DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

L'oeuvre au (beurre) noir

Alors qu'Hadrien triomphe post mortem à Londres dans une splendide exposition, la mémoire de la Française qui rédigea ses mémoires, Marguerite Yourcenar, est bien mal honorée par la nouvelle bibliothèque qui porte son nom.



L'oeuvre au (beurre) noir
L'énergique syndicat des personnels de la direction des affaires culturelles de la ville de Paris vient de dresser la liste des ratages et incuries observés dans cet établissement inauguré en grandes pompes par Delanoë et Girard. Ils prétendaient en faire un symbole. Boum, badaboum ! Comme toujours, la volonté de faire de l'épate a primé sur le souci de l'intendance, qui se venge. Cela augure bien mal de ce qui suivra, en particulier au 104 rue d'Aubervilliers ou à la Gaieté lyrique.

En attendant, lisez donc la prose édifiante des personnels de la bibliothèque :

" Le jeudi 28 août, les personnels de la médiathèque Marguerite Yourcenar (sise 41, rue d'Alleray, Paris 15è) réunis en assemblée générale, ont voté le principe d’une grève pour tous les dimanches à venir, à partir du dimanche 7 septembre 2008.

Les personnels protestent contre leurs mauvaises conditions de travail liées à l’aménagement du bâtiment, et au sous-effectif chronique.

La médiathèque Marguerite Yourcenar pourtant inaugurée spectaculairement en février 2008, souffre en effet de grave carences en matière de bâtit et d’aménagement.
Un système de climatisation défaillant, des ascenseurs en panne, une banque de prêt inutilisable, absence de signalétique, aucun espace de repos, ni de vestiaires et un système RFID (système de radio fréquence qui utilise les ondes électromagnétiques) inutile professionnellement qui pose déjà des problèmes de santé (maux de têtes, acouphène etc.…).
Un problème analogue au Wi-fi ?

Les carences en effectifs, notamment le samedi et le dimanche, dégradent de manière considérable les conditions de travail. Les personnels et le Supap-FSU demandent donc l’affectation des 9 postes attribués par délibération de la municipalité à la médiathèque pour ouvrir le dimanche. Ces postes budgétaires ont été votés par le conseil de Paris en juin 2007 pour ouvrir le dimanche, malgré l'avis contraire de plusieurs groupes politiques et de la majorité des organisations syndicales. Il semblerait incohérent de la part de la Ville de Paris de ne pas appliquer ce qu'elle a, elle-même, voté.

Les personnels après s’être plaints des méthodes de l’encadrement ont été entendus par la Ville de Paris.

Malgré les propositions de la Mairie de Paris, celles-ci ont été jugées nettement insuffisantes par les personnels de la médiathèque Marguerite Yourcenar.
Le syndicat Supap-FSU déposent un préavis de grève pour tous les dimanches à venir à partir du 7 septembre 2008, pour obtenir l’affectation des 9 agents supplémentaires et la désactivation des platines de lecture RFID, au regard de l’expérience acquise

La Ville de Paris envisagerait elle dans ce cas, de débaptiser la bibliothèque « Marguerite Yourcenar » pour la renommer « Fernand Raynaud », célèbre inventeur du concept de « sunday’s closed » ?"

Dimanche 31 Août 2008


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par jean Vinatier le 05/09/2008 14:16
La dérive rapide de cette médiathèque annonce-t-elle les difficultés à venir pour la cité de la mode située sur les quais de Seine (Austerlitz)?
Dans bien des domaines, la gestion de l'actuel édile est navrante: Paris étouffe et Paris n'est plus une ville "élégante" mais presque exclusivement dédiée aux seules agences de tourisme et à l'épat.....
Cordialement,
Jean Vinatier

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis