DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Canal Saint Martin : les riverains ulcérés se rebiffent !



Trois ans après avoir largement voté pour Hidalgo, les riverains du canal Saint Martin se mordent les doigts et n'ont que leurs yeux pour pleurer !



Un matin comme les autres, en Septembre dernier ...
Un matin comme les autres, en Septembre dernier ...

L'association des riverains interpelle les élus parisiens en ces termes :

"Nous, les riverains du canal Saint Martin, nous avons besoin de votre soutien.

Nous voulons que les berges du canal ne soient plus laissées à l’abandon. La situation est devenue difficilement supportable, dès les beaux jours, par une absence totale de surveillance qui permettrait une régulation minimum des comportements.

Nous avons mis beaucoup d’espoir dans la création du conseil de la nuit auquel nous participons avec le réseau Vivre Paris : nous pensions qu’il nous permettrait de travailler de façon constructive en partenariat avec les élus chargés de la nuit pour mettre fin à cette situation.

Notre déception est très grande : que de temps et d’énergie perdus, rien ne change, les réunions de travail que nous avons proposées ont toutes été refusées, tout juste sommes-nous, quelle que fois, tenus au courant des décisions prises sans aucune concertation préalable. Ce n'est pas ainsi que nous concevons une politique participative. Et d’année en année, la situation s’aggrave."

Vous trouverez sur leur site ( cliquez ICI) un résumé de leurs actions et de leurs déceptions.

Vous y lirez leur évaluation de l’organisation mise en place par les Mairies l’année dernière.

Vous y lirez aussi pourquoi nous pensons que le budget participatif est un danger pour le canal et le projet que nous avons déposé.

Vous regarderez un reportage intéressant : un riverain décrivant avec humour son quotidien et expliquant pourquoi il déménage, un jeune demandant que soit ouvert la nuit des lieux adaptés (depuis le début du conseil de la nuit ils demandent la création d'un groupe de travail pour répondre à cette vraie question : demande rejetée), enfin annonce au micro, par le responsable du conseil de la nuit, de mesures qui malheureusement, mais est-ce étonnant ? n'ont jamais été mises en œuvre ( voir leur évaluation).

Vous écouterez quelques morceaux choisis de leurs nuits.

Vous lirez le résultat de l'étude pilote de mesure de bruit demandée à Bruitparif pour objectiver ce qu'ils subissent la nuit.

Vous trouverez surtout leur pétition : pour les aider, signez la et faites la signer par vos amis, vos voisins.

Si parmi vous se trouvent des riverains, n’hésitez pas à les rejoindre !

Mardi 7 Mars 2017


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Jojo le 08/03/2017 08:22
Pauvres gens. Ne jamais faire confiance à Hidalgo !

2.Posté par Phil75 le 08/03/2017 17:51
Les pochetrons bobos sont finalement encore pires que les poivrots traditionnels.

Quand on voit le nombre de cadavres - de bouteilles ! - qu'il y avait à la dernière vidange du canal Saint-Martin...

3.Posté par poulbot le 11/03/2017 10:15
La ville lumière ne brille plus de ceux de la rampe, de la culture et du savoir vivre; mais de l'inculture, l'insalubrité , la grasse , de la délinquance ...... et surtout de l'incompétence de sa municipalité actuel .

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis