DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Le briseur malgré lui



Service minimum à l'école : Delanoë au piquet.



Le briseur malgré lui
Lors des deux précédentes grèves dans l’éducation nationale, les 24 janvier et 15 mai, Delanoë était monté sur ses grands chevaux. Le 9 janvier, il déclarait notamment : "Nous ne pouvons pas demander aux fonctionnaires municipaux de casser la grève de fonctionnaires nationaux. M. Darcos, sur ce sujet, s'y prend très très mal ».

Il avait même refusé de tester la mesure à titre expérimental et s’était réfugié derrière des arguties juridiques.

L’argument du bris de grève était plutôt spécieux dans la mesure où un briseur de grève remplace un gréviste dans sa tâche. Hors, le service minimum permet simplement la garde des enfants à l’école en cas de grève et non la mise en place d’un enseignement de substitution. Dire qu’il s’agit de briser une grève, revient à considérer que les enseignants sont là pour faire de la garderie. Il est évident qu’une grève de longue durée dans les écoles gênerait les parents bien au-delà du simple problème de la surveillance de leurs gamins. Les enseignants, dès lors qu’ils sont vraiment mécontents, auront encore largement de quoi faire pression sur l’Etat.

Quoi qu’il en soit, Delanoë a fait brusquement machine arrière cette semaine et annoncé que les écoles accueilleraient les marmots lors du prochain mouvement social. Explication officielle : il veut respecter la loi. Tu parles, Charles !

La réalité est beaucoup plus prosaïque. Toutes les études d’opinion montre la grande popularité de la mesure gouvernementale, y compris chez les plus "bobos bien-pensants" des parents parisiens. Aussi, c’est machine-arrière toute. Simplement, le maire fait semblant de maugréer un peu histoire de ne pas se faire enguirlander par la gauche du PS par ces temps de congrès. Fanfaronnades et résistance municipales ont fait long feu.

Non face à la loi, mais face aux sondages.


Mardi 30 Septembre 2008


Serge Federbusch
Serge Federbusch

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes