DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Les jeux du cirque




Un billet désabusé d'un lecteur lointain ...



Votez guimauve !
Votez guimauve !
Les dernières élections ont ressemblé aux jeux du cirque. Un public de millions de spectateurs a pris plaisir à regarder s’entretuer dans l’arène médiatique des politiciens bouffons sous les huées ou les vivats des supporters.

Un tel spectacle confirme la vitalité du politique en France. En effet, il est difficile d’imaginer les Français renoncer à un spectacle dégradant où, tous les 5 ans, sont humiliés les puissants. Cela ne signe pas la fin de la démocratie mais son éternelle jeunesse.

Ce ne sont pas les médias ou quelque occulte pouvoir qui tirent les ficelles, mais le peuple lui-même qui jouit de la ruine des espérances des candidats et s’organise de mieux en mieux pour entretenir le bordel à l’année longue : unetelle déclenche des émeutes à la seule évocation de son nom, un autre ne pourra pas gouverner tant son assise politique sera instable, un troisième a été éliminé par traîtrise, etc. Killing game.

Sadisme populaire et sacrifice (symbolique chez nous) des victimes dans une immense fête collective. Et si tout le monde participe aux jeux et en accepte les règles communes, comment parler de "fracture", de "communautarisme", de "perte d’identité", alors que l’unité de la nation s’exprime au mieux dans sa division même ? Un même esprit, ne le voyez-vous pas, anime tous ces connards ?

Voter pour l’un à la présidence et pour le courant adverse aux législatives garantit une joyeuse et permanente pagaille où il sera sans doute possible d’arracher toutes les concessions voulues.

Magnifiques Français qui comprenez mieux la politique que vos gouvernants. Vous avez la dent longue, même si c’est la revanche du crétin.

Bon, à la fin, il faut le dire, tout le monde perd. Mais on se sera bien marré et tant pis si les autres peuples manquent d’humour. Car il faut être intelligent pour savoir rire.

Mercredi 3 Mai 2017


Serge Federbusch
Serge Federbusch

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes