DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Tramway : la valse de Pantin !


Jacques Gauthier, pisteur émérite du Delanopolis, vient d'envoyer une lettre à Bertrand Kern, maire de Pantin. Il a quelques questions à lui poser. Car le détour du tramway des Maréchaux par cette charmante bourgade, décidé à la va-vite, révèle peu à peu ses absurdités. Et crée autant de motifs de douter de l'utilité publique de cette bestiole roulante et de la légalité de la procédure ayant décidé de son cheminement vers la porte de la Chapelle ...



Tramway : la valse de Pantin !
Dans la vengeance de Baupin (voir ici), je vous avais raconté la véritable histoire de la coupure du T3 porte de Vincennes. Mais parmi les joyeusetés laissées en héritage par ce facétieux adjoint aux transports qui a conçu ce tramway comme un chasse-bagnoles, il ne faut pas oublier aussi le scénic-railway de la rue de la Clôture, dans le 19ème arrondissement.

A cet endroit, passé le pont à 7 m au-dessus du canal de l'Ourcq, le tram devrait amorcer une descente vertigineuse en direction de la rue de la Clôture située 10 m plus bas avec, au bout de cette pente, un virage à angle droit destiné à le renvoyer vers le bd Macdonald. Bref, les montagnes russes pour le prix d'un pass Navigo, plus besoin d'aller à la foire du Trône !

La rue de la Clôture que prolonge la rue du Débarcadère à Pantin forme en réalité une cuvette entre les deux villes, ce qui permettait aux trains de céréales venus du réseau Paris-Est d'alimenter les Grands Moulins, aujourd'hui en pleins travaux de reconversion tertiaire. La station Grands Moulins du tram serait d'ailleurs destinée essentiellement aux futurs employés du site puisqu'il n'existe aucun immeuble d'habitation à proximité. C'est ce qui explique le détour du tram en bordure et non dans Pantin, étant donné que l'habitat est inexistant dans cette zone et qu'il faudra aller chercher les clients plus à l'est.

C'est donc juste après ce virage "de la mort", contre les piliers du périph, au ras de la Halle aux cuirs, qu'on prévoit d'aménager la station Grands Moulins. Pour atténuer la pente qui risque de faire sortir le tram de ses rails, Bertrand D. et ses troupes ont dû se résoudre à l'évidence : il leur faut tout bonnement rehausser le niveau de la rue de la Clôture. L'ennui c'est qu'il faut alors rehausser aussi celui de la rue du Débarcadère à Pantin, avec comme conséquence d'enterrer le rez-de-chaussée des Grands Moulins et de supprimer l'accès à la Halle aux cuirs, annexe de la cité des sciences et de l'industrie. Tout cela implique des travaux énormes et l'accord de l'Etat et de l'établissement public de la Villette, ce que la municipalité social-verdiste n'avait pas prévu au départ. Bref, un tramway rastaquouère, du castillan rastra cueros, "traine cuirs", comme la Halle.

Comme Bertrand D. ne savait plus comment s'y prendre, il fit publier, fin août 2008, un appel d'offres intitulé : "étude de faisabilité de rampes et d'ouvrages d'art à la hauteur des boulevards Serurier et Macdonald" afin que les semi-remorques qui fréquentent la Halle puissent toujours le faire après la construction du tramway. Comme il ne fallait pas mettre la puce à l'oreille de la commission d'enquête qui aurait pu lui remonter les bretelles car le dossier présenté au public était muet sur le sujet, il ne mentionna pas que cet appel d'offres était lié directement à l'extension du T3.

C'est par une lettre de Bertrand Kern, maire de Pantin, datée du 11 février 2009, que j'ai appris qu'il existe un groupe de travail réunissant les deux villes, la cité des sciences et le parc de la Villette, chargé régler le casse-tête des accès à la halle aux cuirs car le tramway non seulement raye de la carte celui donnant sur la rue de la Clôture, mais aussi celui du bd Macdonald puisqu'il faudra amputer le parc d'une partie de sa surface pour construire une plate-forme.

Voilà qui ne va pas arranger les affaires de la déclaration d'utilité publique soumise à recours gracieux auquel vous pouvez tous participer ( voir ici). Le plus simple et le plus honnête serait de retirer la délibération critiquée et de renoncer au T3. Simplicité et honnêteté : ces deux mots se marient hélas mal avec la com' en général et les petits arrangements politiciens à l'origine de l'inutile et ruineux détour par Pantin en particulier.








Samedi 28 Février 2009
Serge Federbusch






1.Posté par Bersekt le 03/10/2011 11:30
La photo en dit mille fois plus que mille arguments sur l'inutilité et la dangerosité du tramway. Inutile, créateur de bouchons, et dangereux pour les voitures : s'il y avait pire, on le saurait.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 35

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes