DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Scandale de la cathédrale orthodoxe russe à Paris : Filippetti et Delanoë menacés !



C'est une affaire qui sent mauvais pour Delanoë et Filippetti.

Nos lecteurs en ont été informés dès l'origine : alors qu'un projet de Manuel Yanofsky avait été choisi par un jury international pour la future cathédrale russe du quai Branly, sur l'emplacement actuel de l'immeuble Météo-France, Delanoë a fait pression pour que le concours soit annulé et qu'un autre projet soit promu, celui de l'architecte Frédéric Borel. Par la suite, dans le tumulte qui en est résulté, on fit chercher Jean-Michel Wilmotte, spécialiste du consensus architectural.

Pourquoi ? Le prétexte est que le bâtiment proposé par Yanofsky serait d'une forme vulgaire et insuffisamment innovante. Quand on connaît les ratages monstrueux des Halles, avec le jardin de Mangin et la Canopée de Berger, préférés au superbe et historique projet de l'architecte Rem Koolhaas, on ne peut que rire (jaune) devant un pareil prétexte. Idem quand on observe le fiasco du bâtiment des Magasins généraux restructurés par Jakob et Mac Farlane sur la Seine, quai d'Austerlitz.

Delanoë et son adjointe Hidalgo à l'urbanisme, c'est une litanie de médiocrités architecturales avérées ; c'est depuis 12 ans Paris enlaidi à grands frais.

Alors ?

Dans l'affaire de la cathédrale orthodoxe il s'agit simplement de l'arbitraire d'une petite coterie autour du Pavillon de l'Arsenal, organisme satellite de la ville de Paris présidé par Hidalgo, coterie qui se croit détentrice du bon goût et, surtout, fonctionne entre amis.

Delanoë, qui sait bien que son bilan dans le domaine est déplorable, a cru au départ pouvoir sauter sur cette occasion de se faire passer pour un défenseur de la modernité architecturale.

Le problème, souligné par l'architecte évincé, tient aux pressions sur l'administration du ministère de la culture et les différents partenaires du dossier pour qu'ils entravent un projet bien avancé et légalement conduit. Le rôle de la directrice de cabinet de Filippetti, Laurence Engel, ancienne directrice des affaires culturelles de la ville de Paris et épouse d'Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, pourrait lui aussi être mis en cause, par son positionnement successif des deux côtés du dossier, ville et Etat.

Tout cela ressemble tant à de l'abus de pouvoir que Yanofsky a engagé une procédure pénale.

Souhaitons qu'elle soit l'occasion de révéler les méthodes dévoyées de l'architecture parisienne depuis 12 ans.

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse de l'avocat de Manuel Yanofsky.



Le projet entravé puis annulé
Le projet entravé puis annulé

"Paris le 5 juin 2013.

La société d'architecte SADE rappelle qu'elle a remporté dans la plus grande transparence un CONCOURS INTERNATIONAL, à deux tours, ouvert aux architectes du monde entier.

Le jury franco russe comptait parmi ses membres français des représentants du PREMIER MINISTRE, du MINISTRE DE LA CULTURE, de la MAIRIE DE PARIS, du Comité d'aménagement du VIIème arrondissement et de la MAIRIE de ce même arrondissement.

A l'instigation du MAIRE DE PARIS, les plus hautes autorités de l'ETAT ont remis en cause le résultat d'un exercice exemplaire de la démocratie participative et tenté d'imposer à la FEDERATION DE RUSSIE un nouvel architecte en la personne de Monsieur Jean-Michel WILMOTTE sans un nouveau concours.

C'est ainsi que Madame Aurélie FILIPPETTI, Ministre de la Culture et de la Communication a exercé des pressions illégales sur de hauts fonctionnaires des A.B.F. et de la D.R.A.C. pour qu'ils donnent leur avis négatif sur la demande de permis de construire déposée par la FEDERATION DE RUSSIE et la SADE.

D'une part, la société d'architecte SADE a demandé au Juge des Référés du Tribunal de Grande Instance de PARIS, saisi à titre conservatoire dans le cadre d'une procédure d'urgence de suspendre la résiliation de son contrat que vient de lui notifier la FEDERATION DE RUSSIE et d'interdire à son Confrère Jean-Michel WILMOTTE d'intervenir sur ce projet.

D'autre part, la SADE a déposé plainte auprès de la COUR DE JUSTICE DE LA REPUBLIQUE contre Madame Aurélie FILIPPETTI pour ABUS D'AUTORITE PUBLIQUE, délit prévu et réprimé par l'article 432-1 du Code Pénal.

Enfin, la société SADE a donné assignation à Monsieur Bertrand DELANOE en paiement de la somme de 10 millions d'euros à titre de dommages et intérêts pour violation des obligations contractuelles découlant du CONCOURS auquel la VILLE DE PARIS avait participé en qualité de membre du jury.

10 millions d'euros ! Espérons que Delanoë, s'il est condamné, le soit intuitu personae et non ès-qualités !!!


Pour retrouver nos précédentes informations sur ce sujet, cliquez ICI.

Dimanche 9 Juin 2013
Serge Federbusch






1.Posté par Boigelot le 10/06/2013 10:02
Tout cela est moins glamour que le mariage en grandes pompes municipales du maire du 4eme , lui aussi mis en cause dans le projet d'aménagement des immeubles autour de la Samaritaine ....

2.Posté par Nadal Roberto le 10/06/2013 11:55
Habitant à côté du Projet, je préfère Mille fois le Projet International à l'affligeant, triste, médiocre Projet du Maire...
Trop religieux dans son aspect pour lui semble t'il!!!???
Même dans son aspect un peu Kitsch, le premier Projet s'insère parfaitement dans le Quartier qui offre aux
passants, aux touristes la joie de voir l'admirable immeuble de l'architecte Lavirotte 29 avenue Rapp, le Musée des Arts Premiers un peu lourdingue mais que l'ouverture centrale unissant les deux jardins du Musée aère, allège....
Notre quartier a un esprit discret, presque protestant, avec quelques éléments architecturaux saillants. Comment quelqu'un détestant tout ce que peut représenter ce quartier pourrait-il faire un choix non partisan? La Beauté étant pour ce genre de personne une notion de droite, réac.
Nos fermes, nos, chapelles, cathédrales, nos lavoirs si beaux sont les œuvres du peuple.
Les rares mouvements de gauche ayant intégré la notion d'Esthétique dans leurs programmes sont les communistes et certains socialistes italiens .
De plus les pressions, menaces ( plus ou moins subtiles) non démocratiques de tant de gens de ce pouvoir m' affligent. Surtout après les avoir entendus faire la morale et mille reproches aux autres.
Si c'est pour faire pareil ou pire !!!!!!

3.Posté par Pierre TAPPOU le 10/06/2013 14:03
Delanoé a ravagé Paris avec sa bande de mercenaires et de bourgeois qui se croient au-dessus des règles. Ancien fonctionnaire j'ai vu dans les coulisses le pire et non le meilleur.

4.Posté par Paulot le 12/06/2013 11:22
Il faut dire que François Hollande, Aquilino Morelle et Bertrand Delanoë, tous trois francs-maçons, comme la moitié du gouvernement d'ailleurs, ne sont pas, par conséquent, très bien disposé vis à vis de la chrétienté...

5.Posté par andy le 18/06/2013 04:43
On s'en fiche de la chrétienté, en tous cas moi, mais ce qui compte, en fait, c'est que ce projet, celui dont le maire ne veut pas , est BEAU, voila, BEAU...Alors moi je veux bien de cette église russe et du projet de la SADE...

6.Posté par andy le 18/06/2013 04:44
Il est même EXTREMEMENT BEAU, ce projet !

7.Posté par Hermine le 17/08/2013 21:26 (depuis mobile)
On est très bien d''accord avec la beauté du projet et son respect avec le quartier...il faut alors que les parisiens se manifestent et le soutiennent d''une façon plus active que jusqu''à maintenant...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 35

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes