DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Orwell en maillot de bain : sur le bitume parisien, la plage !



Hidalgo épile le maillot !



Sand rions !
Sand rions !

« La guerre, c’est la paix ; la liberté, c’est l’esclavage ; l’ignorance, c’est la force » écrivait George Orwell dans «1984». S’il avait connu Paris en 2017, il aurait pu ajouter : «Et le bitume c’est la plage ! » Car l’édition 2017 de cette sauterie municipale atteint un paroxysme dans le vice qui consiste à vanter ce qu’on ne peut vivre, à remplacer la chose par le concept, à prendre tout pour son contraire.

Paris Plages, cette année, n’a ni mer ni lac ni étang ni rivière, comme à l’accoutumée. Et cette fois, il n’y a même plus l’alibi du sable. Ce dernier a été escamoté pour cause d’incorrection politique. Lafarge, qui le fournissait, est mis au piquet car l’entreprise est soupçonnée de financer Daech, le mur mexicain de Trump et la guerre des Shadoks contre les Gibis.

En réalité, la mairie est fauchée après des années de dilapidation socialiste et, plutôt que de s’en prendre à ses clientèles directes, elle fait des économies de bout de silice. Comme il n’y a pas beaucoup de palmiers non plus, Paris Plages c’est grosso modo désormais des transats sur du bitume, coups de soleil garantis. Ah si ! Pardon. Trois piscines démontables vont être installées sur le bassin de la Villette. C’est un événement planétaire ma bonne maire.

On sent bien que cette fête triste héritée de Delanoë n’est plus du goût d’Hidalgo. L’intérêt des journalistes s’est émoussé, le public boude et il est même contreproductif pour la mairie d’attirer l’attention sur le fait que son fameux parc «Rives de Seine» pour lequel la voie expresse rive Droite a été fermée aux automobiles est un ratage complet.

Tout Paris est confronté aux embouteillages créés par cette mesure idéologique et publicitaire. Et pourquoi ? Des espaces à peine fréquentés dont les Parisiens se contrefichent. Et encore nous sommes en été. Que penseront-ils en décembre prochain dans le trafic ? Il y a peu de chance qu’ils se consolent en se remémorant les délices d’une plage qui pourrait servir d’allégorie au festivisme socialisant, phénomène politique dégénératif déjà promis à l’oubli.

De Delanoë et d’Hidalgo ne restera bientôt que ce qu’il reste des châteaux de sable après le passage de la marée. Plus, hélas, quelques verrues immobilières aux Halles, aux Batignolles et ailleurs, qu’il sera plus difficile de faire disparaître. Mais place au Temps, notre maître à tous !

Dimanche 9 Juillet 2017


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Der Garnement le 10/07/2017 10:55
Pfft...Paris Plages c'est Paris Zone ! surtout vers le bassin de la Villette avec les campement de migrants / clandestins ça donne pas envie ! en plus le quartier est un peu plus envahi par une population ...qui n'est pas désirée ! alors qu'il pleuve tout l'été à Paris ....et le voisinage de ces lieux seront plus au calme !

bel été à tous !

2.Posté par PERRIN le 10/07/2017 13:16
DELANOPOLIS décidément ne comprend rien ou plutôt fait semblant. La mère (pardon Maire) HIDALGO vend du rêve et des mots aux parisiens. Pour le reste....
Bonne nouvelle; Un violent orage cette nuit qui a enfin nettoyé les trottoirs chroniquement crasseux de Paris.

3.Posté par Poulbot le 10/07/2017 14:41
ce baigné dans les "piscines" Villette, c'est jouer a la roulette russe en espérant de pas attraper une maladie tellement l'eau du bassin Villette est douteuse .
Il nous restera tout de même une dette énorme a éponger .

4.Posté par Maurice le 11/07/2017 05:34
Sortiraparis donne des informations sur cette piscine dans le bassin de la villette, même avec les précisions, ça ne donne pas envie lorsque l’on sait comment est l’eau du canal avant d’arriver au bassin de la villette.
Imaginez « boire la tasse » en pataugeant ... un service de décontamination est-il présent sur place ?
La population qui arrive par dizaines tous les jours va être contente, elle pourra plonger dans l’eau pour se décontaminer, voire être moins crade.

5.Posté par Général Porquétévas le 13/07/2017 13:28
Que votre plume est triste, monsieur Federbusch ! Et quelles quantités d'aigreurs et de digestions difficiles trempées dans votre bile faite encre !
Qu'il est malheureux de constater en seulement quelques lignes comme votre aveuglement idéologique vous fait bâcler un papier, quelque soit son sujet, dans le seul but de cracher sur tout ce qui ne vit pas malheureux comme vous à Paris. Et « socialistes » ceci, et « socialistes » cela... une véritable obsession ! Ça se soigne, monsieur, ce genre de chose.
Tant que vous vous contentez de déblatérer votre lamentable vision du monde sur un blog, à la rigueur... Vous ne faites du mal qu'à vous-même et à vos lecteurs peu regardants. Mais je dois vous dire, monsieur l'éditorialiste : votre paresse à l'écrit, votre imprécision sur les faits, votre esprit partisan, tout ça me fait penser à la crasse éditoriale de monsieur Joffrin.
Je sais que c'est vous faire insulte que de vous comparer à ce cuistre, mais soyons clairs : votre prose à gerber est une insulte à l'épanouissement de ma pensée, et il est salutaire que je vous rende la pareille, vous méritez de prendre la place d'un autre de temps en temps.
Signé UN BOBO.

6.Posté par Maurice le 16/07/2017 06:19
Malheureusement c’est vrai !
l’eau n’est pas mieux que celle de l’année dernière, mais il faut faire bonne figure pour obtenir les JO à Paris, là, rien ne sera trop lourd, souvenons-nous :
plus c’est gros, mieux ça passe !
Là, c’est du lourd, du très lourd !
j’attends de voir des politiques qui disent que l’eau est bien pour s’y baigner le faire et pas simplement patauger, non, réellement se baigner soit nager en faisant au moins un aller retour parmi les autres baigneurs quitte à boire la tasse s’il est bousculé ; idem lorsqu’il sortira de l’eau, à la douche commune (j’espère qu’il y a en une), etc.

7.Posté par bouquiniste1 le 17/07/2017 10:34
la dette attendez un peu celle des J O ca va etre faramineux . les commerces totalement vide car impossibles de faires du reassort pour cause de circulation totalement interdites dans paris c est ce qui est prevu sauf pour madame et les elus bien sur

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes