DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Halles : Stupidalgo éblouit les Parisiens





Décidément, la prise de conscience par tous les observateurs du ratage monumental de la Canopée se fait à la vitesse d'une blatte survolant une poubelle.

On a ainsi appris que, dès qu'il fait soleil, la réverbération de ce fatras de verre et métal créé un éblouissement insupportable pour les occupants des immeubles alentours.

"Ce n'était pas anticipé" reconnaît le responsable du chantier !

L'amateurisme à un milliard d'euros : un parfait résumé des méfaits de Delanoë et Hidalgo sur le sujet ...



Le coût du parapluie
Le coût du parapluie
Le correspondant de Reuters à Paris n'y va pas par quatre chemins : "Après la pluie, le beau temps. Mais toujours autant de critiques pour la Canopée. Trois semaines après son inauguration, le toit de verre qui recouvre le forum des Halles, à Paris, est à nouveau critiqué par les riverains, mercredi 27 avril, dans les pages du Parisien. Cette fois, ces derniers se plaignent du soleil qui se reflète sur l'édifice, inauguré le 5 avril après cinq ans de travaux. La dernière d'une série de doléances : le soleil se reflète dessus et aveugle les riverains.

"C’est comme si on regardait le soleil en face", a même expliqué Danielle Mahieu au Parisien. Cette riveraine est obligée de fermer les rideaux de son appartement dès 13 heures et de vivre dans l'obscurité, tant l'effet de réverbération provoqué par l'édifice en verre est puissant. "La lumière renvoyée est aussi violente que celle d’un projecteur de cinéma, raconte un voisin dans les colonnes du quotidien. Et ça chauffe…"

Dominique Huchet, le directeur de la SemPariSeine, reconnaît que le sujet n'a "pas été anticipé". Il relativise cependant : "Le phénomène de réverbération sur la Canopée est le même que celui observé sur les façades en verre d’un grand nombre d’immeubles à Paris".

Oui mais voilà mon bon Monsieur : la taille de la Canopée n'a rien à voir avec un immeuble standard, la réverbération est donc sans commune mesure !

Ce sera en tout cas comme un douteux contrepoint au fait que la toiture laisse passer la pluie ...







Vendredi 29 Avril 2016


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Anthony le 30/04/2016 13:40
Serieux ?? Ils avaient pas prevu la reverberation du soleil sur le verre !! WTF !!

2.Posté par Mouloud au nez rond le 30/04/2016 18:23
Après la Canopée, la Canicule !
"Réinventons la Ville-Lumière", slogan (peut-être apocryphe) de l'amère de Paris s'est enfin réalisé : Les Halles brûlent enfin de mille feux! Vive le solaire!
Après les U.V. (Ultra Violents de Nuits Debout) les U.V. Des Halles agressent la population parisienne. Et ce n'est peut-être qu'un début. Que va-t-il se passer lorsque le soleil sera dans sa partie zénithale ? Delanoë et Hidalgo ont bien dû y penser, quand même avant de nous imposer la Canopée ? Rappelons-nous qu'en 2013, à Londres (ville, il est vrai, située très au sud de Paris, comme chacun sait) la façade en verre d'un nouvel immeuble le "Talkie walkie" a fait fondre une Jaguar, endommagé de nombreux autres véhicules et même incendié un salon de coiffure ( https://m.youtube.com/watch?v=tV4EGu5kpBo ).
Parisiens des Halles, cet été : "A vos extincteurs" ; ça va chauffer !

3.Posté par Maurice le 30/04/2016 19:03
Incroyable que personne n’ait pensé à la réverbération du soleil !
Déjà la pluie qui passe, maintenant le soleil… et on a payé pour ÇA ?
Un employé serait viré séance tenante.

4.Posté par parisien le 30/04/2016 22:04
cette carapace de cafard d'un sol gris minéral agrémenter de quelques fleurs en pot aussi artificiel que la réflexion des architectes ayant pensée cette chose est sans doute le plus grand fiasco de l’ère Hidalgo . Après la pluie c'est maintenant le soleil, reste le vents , sans doute faudra t il mettre en place un anémomètre pour en mesurer la vitesse les jour de tempête.

5.Posté par Carole le 01/05/2016 22:32
un seul slogan : REMBOURSEZ !!!!!

6.Posté par vu de sirius le 02/05/2016 11:55
Certes c'est un énorme gâchis financier mais la faute originelle en revient aux décideurs en 1969 qui auraient dû avoir la perspicacité de conserver, en les rénovant les pavillons Baltard. Ce que je vois ici est plutôt moins laid je trouve que le Forum des années 1970-2010. Réjouissons nous que les travaux soient ENFIN terminés ! maintenant mobilisons nous contre tous les autres chantiers à la sapeur Camembert qui envahissent Paris...

7.Posté par Maurice le 03/05/2016 07:11
@ vu de sirius : c’est un grand classique que c’était mieux avant et qu’il est incompréhensible que… En tout cas, c’est là et il faut faire avec ! Avoir « imposé » la réfection de cet endroit en ne tenant pas compte de l’avis des riverains, souvenons-nous du refus du choix des riverains et l’imposition que 2 architectes s’associent pour faire ce que nous voyons.
Y aurait-il eu des ennuis avec le choix des riverains ? Nul ne peut le dire, mais les riverains ont une vue déplorable, des ennuis de réverbérations et lorsqu’ils vont sous le bubon les jours de pluie ils en reçoivent, car le toit n’est pas étanche ! Dans quelques années ce sera peut-être pris en exemple de ce qu’il ne faut pas faire.

8.Posté par menfin le 04/05/2016 11:29
Il n'y a plus qu'à demander à Christo de bâcher la chose, au moins ce sera une "oeuvre d'art".

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes