DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Notre feuilleton de l'été : odeurs suspectes chez Victor H.

Lecteurs estivaux, rassurez-vous, nous ne ferons pas comme ces journaux qui, obsédés par le remplissage de leurs colonnes durant le mois d'août, vous gratifient d'un feuilleton semi-littéraire à base d'énigmes inutiles et de fantastique de pacotille.



Notre feuilleton de l'été : odeurs suspectes chez Victor H.
Nous avons en effet bien mieux que cela : le syndicalisme parisien et ses étonnantes productions épistolaires. Dans un communiqué magnifiquement ourlé, il pose d'angoissantes questions.

Les mânes de Totor auraient-ils déserté le Panthéon pour regagner leur ancien domicile de la place des Vosges ? Un lourd parfum flotte sur les lieux. Métempsychose ou psychose tout court ? Serait-il enfin revenu, notre éminent poète, pour reprendre un flambeau républicain lâché par les mains fatiguées de nos contemporains ? Le Paris qu'il connut et aima, transformé en une immense estrade par les bateleurs de la politique événementielle, l'incommoderait-il à ce point qu'il aurait décidé de jouer aux esprits frappeurs ?

Aujourd'hui, des épopées qui exaltèrent sa ville, ne reste plus que la légende des cycles.

Bref, voilà tout de même le communiqué des poètes syndicalistes. Bonnes vacances !

"UNE MYSTÉRIEUSE ODEUR AU MUSÉE
VICTOR HUGO !


Depuis la fin du mois de mai 2008, une étrange odeur plane sur le musée Victor Hugo,
situé Place des Vosges dans le 4ème arrondissement de Paris.

Cette odeur est si importante qu’elle a entraîné la fermeture d’un étage entier,
suite à des malaises inquiétants de visiteurs et de membres du personnel.
Plus de deux mois après son apparition, cette odeur persiste !

Malgré les analyses faites par le laboratoire de la Ville de Paris, l’origine du mal
n’a pu être identifié.

Signalons que le responsable « hygiène et sécurité » du musée en est également le
secrétaire général. N’y aurait-il pas là un fâcheux mélange des genres ?

Quelles mesures la Ville de Paris va-t-elle prendre pour protéger le public et les
employés du musée ?

Le syndicat Supap-FSU demande la fermeture temporaire de la « Maison de Victor Hugo
» jusqu’à l’identification de cette mystérieuse odeur. "

Lundi 4 Août 2008


Serge Federbusch
Serge Federbusch

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis