DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Horrib'


Vélib’ : veuillez cacher ce mort que nous ne saurions voir …



Horrib'
Cinquième victime à Vélib’ depuis la mise en route du service. On ne pourra pas dire que le Delanopolis, longtemps seul face au déluge de propagande municipale, n’avait pas insisté sur les risques et les insuffisances de ce système et sur la légèreté avec laquelle la mairie traite la question de l’insertion du vélo dans la circulation à Paris (voir, en dernier lieu, ici).

La cinquième victime, un homme âgé de 65 ans, a été tuée le 17 novembre dernier à l’angle du boulevard du Général Jean-Simon et de la rue Bruneseau dans le treizième arrondissement, écrasée par un camion qui a tourné à droite sans le voir.

Par rapport aux précédents drames, il y a toutefois une différence notable. Alors que, dans les quatre premiers cas, la mairie avait parlé sans trop de complexe de l’accident, profitant même de l’occasion pour donner des conseils lénifiants sur les angles morts et leurs dangers, ce coup-ci : silence radio. Il a fallu plus de dix jours pour, qu’à l’initiative de la police nationale, l’information soit délivrée. On comprend facilement pourquoi : cinq morts, cela commence vraiment à faire désordre et la communication devient un peu plus difficile chaque fois. Rappelons que Vélo’v, à Lyon, n’a eu à déplorer aucun décès alors qu’il est en service depuis 2005. Et, à Paris, ce ne sont pas les récentes autorisations de circuler à contresens ou dans certains couloirs de bus – autorisations censées faire une politique de circulation ! - qui vont régler ces délicates questions de sécurité.

Un jour viendra où la question de la responsabilité pénale et politique de cette situation se posera.

A suivre (hélas) …



Dimanche 30 Novembre 2008


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Julien Renault le 01/12/2008 10:11
C'est la responsabilité des cyclistes de faire attention, et la responsabilité de la mairie de faire des pistes cyclables adéquates. Vous allez cependant un peu vite en critiquant le Vélib, et sans rappeler que le trafic vélo a considérablement augmenté. Je suis moi-même cycliste, membre d'une association de cyclistes et conscient des dangers, mais aussi conscient des dangers pour notre santé que génère la circulation automobile. Vous ne parlez jamais des ces problèmes dans vos colonnes, et pourtant les études prouvent que la pollution fait bien plus de victimes que les accidents de vélo...

2.Posté par seb le 01/12/2008 11:37
Bonjour
Bravo pour la communication choisie par la mairie de Paris,qui au lieu de nous informer nous abreuvent de propos lénifiants.
Manipulation Stalinienne,désinformation,a part nous saoûler avec leur plan vélib,les grands penseurs de la mairie n'avaient pas anticiper une telle hécatombe que je déplore,mes condoléances aux familles des victimes.
Evidemment Delanoê leur expliquera qu'ils ne savaient peut être pas faire du vélo en cycle urbain((( Je préfère encore sa marionette

3.Posté par Serge Federbusch le 01/12/2008 12:06
Petite précision à destination de Julien. La hausse soi-disant phénoménale du trafic vélo est largement surjouée. Au mieux, passera-t-il de 2 à 3 % des déplacements intra-muros.Quant à la lutte contre la pollution, le simple chiffre précédemment donné démontre qu'elle dépend beaucoup plus des nouvelles motorisations et du développement de l'électrique pour les véhicules motoriés que de celui de la bicyclette.

SF

4.Posté par zebla le 01/12/2008 17:14
Le service minimum d'accueil à l'école- encas de grève- fait courir aux yeux de M Delanoe un énorme risque aux enfants;heureusement nous n'avons déploré aucun accident en France dans les communes qui l'ont mis en oeuvre; par contre 5 morts avec le Vélib:"quelle conclusion devrait en tirer M le Maire?"Va t il continuer dans cette voie ?

5.Posté par DBL8 le 02/12/2008 07:35
@ Julien ...
Êtes-vous réellement cyclistes ?
Car pour tenir de pareil propos ... j'en doute fort !
Je suis motard, et les conducteurs de véhicule à 4 roues & plus ne font pas attention aux 2 roues, ils s'en moquent complètement car il y a la carrosserie qui les protèges.

Comme le routier ce moque des automobiliste car il est le plus gros !! (Dixit l'un d'eux)

6.Posté par Nanou le 02/12/2008 09:42
C'est un peu déplacé de venir me plaindre suite à cet article tragique, mais je ne trouve pas d’autre fenêtre d’expression sur votre site web, que je trouve par hasard aujourd’hui.
Maman de deux petits enfants, je commence à craquer :
- Jeudi 20 novembre : grève des enseignants de maternelle
- Mercredi 26 novembre : grève du personnel des centres de loisirs (ils ne pouvaient pas choisir le même jour que les enseignants ?)
- Mercredi 3 décembre (demain), j’apprends que les mêmes salariés des centres de loisirs bénéficieront d’une journée de congé pour aller voter aux élections prud’homales. Moi qui ai voté par correspondance, je ne comprends pas ce résidu de droit acquis absurde, d’autant plus archaïque que nous sommes à l’heure d’internet…
- Jeudi 4 décembre : journée pédagogique de la crèche du plus petit

Bilan : 4 jours de congés forcés pour moi, qui n’ai pas de famille à qui confier mes enfants. Je n’ai pas encore choisi si je les prendrai sans solde (ce qui représenterait 320 euros !) ou si je sacrifierai quelques jours de Noël, pourtant sacrés avec mes enfants…

En parlant de la condition féminine, la gauche n’a qu’un mot à la bouche : l’épanouissement au travail. Merci, M. Delanoë, de nous aider sur ce plan la avec autant d’énergie !

7.Posté par Bisounours le 02/12/2008 09:45
2 à 3% des déplacements intra-muros pour le vélo ? : peut-être. J'avais plutôt en tête 1% Mais le seul indicateur qui vaille est le pourcentage des déplacement pondérés par le nombre de kilomètres parcourus. Et là, catastrophe : le vélo ne représente plus que 0.02% des déplacements ! Morts, chaussées défoncées, chaos et embouteillages accrus : tout ça pour ça !

8.Posté par mbv le 03/12/2008 04:31
petite erreur de nanou les animateurs titulaires des centres de loisirs sont fonctionnaires ils ont deja voté d'autres part les autres animateurs vacataires beneficient comme tous salaries d'un temps pour allez voter mais certainement pas d'une journée
Pour la greve du 3 decembre si les animateurs se mettent en greve un jour de semaine au cun impact car il travailent de 11h30 a 13h30 et de 16h30 a 18h30



9.Posté par le tessier le 03/12/2008 16:52
Cycliste depuis 20 ans dans Paris sans aucun incident à déplorer....et morte de peur depuis les pistes vélo/bus qui n'en sont pas , les sens-interdit sauf vélo qui font peur et les minies voies vélo en contre sens non protégées comme celles du 10ème quartier Hauteville!! Des centaines de vélib en + dans ces fausses pistes cyclables et nous voilà vraiment en danger....et j'oubliais nos amis rois des Scooters qui adorent les voies de bus et nous faire trés peur!!!!!!!
Nous devrions déposer des plaintes pour mise en danger de la vie d'autrui contre la mairie et ses aménagement de voirie!!!!!!

10.Posté par Michel estellet-brun le 06/12/2008 09:52
Ce qui me sandalise le plus ,c'est le comportement hors la loi des cyclistes ( et des scooters ) sens interdits , feux rouges grillés, changements de directions sans prévenir, mêmes comportemets avec un enfant en bas âge dans le panier arrière, les " verts " ont fait croire aux cyclistes que tout est permis , c'est l'anarchie et l'inconscience la plus complète ,motard CMPN depuis 40 ans , quand le code de la routes sera-t-il le même pour tout le monde ? vivre en société n'est pas se considérer seul sur terre !!!!!! et le respect des autres ?????? ce n'est pas a la mode chez les " bobos " !

11.Posté par Michel estellet-brun le 06/12/2008 10:22
pardon ! j'ai omis , en évoquant les cyclistes, de dire qu'ils se déplacent sans casque de protection et sans éclairage la nuit tombée .........merçi, si mon opinion est retenue , de rajouter ce commentaire ,M.E.B.

12.Posté par Nanou le 08/12/2008 09:27
Effectivement, c'était une erreure : une journée de congès car les écoles ont été tranformées en lieu de vote. En faisant des efforts, ils n'auraient aps pu trouverd es ehtreprises, voire des salles municipales ou mairies ?

13.Posté par Robert Marchenoir le 10/12/2008 20:05
C'est assez socialiste, comme démarche, de critiquer la mairie de Paris parce qu'il y a des morts à vélo. En quoi les Vélib sont-ils responsables des accidents de ceux qui les montent? Quand Hertz loue une voiture, et que que le conducteur se tue au volant, vous accusez Hertz?

Aaaah mais là, c'est différent, on peut: ce sont des vélos socialistes, c'est pratiquement gratuit, donc le maire est responsable de tout. Je pète au volant de mon Vélib, c'est la faute à Delanoë si j'empuantis l'atmosphère.

Avant l'arrivée des Vélib, je m'amusais à compter le nombre de cyclistes circulant la nuit sans éclairage sur le boulevard Saint-Germain: effarant. Mais là, personne ne disait rien. Depuis, le concessionnaire des Vélib a eu l'intelligence de construire des vélos à éclairage permanent et automatique. C'est un incontestable progrès.

Maintenant, si un chauffeur de camion est assez con pour tourner sans regarder, et si un cycliste est assez con pour se faufiler à côté d'un camion au lieu de rester derrière, en quoi est-ce la faute à Delanoë?

La question des pistes cyclables et des couloirs de bus, ça n'a rien à voir avec les Vélib.

14.Posté par Cheminade le 30/03/2009 10:56
Que cela vous plaise ou non, les Vélib (comme le tramway) c'est la fausse bonne idée.
Si la circulation en bicyclette est souhaitable pour les parisiens(ou autres visiteurs) ce n'était pas utile de dépenser des sommes folles pour installer des gares de Vélib.
On aurait pû, pour un coût, bien moindre installer des aires de garage des bicyclettes, propriété des cyclistes.
Mais aussi, on pouvait, dans une démarche, plus pragmatique, prévoir des véritables couloirs de circulation pour les bicyclettes. Des sites propres, bien délimités, bornés mais aussi absolument interdits à tout autre mobile (motos, roller et trottinettes).
Un véritable réseau de voie cyclistes. Le plus bizarre dans cette idée, c'est que dans les années 50, des pistes cyclables existaient (je les ai empruntées), elles on ensuite, été supprimées !!!
Les accidents dont il est question ne sont finalement la faute de personne ou de tous.
L'un des premiers facteur d'accident, à Paris, depuis qu'il existe des couloirs dédiés à un type de déplacement particulier, c'est l'inadéquation du fonctionnement des feux tricolores.
Quand on veut tourner à droite dans une voie où existe un couloir de bus, on bloque la circulation et on met en danger les éventuels cyclistes (les motos aussi, puisqu'elles empruntent indûment ces couloirs).
Le meilleur exemple c'est la rue de Rivoli.
Si les feux étaient adaptés à ces mouvements de flux, on pourrait limiter considérablement les accidents.

Enfin, quand on voit la complexité de la circulation des mobiles à Paris, depuis le piéton insouciant et distrait, jsqu'au gros tonnage en passant par le scooter virevoltant entre les files d'automobiles, et le peu d'accident, on se dit que tous comptes faits, ça ne se passe pas si mal que cela.


15.Posté par floriano le 06/04/2009 10:17
La question à soulever: responsabilité administrative sans faute fondée sur le risque.
J'ai fais du droit public.

16.Posté par Cheminade le 10/04/2009 09:09
Comme presque toujours en Droit, les choses simples sont exprimées d'une façon compliquée.

Responsabilité administrative…
traduit en langage simple, c'est quoi, et comment cela s'applique ?

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis