DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Anne Hidalgo supprime les colonies de vacances des enfants des personnels pour financer les JO !




L'indignation des agents de la ville est à son comble !



Vous fûtes prévenus ...
Vous fûtes prévenus ...
La décision a beau avoir été prise en catimini, elle n’en a pas moins fait scandale chez les agents de la Mairie de Paris. En effet, on vient d’apprendre qu’Anne Hidalgo a décidé de sucrer deux millions d’euros sur le dos des personnels en diminuant d’autant sa contribution à l’AGOSPAP, l’association en charge des œuvres sociales à la Ville de Paris. Une somme qui représente plus de 20% de son budget annuel. Résultat : les inscriptions pour les colonies de vacances en direction des enfants des personnels municipaux viennent désormais, en urgence, d’être « suspendues » ! Information d’ailleurs confirmée par l’AGOSPAP elle-même sur son site.

Pourtant la Mairie de Paris se vantait jusqu’alors que « l’offre de loisirs, de séjours et de centres de vacances pour les jeunes constitue une mission essentielle ». Visiblement plus maintenant. C’est que l'équipe d'Anne Hidalgo cherche désespérément de l’argent frais pour financer ses futurs Jeux Olympiques de 2024… Et c’est sans doute pourquoi elle a dû recourir à cette manœuvre qui lui permet de ponctionner deux millions d’euros, jusque-là réservés pour des mômes qui ne peuvent pas partir en vacances.

Car il faut savoir que la grande majorité des personnels de la Ville de Paris est composée de ce que l’on appelle des agents de catégorie B et C, lesquels ne roulent pas vraiment sur l’or… Beaucoup d’entre eux habitent d’ailleurs en grande banlieue faute de pouvoir se loger dans la Capitale. Et bien sûr, comme une majorité de Français, ils ne partent pas non plus en vacances. Reste alors « la colo » pour les enfants ou les centres de séjour pour famille. Mais ça c’était avant, du temps de « l’ancrage social » de la municipalité parisienne.

Du côté des agents, c’est bien sûr la stupeur. « Pour moi, et pour beaucoup d’autres j’imagine, ça veut dire plus de vacances pour mes enfants et moi, car je n’ai pas les moyens de payer au tarif normal. Qu’est-ce qu’on peut faire ? » s’alarme ainsi une collègue. On savait que la Mairie de Paris n’aimait pas beaucoup ses agents mais là elle franchit des records olympiques. Et ça n’est pas du fictif ! Pour notre syndicat, il est donc impératif que la Mairie de Paris revienne sur cette décision inique pour que les enfants des personnels de la ville puissent continuer à bénéficier des subventions pour les séjours « juniors » et « familiaux ».

En tout cas voici le premier gros dossier chaud à résoudre pour Christophe Girard, fraîchement nommé par Anne Hidalgo « adjoint en charge des personnels et du dialogue social ». Si, si, c’est bien l’intitulé exact ! Et si Christophe Girard dit vrai, le bon sens devrait vite revenir dans les couloirs de l’Hôtel de Ville : « Je n’ai qu’un désir : trouver des solutions pour sortir des conflits. C’est ma ligne de conduite dans la sphère privée comme dans la vie publique » déclarait récemment au journal Le Parisien celui que l’on surnomme désormais « le DRH de luxe ».


Lire aussi ICI

Dimanche 29 Octobre 2017


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Jeanne le 30/10/2017 09:24
ha si cela avait été des "droitistes" qu'Est-ce qu'on n'aurait pas entendu par toute la batterie des médias! et en boucle pour que çà rentre bien dans la tête des veaux/français/toutous aux pieds!!

2.Posté par phidias le 30/10/2017 10:47
La dame à grosses narines renifle le pognon comme un chien de chasse, et fond dessus comme la vérole sur les ribaudes du Châtelet jadis. Comme quoi, une conscience de gôôôôche, peinturlurée à la com. saucisson kitch, fait la part entre ce qui lui est utile, et ce qui est charitable. Toute honte bue, cela va de soi.

3.Posté par Camille le 30/10/2017 12:06
A ces 2 millions d'euros d'économisés sur le dos des agents de la ville de Paris et des personnels des Hôpitaux de Paris vont s'ajouter les économies réalisées sur le dos des habitants de la ville de Paris puisque le service des Vacances Arc en Ciel est apparemment exsangue et qu'il semblerait que les vacances des petits parisiens soient aussi purement et simplement supprimées. Dans l'indifférence générale? Comment peut-on être de gauche, diriger la capitale de la France et ne plus envoyer aucun enfant des habitants de sa ville en vacances? 4000 enfants sacrifiés par an... Tout ça pour 15 jours de compétitions sportives...

4.Posté par Liza le 31/10/2017 16:22
La chasse aux économies sur le dos des parisiens ou des personnels de la Mairie ne fait que commencer.
En effet, les locataires de logements ayant fait l'objet d'un conventionnement, ont vu leur impôts locaux augmenter de 25 %. Tout simplement en augmentant la valeur locative de leur appartement !
Pas belle la vie ?

5.Posté par CANS le 02/11/2017 08:28
Lancez une pétition ! Elle a de grandes chances d'être largement soutenue !

6.Posté par JEJ le 02/11/2017 12:24
Que les personnels se fassent entendre !!! Marre de ces personnes qui se taisent car de gauche et laissent ainsi Hidalgo continuer en toute impunité.

7.Posté par Poulbot le 04/11/2017 07:56
Notre Dame du bling-bling démontre une nouvelle fois sont mépris envers la totalité des parisiens , que ce soit la vie de tout les jours, le social envers les habitants, les employés (es) de la mairie tout est fait soit pour les ponctionner encore plus pour les uns par l’augmentation des taxes, impôts, amendes ; pour les autres par la diminutions des services, prestations. Seul sa coterie, sont copinage lui rapportant soit une notoriété volé , soit quelques avantages savamment dissimulé ont grâce a ses yeux. Il est temps que la cour des comptes , l'inspection générale des services, la justice ce penchent plus en profondeur sur le système Hidalgo qui est certainement d'une ampleur sans précédent , le soit disant système Tibery n'étant qu'une plaisanterie a coté.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes