DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Paris-Habitat : une saladerie commerciale sur le toit d’une teinturerie industrielle !



Nos amis du groupement de locataires du 163 rue de Charenton en ont appris une bien bonne et bien verte !



Congrès écolo
Congrès écolo
Samedi 30 avril dès 10h, excédé par le mauvais entretien récurrent notamment des parties communes du Groupe d’immeubles Erard-Charenton dont le bailleur est Paris-Habitat, le « Groupement de locataires Erard-Charenton-CLCV » nettoiera au Kärcher l’accès crasseux d’1 hall d’immeuble.

L’occasion de vous convier à une visite guidée de ce Groupe d’immeubles et de ses parties communes.

Il est plus facile de faire lever 2 M d’Euros pour faire implanter - sur le toit d’une teinturerie industrielle - « une serre maraîchère à vocation commerciale » que de provisionner les budgets nécessaires notamment à l’entretien des abords de c(s)es immeubles. Et qui ne possèdent à ce jour aucun espace de jeux ni de détente dévolus exclusivement aux 519 familles qui les habitent !

Une « serre maraîchères à vocation commerciale » dont le projet a été jalousement gardé depuis 3 ans comme les joyaux de la Couronne d’Angleterre, né d’une volonté commune « Mairie de Paris, du 12e, les responsables Paris-Habitat ».

Ecartés administrés et locataires, ni même informés et qui suscitera - lui aussi - de nombreuses questions/contestations.

« La participation des citoyens à la prise de décision est le socle de la vie démocratique parisienne » !

Nulle trace sur le site de la Mairie de Paris et « en particulier celle du 12e » et « portail d’information et de la concertation sur les projets d’aménagements urbains ». Nous l’avons découvert après d’âpres recherches sur internet.

La vue d’artiste fournie aux médias montre même ce projet depuis le 173 rue de Charenton et non du 163 !

Bref, encore de la démagogie sous forme de salades médiatiques !

Mercredi 27 Avril 2016


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Phil75 le 27/04/2016 20:23
De la culture hors-sol, et de surcroît au dessus d'une teinturerie industrielle qui emploie des produits chimiques pas piqués des vers... Cela ne donne pas envie de les bouffer, ces pauvres salades qui seraient mieux à la campagne dans de la vraie terre !

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes