DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Les Halles bardent



Les Halles bardent
Le réaménagement des Halles continue son chemin, toujours sans le moindre coup de pioche depuis bientôt 6 ans malgré les dizaines de millions d’euros dépensés en études diverses (oui, vous avez bien lu).

La mairie s’emploie désormais à avancer dans une tranquille opacité. L’objectif est d’installer une palissade autour du site dès 2009-2010 pour convaincre que la « Canopée » des architectes Berger et Anziutti va être construite et permettre à Delanoë de se faire passer pour un bâtisseur audacieux avant les présidentielles.

A ceux qui l’ignoreraient, on rappellera que ce projet est la plus grosse arnaque urbaine et architecturale de France. Une image totalement irréaliste a été livrée en pâture à la presse, il y a un an (ici. On y voit un bâtiment en lévitation, quasiment translucide, comme une feuille verte suspendue devant Saint Eustache.

La réalité est évidemment tout autre. Cet édifice sera fourré de commerces, d’équipements, de prises d’air, de trémies, d’escalators et de sorties de secours qui le rendront opaque. Il sera bien plus haut qu’annoncé - sinon rien n’y entrerait- et on ne sait pas comment il cohabitera avec le centre commercial et la gare RER qui se trouvent en dessous.

Le marché concernant ces derniers espaces a d’ailleurs été annulé par le Tribunal administratif (voir ici. La ville a enfin admis que cela nécessitait de refaire un appel d’offres (cf. document joint, page 3, paragraphe 2.3.), après avoir nié cette dure réalité.

Tout aussi embêtant, le consensus narcotique qu’elle essaie de créer autour de la Canopée connaît ses premiers ratés. L’association Accomplir, subjuguée par ces belles images de synthèse, vient de comprendre qu’elles impliquent la destruction du jardin « Lalanne », dont elle s’est entichée. Du coup, ses membres menacent de s’attacher aux arbres ! Bien embêtée, Hidalgo parle maintenant de déménager ledit jardin sans le détruire, ce qui est probablement impossible vu sa structure et coûterait, si ça l’était, une véritable fortune.

A suivre …

Lundi 26 Mai 2008


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par maurice le 28/05/2008 09:35
Déplacer un jardin ?
C'est du GRAND n'importe quoi !!
Nous avons à Romainville (93) un cas similaire "les jardins ouvriers" !
La municipalité à l'intention de construire à leurs places, et LES DÉMÉNAGER ailleurs dans le quartier.
Bien sûr, les personnes concernées ne sont pas du tout d'accord, et ce sont des empêcheurs de tourner en rond.
Visitez mon JournalWeb pour en connaitre plus sur cette municipalité.
Continuez à nous tenir informé !!

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes