DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Alerte : Stupidalgo a bouffé du rat !



Voilà soudain que la mairie de Paris découvre que les rats prolifèrent dans l'ex-plus belle ville du monde !

Naturellement, ce n'est pas de sa faute ...



A croquer ...
A croquer ...
Les Parisiens et les touristes ont pu en faire la peu réjouissante expérience : dans un nombre toujours plus grand de parcs et jardins et même dans les rues et avenues de la capitale, les rats prolifèrent depuis deux ans.

L'Hôtel-de-Ville vient de lancer enfin " un plan d'action de grande ampleur, immédiat et ciblé sur neuf parcs et jardins de la capitale et jusque sous la tour Eiffel ". Avec comme conséquence la fermeture du Champ-de-Mars !

Le square de la tour Saint-Jacques est quant à lui fermé depuis une semaine tout comme d'autres espaces verts qui devront être traités (Richard-Lenoir). Le square Villemin dans le 10ème est particulièrement menacé. Hidalgo va sans doute nous annoncer qu'elle noiera ces mignons rongeurs dans le canal ?

Mais d'où vient le problème ? Pas un mot d'explication, pas le moindre mea culpa de la mairie.

Pourtant, il est évident que la saleté ignoble des rues de Paris, qui n'a fait qu'empirer ces dernières années et fait ressembler notre ville à certaines cités du tiers-monde, est la cause numéro un du problème. Il faudrait y ajouter les inepties démagogiques des Verts sur l'absence d'usage de pesticides au droit des arbres qui produit broussailles et fourrés propices à la création d'un éco-système de la crasse.

Nous en avons une nouvelle preuve : Hidalgo est socialiste ... mais pas queue ...











Jeudi 8 Décembre 2016
Serge Federbusch






1.Posté par Lalie le 08/12/2016 14:56
Que les rats soient un problème personne ne peut le nier, que la crasse empire d'année en année et fasse ressembler Paris à une ville du Tiers Monde c'est une évidence. Mais pour les pesticides et desherbants pas d'accord, avez vous pensé au nombre d'arbres de la capitale, et de la banlieue proche ? multipliez ce nombre par disons 20cl de désherbant par arbre et vous verrez que c'est tout à fait affolant. Pourquoi nous empoisonner pour éliminer quelques brins d'herbes qui ne sont pas le problème, le problème c'est l'absence de nettoyage des rues, et l'absence de sens civique ou d'éducation pour les nouveaux arrivants (!!!) .
Quelques pv bien distribués seraient la solution, problème: les contrevenants n'ont pas de roues ...
Quand aux pesticides, la pollution se charge d'éliminer les insectes indésirables sur les plantes aussi surement qu'un produit Monsanto.

2.Posté par menfin le 08/12/2016 15:49
Pesticides au droit des arbres ? Ou herbicides ?

3.Posté par der garnement le 08/12/2016 18:55 (depuis mobile)
Vivement que les rats rive droite ,rive gauche se décident à la bouffer....😊 😊

4.Posté par Béret vert le 08/12/2016 20:00
Et oui, il faut choisir: les pesticides ou la peste.
Mais que font les chats ? La grève ? Trop bien nourris, comme les gars de la CGT ?

5.Posté par der garnement le 08/12/2016 20:03 (depuis mobile)
Appelons un rat un rat..les nouveaux arrivants se sont des clandestins. 😤

6.Posté par Phil75 le 10/12/2016 08:32
Le cimetière de Montmartre possède depuis des années des "chats libres" suivis par une association féline. Pourquoi ne pas étendre le concept ?
>^.^

7.Posté par JEJ le 10/12/2016 10:12
Il est évident que la saleté de la capitale augmente de manière délirante. Des informations sur le VRAI budget propreté / entretien seraient sans doute fort éclairantes à ce sujet.

De plus, certains comportements individuels n'arrangent rien... sans parler des campements divers.

Je suis surpris qu'Hidalgogo ne demande pas aux parisiens de chasser eux même les rats dans le cadre un évènement participatifs et permettant de faire la "fête". Sans doute a t'elle eu peur que les habitants s'occupent de l'Hôtel de Ville et de ses occupants.

8.Posté par Parisien le 10/12/2016 12:22
La saleté des rues, pas toutes heureusement, tient au comportement des gens mais pas que.
En effet, dans mon quartier, les gens fouillent dans les poubelles pour récupérer à manger. D'abord, ils renversent les poubelles sur le trottoir puis les fouillent. Ensuite ils partent. Il ne s'agit pas de jeter la pierre à des gens qui veulent manger mais ces comportements ne sont pas acceptables.
Pourquoi le supermarché F...x de chez moi jette à la poubelle des denrées non périmées plutôt que de les donner aux associations? des oeufs par quantité, des poulets prêts à cuire, du pain, des légumes des boites de biscuits... Et çà plusieurs fois par semaine. Une des raisons est que les associations dites de charité ne veulent pas de ces produits. Je leur ai proposé de les récupérer le jour de la collecte pour la banque alimentaire. Je me suis fait éconduire.
Cette nouriture ainsi que ce que jettent les gens nourrissent les rats. D'ailleurs j'ai constaté qu'il y a nettement moins de pigeons que d'habitude et un peu partout. Les rats chasseraient-ils les pigeons?
Cette ville est devenue une poubelle à ciel ouvert. Si vous voulez du matériel informatique, de la bouffe, des vêtements, des meubles, de l'électroménager, des jouets, des télés... parcourez les rues vous trouverez rapidement votre bonheur. C'est triste d'en arriver à une telle dégradation de la ville.

9.Posté par CCCCCCC le 10/12/2016 14:26
Quand je lis le commentaire de Lalie qui écrit que qq brins d'herbes ne sont pas un problème !
Elle habite où ? Dans mon 20e arrondissement, pas très loin de chez moi, bld Mortier, il ne s'agit pas de qq brins d'herbes, mais d'envahissement de mauvaises herbes, parfois de plus de deux mètres autour des arbres !
D'autant que les habitants alentours (HLM) s'en moquent royalement et s'en servent même de poubelles, sans compter la saleté des rues notamment du côté du CCAS, rue du Surmelin et autour de la station de métro Pelleport... Mais partout c'est crasseux et que l'on ne me dise pas que les balayeurs sont débordés, ils sont plus sur leur portable, leur balai leur servent d'appui pour tél plus confortablement... On se croirait dans un sketch des Chevaliers du Fiel !
Quand on veut traiter écologiquement les mauvaises herbes, il faut s'en donner les moyens et notamment ne pas faire ami-ami avec les syndicats, car à ce niveau là, il ne s'agit plus du nombre d'employés municipaux, mais que les balayeurs fassent correctement le boulot pour lequel NOUS les payons...
Il m'arrive de ramasser certains sacs plastiques, papiers, journaux, tellement j'ai honte de cette saleté (j'ai d'ailleurs croisé un passant qui me disait que prenais la place d'un employé, il ne devait pas payer d'impôts locaux, celui-là !)
Il paraît que la mairie voudrait que les habitants fleurissent les pieds des arbres (à leurs frais !), là je rigole carrément (enfin je ris jaune).
Je suis TRES, TRES en colère

10.Posté par ratophobe le 12/12/2016 16:46
Outre la saleté globale due à l'incurie des gestionnaires mao-istes de la ville, ce nouveau paradis pour rats résulte de la politique socialiste d'aménagements dévoyée, à savoir purement marchande et fléchée pro business copains mafieux :

- le manque d'hygiène des "restaurateurs" de malbouffe lucrative des berges, leurs bacs débordants alliés aux émanations pestilentielles d'égouts défaillants : Paris Plage était infesté, le chantier en cours a déplacé les hordes de rongeurs vers le haut du quai
- l'accueil des migrants en nombres : autres cultures autres moeurs, il faut aller assister aux soupes populaires le soir à Chatelet pour voir les damnés de la terre s'amuser de partager leurs repas subventionnés avec leurs homologues rongeurs.

Bien entendu, hors de question d'admettre cet état de fait encore moins de le sanctionner pour traiter, économiquement et rationnellement, le mal à sa source. On va juste éradiquer, au bonheur des sociétés spécialisées iso9001, ces petits mammifères avec du virus ebola like : douce écologie.

Quant aux désherbants, pesticides et autres cochonneries canceri-monsanto, ils sont utilisés sans frein par la mairie, c'est juste une question d'incurie ou d'écurie d'augias, entre deux pulvérisations à la va vite.

L'immunité et la rente de situation des collectivités, interdit tout progrès et innovation en matière de gestion de l'espace public.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 35

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes