Bref, sur ce dossier comme sur tant d'autres, les impostures municipales sont de plus en plus visibles. A vouloir transformer la porte de la Chapelle en taupinière, Bertrand D. ne fait que percer le panier municipal. Quant au tramway, il n'est pas encore arrivé à la Chapelle, vous pouvez en être sûrs !


Dimanche 22 Mars 2009


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par andrei le 14/01/2010 12:28
Le concept même du CDG Express est une aberration - mais, j'ignore qui en a eu la brillante idée : le STIF, ADP, ou Sa Majesté le Brillantissime Premier Bâtisseur de Paris. Entreprendre des travaux pharaoniques pour un train 4 ou 5 étoiles reliant la Gare de l'Est à Roissy, sans escale ? Avec ce budget-là, on aurait amélioré le RER B pour un quart de siècle...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Catch à 4 ! - 23/11/2017

1 2 3 4 5 » ... 32

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes