DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Hidalgnbaratin !






La presse complaisante et unanime s'est extasiée sur la chasse municipale aux propriétaires qui louent via Airnbnb, oubliant que si le droit immobilier en France n'était pas si répressif et la propriété si surtaxée, les bailleurs auraient sans doute moins la tentation de louer par ce truchement.

Encore des politiciens qui cherchent à se faire mousser par la répression et l'incitation à la jalousie.

Si Uber n'était pas intervenu sur le marché des transports privés, des brillants édiles genre Hidalgo en seraient encore à commander des études pour réfléchir à la manière de déverrouiller le monopole des taxis.

Même chose pour Airbnb qui pallie les insuffisances du nombre de chambres d'hôtel.

Mais il y a beaucoup plus drôle encore ... Christiane a pris sa calculette.



Viens chez moi j'habite pas chez Hidalgo
Viens chez moi j'habite pas chez Hidalgo
600.000 euros d'amende contre les propriétaires qui louent par Airbnb. La mairie triomphe et la presse applaudit.

Voyons voir ...

25 contrôleurs payés 2000 euros / mois (hypothèse basse compte tenu des charges), ça fait 600.000 euros pour faire le job !

On a donc embauché 25 personnes pour un boulot inutile. Pour les rentabiliser il faut qu'ils mettent 600.000 euros d'amendes tous les ans.

Ensuite ils prendront leur retraite : si on ne les remplace pas, plus d'amendes mais 75% de retraite pendant au moins 20 ans soit 450.000 euros par an. Si on les remplace il faudra quand même sortir les 450.000 euros en sus.

J'adore la comptabilité publique.


Dimanche 13 Août 2017


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Bindille le 14/08/2017 10:11
"Airbnb qui pallie les insuffisances du nombre de chambres d'hôtel" : Je crois surtout qu'il est si facile à notre époque de se faire du fric avec trois fois rien, tout le monde veut gagner de l'argent le plus rapidement possible, sur le dos des autres, pourquoi pas ? L'ubérisation de la société va devenir un enfer pour nombre de professions. Mais si c'est ça le progrès, allons-y gaiement. Même si l'on baisse les charges des hôtels, les gens continueront à vouloir payer encore moins cher, c'est évident. Il faut savoir que depuis bien longtemps déjà, des locataires en HLM sous-louent pour améliorer l'ordinaire, alors qu'ils paient déjà un loyer modéré .... C'est interdit, bien sûr, mais si l'on arrive à déjouer les contrôles ...

2.Posté par Incognitototo le 14/08/2017 12:48
Cette "pauvre" maire n'en est pas à une contradiction près... Elle fait tout ce qu'elle peut pour transformer Paris en ville musée, mais ne veut pas que des propriétaires profitent de l'aubaine... en nous sortant un argumentaire pour le moins spécieux : "... ce phénomène provoque à la fois une diminution de l’offre locative privée traditionnelle et une hausse du coût des logements, tant à la location qu’à l’achat..." ; comme si elle se souciait du sort des habitants, alors même que Paris continue à ne pas respecter la loi SRU et qu'elle se réjouit des J.O. à Paris qui vont faire exploser tous les prix.

Ha, mais suis-je bête, c'est juste parce que ces malappris ne payent pas les différentes taxes attachées à cette activité qu'elle leur fait en réalité la chasse.

Comme noté dans l'article, on remarquera au passage que le rendement des 25 contrôleurs est vraiment "au top" : 24 600 € par agent, ce qui à l'évidence ne paye même pas leur salaire avec les charges...

3.Posté par Bidibul le 14/08/2017 14:41 (depuis mobile)
Non un controleur payé 2000 € nets par mois coûte environ 4000€ à son employeur avec les charges (dans le privé en cas) donc 25 employés ça coûte 1 200 000 €/an.

4.Posté par Jean-Pierre le 15/08/2017 15:37
La chasse aux propriétaires louant par RBNB ou autre - pour ma part j'utilise Paris Attitude et c'est très bien pour des locations moyenne durée - est complètement paradoxale avec l'ambition de Macron-Hidalgo de recevoir les JO en 2024.
Comment les visiteurs pourront ils se loger alors que le nombre de résidences hôtelières et d'hôtels est insuffisant en IDF ?
Même si le projet comprend quelques développement en la matière, les visiteurs devront sans doute s'installer dans les centres de tris de migrants de Madame Hidalgo !

5.Posté par Alablanche le 03/09/2017 00:17
Very good !! Mais trop compliqué pour les journalistes socialistes de base.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes