DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Jean Bouin : les odieux du stade


Notre article sur le massacre programmé de la tribune art déco de Jean Bouin, a réveillé des souvenirs chez un lecteur vivant aujourd'hui à Libreville et qui fut trésorier du Racing Club de France à une époque où tous ces sujets étaient déjà débattus. Il nous livre un intéressant témoignage.



Jean Bouin : les odieux du stade
"Ainsi, Max Guazzini et, dans sa roue, Arnaud Lagardère envisagent-il d’édifier un centre du rugby sur des terrains dont il ont obtenu la sous-concession au CASG ?

On est en droit de se demander si ces dernières leur furent accordées sur la base d’un tel projet. Les stades sont certes nécessaires, mais ils ne vivent vraiment qu’à l’heure des rencontres.

Cette zone bordée par deux très grands lycées et nichée entre Paris et Boulogne, mérite à mon sens une autre approche plus visionnaire, que j’avais d’ailleurs proposée à M. Lagardère le 22 avril 2006, mais à laquelle il n’a pas répondu.

Faut-il rappeler que le projet Mimram pour l’extension de Roland Garros va absorber le stade d’évolution sportive sis devant le lycée La Fontaine, face au supermarché Carrefour ? Pour toute réponse à la disparition de tous ces terrains, il est apparemment proposé d’annexer en remplacement les pelouses de l’hippodrome d’Auteuil !

Quel paradoxe de voir un fils de propriétaire d’écuries de courses générer un tel processus … Par ailleurs, la casaque Ciel et Blanc du Racing Club de France a été passée à la moulinette lorsqu’Arnaud Lagardère a obtenu cette concession si huppée.

Et pourtant, le capital sportif historique de ce grand club méritait un autre sort à condition de l’intégrer à un projet d’avenir, au lieu de le maintenir dans un conservatisme stérile. Le Racing Club de France avait une formidable occasion de se recentrer sur la création d’une école privée du sport, dans laquelle on entre avec un béret pour en sortir avec un chapeau melon.

Une telle approche novatrice s’inscrit dans une logique sportive beaucoup plus large et passionnante à analyser qui prend toute sa dimension dans le présent contexte de l’avenir de Jean Bouin. L’endroit est pourtant idéal pour y créer un centre privé destiné aux sportifs de haut niveau, avec toutes les installations annexes que les locaux permettraient d’y créer.

De surcroît, on semble oublier que la piscine Molitor, qui jouxte Jean Bouin, avait elle-aussi fait l’objet de nombreuses études proposées par des architectes de renom.

Qu’en est-il de cette verrue incroyable et inacceptable aujourd’hui ? On parle d'une piscine de luxe coiffant des bureaux et un centre commercial, aux mains d'une société "Colony Capital" qui est au plus mal du fait de la crise financière.

En 1990, sur mon initiative, en qualité de trésorier général du Racing, un projet a été réalisé par Bernard BORDES, architecte DPLG, qu’il serait facile de retrouver. Parkings, piscine reconstruite à l’identique, cabines transformées en 150 chambres permettant de loger les athlètes suivant les cours de sport-études, salle omnisport, passerelle vers Jean Bouin,etc…

Le cahier des charges de la ville était bien entendu parfaitement respecté.

De plus, le Racing Club de France aurait eu la possibilité d’y transférer son siège social, libérant l’immeuble de la rue Eblé qui cumule les aberrations : bassin de natation très peu profond, courts de tennis trop courts à cause des escaliers de secours, restaurant en étage, etc…

En conclusion, arrêtons cette frénésie de stades, réfléchissons aux vertus d’une vraie formation et d’un accompagnement éducatif des futurs sportifs de haut niveau.

Jean Bouin pourrait être, connecté à Molitor et associé au Racing, le cœur d’un projet donnant un visage humain à toute cette zone, au service de la promotion des jeunes sportifs. Et non le lieu d'une énorme opération de promotion immobilière.

Richard Decas"



Mercredi 10 Juin 2009


Serge Federbusch
Serge Federbusch

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes