DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Encore une atteinte au Marais !



Notre amie Sandra Fellous dénonce un projet de "halle" qui portera atteinte au Marais sans rien apporter aux enfants à qui cet équipement municipal est soi-disant destiné.



Un quartier mal fréquenté
Un quartier mal fréquenté
"Monsieur Christophe Girard, maire PS de Paris 4e, vous allez installer en catimini une bâche plastique de plus de 9 mètres de haut sur un terrain de tennis existant au mépris du patrimoine et des habitants de notre arrondissement pour en faire un gymnase couvert dans une zone couverte par le "Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais" dans un périmètre de "protection monuments historiques" sur un terrain situé sur un site archéologique !

En plein Marais, sans respect pour le patrimoine architectural environnant avec des immeubles datant des 17e et 19e siècles, cette bâche plastique (PVC) va faire tâche au milieu de sites classés, va boucher la vue des habitants de l’îlot et cacher du soleil ! Sachez que de nombreux habitants donnent sur ce court de tennis.

Un comble, notre député Patrick Bloche est un élu de Paris « conseiller à l’urbanisme" !

Cette bâche fixée au sol par quelques pieux, le gymnase « légèrement enterré », l’ « ouvrage d’infiltration enterré sous le terrain» pourront endommager les vestiges archéologiques médiévaux présents en sous-sol de ce terrain !

Consternant quand on sait que c’est la Direction du Patrimoine et de l’Architecture de la Ville de Paris qui est bénéficiaire du permis de construire.

De plus, cette construction risque d'être dangereuse pour les utilisateurs du terrain et les enfants de l’école mitoyenne Neuve Saint-Pierre. Elle manquera d’emprise au sol et en cas de fort coup de vent pourrait tomber…

Ce court de tennis découvert actuel est une bouffée d’air pour les habitants vivants au coeur de la capitale, il sert aux activités de plein air des enfants des écoles en journée, du club de football du mercredi, des associations de tennis le reste du temps.

Il s’agit du seul court de tennis disponible dans les quatre premiers arrondissements de la capitale, ne le supprimez pas pour un gymnase non chauffé en PVC !

Cette « structure légère » que serait le gymnase, d’une hauteur vertigineuse de plus de 9 mètres ne pourra qu’assombrir la cour de récréation de l’école primaire mitoyenne et ombrager les tableaux de classes de cette école Neuve Saint-Pierre !

De surcroît, pour les scolaires profiteront d’un espace nettement réduit par rapport à la configuration actuelle. Il sera impossible pour un professeur de surveiller les enfants hors du gymnase, le PVC étant opaque.

Rien dans votre programme municipal de 2014 ou dans celui d’Anne Hidalgo pour un tel projet ! Votre construction de gymnase rue Charles V a avorté, il convenait de trouver des surfaces couvertes dans l’arrondissement.

Le clou du projet reste les grillages, type "cour de prison" et haut de 9 mètres autour du terrain et les sols envisagés : le béton et le bitume !

L’ancien immeuble Morland http://www.reinventer.paris/fr/sites/1247-morland-4e.html à quelques centaines de mètres de ce court de tennis dispose désormais de milliers de mètres carrés disponibles. Il vous appartient avec la maire de Paris d'y créer un gymnase et d'utiliser ces mètres carrés au profit des habitants et non des sociétés.

"Réinventer Paris", c’est bien, trouver et construire de nouveaux lieux au service des habitants, c’est mieux !

Avec ce projet sorti de votre chapeau ou de celui de monsieur Bloche, on notera l’absence totale de concertation avec les habitants du quartier, les associations sportives, les usagers du lieu.. .

Les utilisateurs nombreux de ce terrain de sport demandent depuis de longues années le changement du revêtement du sol pour le rendre praticable, mais en rien la suppression du court de tennis pour un gymnase !

Aussi, si contre l’avis des habitants du 4e vous tenez absolument à couvrir ce terrain, nous formulons deux propositions : - qu’il soit couvert l’hiver par une structure temporaire (type bulle) de 7 mètres maximum de haut avec les dimensions réelles d’un terrain de tennis, ainsi le terrain restera plein air à la belle saison ou - une structure légère haute de 5 mètres maximum à l’emplacement du terrain de basket actuel et ce le temps des travaux du centre sportif saint-merri.

Cependant, compte tenu du projet de regroupement des quatre premiers arrondissements de Paris, ce serait un geste fort et solidaire que le 3e arrondissement limitrophe de l’école Saint-Merri, accueille les enfants le temps des travaux de leur gymnase.

De surcroît, compte tenu des finances de la ville, il nous paraît inutile d’engager des dépenses excessives pour un projet contesté et temporaire : plus de deux millions d'euros.

On notera qu’à la rentrée, rien n’a été imaginé pour emmener les enfants pratiquer les sports de plein air hors de l’arrondissement !

Le temps des travaux de ce TEP, nous proposons que la mairie du 4e loue un car pour emmener les enfants sur le stade Pershing pour le football et sur les terrains de la Faluère pour le tennis. Les parents imaginent mal voir leurs enfants de primaire traverser Paris en métro pour pratiquer un sport !

Monsieur le maire, le collectif souhaiterait pouvoir obtenir un rendez-vous avec vous même et monsieur le député Patrick Bloche pour évoquer l’avenir de ce TEP Neuve Saint Pierre.

Signez vite la pétition, les travaux sont prévus dès la fin Août.


En résumé : Une halle et non un gymnase : non chauffée, pas climatisée. Un lieu inutilisé à certaine période de l’année, trop froid, trop chaud.


Une halle construite en « PVC » : matériau nocif pour la santé des enfants. Le PVC est interdit dans de nombreux pays et à Berlin notamment.


Le PVC est inesthétique et non conforme au plan de sauvegarde et de mise en valeur du Marais.


Une hauteur de 9,22 mètres (et non de 7 m) : enlève le soleil à la cour de récréation et classes de l’école mitoyennes ainsi qu’à de nombreux riverains.


Réduit au final l’espace de sport pour les enfants : les professeurs ne peuvent surveiller la halle et la petite partie extérieure.


Non respect du site archéologique mérovingien : 25 pieux dans le sol profond de 10 mètres. (Seul 4 pieux était prévu de 50 cm dans le projet initial).


Danger pour les riverains du 5/7 Neuve Saint Pierre où des camions de 15 tonnes passeront sur des parties communes.


Travaux bruyant pour les enfants de l’école Neuve St Pierre : Travaux effectués hors périodes scolaires. Bruit qui s’ajoute aux travaux de l’immeuble Charles V.


Dangereux : Pas d’issue de secours si la seule porte est fermée/ Projectiles possibles des habitations voisines.

Mercredi 12 Octobre 2016


Serge Federbusch
Serge Federbusch

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes