DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Paris a le tram dans l'Ney



Compte tenu de l'improvisation qui a accompagné la présentation du dossier de l'extension du T3 lors de l'enquête publique au printemps 2008, chaque mois, le conseil de Paris vote des délibérations destinées à rendre présentable et réalisable cette infrastructure décidée hors CPER 2007-2013, produit du copinage entre mairie de Paris et région IDF et survivance des fantasmes olympiques de PARIS 2012.

Le Conseil de Paris des 23 et 24 novembre 2009 n'a pas échappé à cette obligation et a adopté plusieurs textes qui s'ajoutent à la cinquantaine déjà votés pour tenter de dissiper le brouillard qui enveloppe cette opération ruineuse. Jacques Gauthier constate que le T3, à bout de souffle, ne pourra de toutes façons aller plus loin que la porte de la Chapelle, contrairement à ce qu'on nous serine partout.



Paris a le tram dans l'Ney
L'affaire est un peu technique mais elle est d'importance.

La photo ci-contre représente le boulevard Ney et, en fond de décor, le pont-rail du faisceau ferroviaire de Paris-Nord. Le toit du bus PC qui déboule de la porte des Poissonniers matérialise grosso modo la hauteur de la future plate-forme du T3 et du trottoir sud du boulevard.

Un remblai de 2,50 m de hauteur sur 12 m de large et 200 m de long sera édifié en arrière de la station porte de la Chapelle - implantée au niveau du bureau de poste - pour loger les 6 tramways (4 en attente et 2 en stockage) prévus par le STIF en réponse à la recommandation n° 9 de la commission d'enquête publique.

C'est lors de sa réunion de novembre 2009 (délibération DVD 2009- 275 ) que le Conseil de Paris a décidé, sans trop s'y attarder, que le terminus du T3, porte de la Chapelle viendrait mourir contre le pont-rail du boulevard Ney avec deux conséquences importantes : l'impossibilité pour le T3 d'aller gambader plus loin vers l'ouest, vers cette porte d'Asnières tant désirée, mais devenue inaccessible car il faudrait démolir le pont-rail et, en second lieu, la neutralisation de la bretelle routière de liaison pour aller de la porte des Poissonniers à celle de la Chapelle ce qui entraînera de facto l'impossibilité d'aménager un terminus commun réunissant T3 et bus PC à la porte de la Chapelle.

Cette délibération reste cependant floue sur le nivellement futur du bd Ney : le reste de la chaussée et le trottoir nord seront-ils aussi surélévés de 2,50 m ce qui forcerait les camions et les bus PC à baisser la tête pour passer sous le pont-rail de Paris-Nord ?

Sans compter que ce rehaussement risque de contrarier l'accès au futur campus Condorcet décidé par la ministre Valérie Pécresse sur l'emprise de la gare Dubois face au terminus du T3. Que de questions techniques certes mais essentielles examinées à la va-comme-je-te-pousse et qui réservent aux Parisiens de saumâtres déboires dans le futur !

Puisque tous doivent s'incliner devant Tramsès 2 et son joujou dévoreur d'espace et d'argent publics, peut-être le prochain conseil municipal prévu pour les 14 et 15 décembre 2009 nous en apprendra-t-il plus concernant le futur profil du Ney ?



Dimanche 6 Décembre 2009


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Gaspardgrognard le 07/12/2009 16:11
Ce « p…» de tramway, c'est une imbécilité incommensurable.
Alors que cette « chenille » passe et repasse porte de Choisy, les ingénieurs, techniciens, spécialistes et autres professionnels auraient dû aller voir le site de la ligne de bus 183, qui part de cette porte en direction d'Orly.
Ce travail de construction d'un site propre pour une ligne de bus, dans les deux sens, installé au centre d'une chaussée retravaillée.
Tout ça en conservant des bus. Si une augmentation de trafic apparaît, il suffit d'augmenter le nombre de voitures. Sur un site propre, c'est facile.
Inutile donc de construire une infrastructure lourde de chemin de fer.
Si pour des raisons d'écologisme on veut supprimer les bus à moteur thermiques, on installe un caténaire et les véhicule deviennent des trolley-bus !

2.Posté par Maurice le 08/12/2009 14:40
Pas besoin de caténaire, les bus électrique ont fonctionné il y a plusieurs dizaines d'années et le pourraient encore avec les nouvelles technologies. (bus et camions poubelles)
Mais voila, les copains/coquins ne seraient pas arrosé !
Pourquoi ne pas avoir mis en services des bus avec batteries ?
Renault va le faire avec des batteries changeable en très peu de temps !

3.Posté par jaccours le 09/12/2009 09:23
Si le T3 ne peut aller plus loin que la porte de la Chapelle, il devient inutile de construire un centre de maintenance et de remisage pour 50 tramways puisque les 22 prévus seront suffisants pour desservir les 14,5 km de la ligne nouvelle. Il est donc impératif de revoir à la baisse ce centre ce qui limitera le massacre du stade Ladoumègue.




4.Posté par Gaspardgrognard le 09/12/2009 17:07
Maurice, vous avez raison, bien sûr qu'on peut se passer de caténaires. J'ai proposé cela car plus simple et « moins moderne » !
Une fois dans un autre post, j'avais émis l'hypothèse qu'on pouvait aussi envisager des véhicules électriques (à plusieurs voitures assemblées, comme le tramway) guidées par un rail virtuel enfoui dans le bitume. (procédé peu cher en infrastructure.
Ce qui, d'un point de vue technique électronique ne semble pas vraiment révolutionnaire, mais je me suis fait jeter comme un malpropre par un « ingénieur » sûrement ingénieux, qui affirmait, hautement que cela avait été essayé, mais que ça ne marcherai jamais.
Pourtant, avais-je rétorqué, vos CD et DVD sont parfaitement guidés par un rail virtuel.
Sans réponse.
Les batterie interchangeables, c'est la belle solution, même pour les voitures.
Pour ces dernières il faut, au préalable, que les fabricants se mettent d'accord sur une norme. Ce qui est très incertain. Quand on regarde l'incapacité des fabricants de matériel audiovisuels pour se mettre d'accord sur des normes de codages.
Rappelons-nous des luttes entre Secam, Pal et autres V.2000 et Bétamax mis KO par le VHS, le moins bon de tous.
Vive l'avenir, mais avec une autre équipe à l'Hôtel de Ville !

5.Posté par Maurice le 10/12/2009 06:33
@ Gaspardgrognard :
C'était JUSTE une information, juste une information rien de plus. Mais je suis très remonté contre les caténaires il est vrai.
"des véhicules électriques (à plusieurs voitures assemblées, comme le tramway) guidées par un rail virtuel enfoui dans le bitume"
Là aussi, dans les années 50 il y avait cette hypothèse d'émis, comme beaucoup d'autre à l'époque, reprise il y a quelques temps par des constructeurs allemands (entre autre). (Juste une info, pour dire que les bonnes idées tourne)

6.Posté par andrei le 10/12/2009 16:27
Je vois que les débats atteignent un niveau scientifique et technique inégalé !

Qu'est-ce que nous dit, notre cher Gaspardgrognard ?

- "envisager des véhicules électriques (à plusieurs voitures assemblées, comme le tramway) guidées par un rail virtuel enfoui dans le bitume. (procédé peu cher en infrastructure.
Ce qui, d'un point de vue technique électronique ne semble pas vraiment révolutionnaire, mais je me suis fait jeter comme un malpropre par un « ingénieur » sûrement ingénieux, qui affirmait, hautement que cela avait été essayé, mais que ça ne marcherai jamais.
Pourtant, avais-je rétorqué, vos CD et DVD sont parfaitement guidés par un rail virtuel.
Sans réponse."

Autrement dit, vous voulez inventer de toutes pièces un système à la noix, avec des prix de R&D et des temps de développements, tests, et mise en production énormes et incompressibles ! Alors qu'on a à portée de main un système éprouvé, moderne, écologique, confortable, capacitaire : le tramway !

Le système de guidage qui hante vos nuits torrides, et dont aucun argument rationnel n'arrive à vous faire décrocher, n'est pas fiable. Pourquoi est-ce que les machins sur pneus de Nancy, Caen et Clermont-Ferrand déraillent à qui mieux-mieux ? Pourtant, ça marche bien pour lire les CD et DVD ! Bizarre, hein ? On dirait que ce qui marche sur les CD et DVD ne marche pas sur des véhicules de 35 tonnes... D'ailleurs, vous déformez mes dires : je n'ai pas affirmé que ça ne marcherait jamais, mais que ça a très mal marché, et j'ai fourni des preuves. A moins qu'il n'y ait un complot de la Ville de Paris contre les engins de Cae, Nancy et Clérmont ? Ce serait une piste à creuser...

Jacours aussi s'y connait très bien en transports en commun :

- "Si le T3 ne peut aller plus loin que la porte de la Chapelle, il devient inutile de construire un centre de maintenance et de remisage pour 50 tramways puisque les 22 prévus seront suffisants pour desservir les 14,5 km de la ligne nouvelle."

Comme je l'ai déjà dit au moins deux fois, tout dépôt dédié aux transports en commun doit avoir un peu de surcapacité. Pourquoi ? Pour parer aux améliorations de fréquences, et aux prolongements des lignes.

D'ailleurs, le tram doit, à terme, cercler complètement Paris. Donc, le terminus de la Pte de la Chapelle n'est que provisoire. Prochaine étape : Porte de Clichy ou d'Asnières, voir même Porte Maillot. Pour le 16e, je n'y crois pas trop : demande de transport trop faible pour un tramway entre Maillot et Auteuil. Pour Auteuil - Garigliano, il y a un peu plus de voyageurs, mais même pas assez pour un autobus articulé !


7.Posté par Gaspardgrognard le 10/12/2009 18:39
Vous faites partie des tenaces. Moi aussi !
Il y a quelques décennies, les vrais scientifiques, qui s'y connaissaient, et qui avaient fait leur preuves, ne voulaient rien entendre des jeunes géologues qui soutenaient la thèse des plaques tectoniques.
Parmi ces jeunes, il y avait un certain Haroun Tazieff (russo-belgo-franco). Aujourd'hui, qui conteste ce savoir ?
C'est pour tout la même chose.
Les vieux, et j'en suis, tiennent pour bon ce qui a fait ses preuves, et ce qu'on présente de nouveau, ça vaut rien, ça marche pas, ça ne vaut pas la peine d'essayer, on a ce qu'il faut.
Installer des rails sur les boulevards des Maréchaux, ce qui demande des énormes travaux d'infrastructure, couteux et qui durent longtemps, ce n'est franchement pas une grande idée du XXIe siècle. J'ai vécu et subi ceux de la porte de Choisy, aussi bien comme automobiliste, d'usager du métro et du bus.
Tout ça pour remplacer des autobus qui assuraient un bon service. insuffisant certes, mais qu'on aurait pu améliorer, sans rien changer, seulement en augmentant le nombre de voitures, comme à Londres où les bus du centre ville se suivent presque à la queue leu leu.
Mais non, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué. Surtout avec l'argent des contribuables, même ceux qui n'utilisent jamais ce tramway, car il ne dessert finalement qu'un boulevard circulaire.
Il n'améliore en rien la circulation dans la ville.
Où, dans mon quartier je peux bénéficier de six lignes de bus. Quatre d'entre elles ne fonctionnent pas les dimanches et jours de fête. Les temps d'attente prévu de 9 minutes sont souvent de 20. Une ligne, le 74, assure des services incomplets, jamais connus à l'avance.
De plus, à cause de l'imbécilité des sens uniques sur de grands axes (rues du 4 septembre/Réaumur et les Grands Boulevards), on prend son bus dans un sens sur une voie, et pour le retour ailleurs. Parfois la station de retour est quasi introuvable.
Pour finir, le métro, 3 lignes à ma disposition mais pour ma femme, porteuse d'une prothèse du genou, il lui faut monter et descendre des grandes volées de marches, ce qui est, pour elle un calvaire.
Alors, croyez-vous qu'il fallait dépenser tant d'argent dans un vieux système (sûrement éprouvé) pour desservir finalement peu de monde.
Les Chinois, à Pékin ou à Shanghai sont mieux servis que les Parisiens !

8.Posté par Maurice le 12/12/2009 07:29
@ Gaspardgrognard :
"Il n'améliore en rien la circulation dans la ville.

Les élus parisiens n'ont JAMAIS voulu améliorer la circulation, c'est même tout le contraire !
Dès le début (première mandature du lapin rose), ils l'ont dit, l'enfer pour les automobilistes en faisant des sens interdit un peu partout et en réduisant les voies de circulation.
Et comme ils sont fiers du résultat, ils continuent en voulant mettre des « autolib »!!

Comme le disait Averti « à vos cassettes ».

9.Posté par andrei le 16/12/2009 23:29
L'exemple de la tectonique des plaques c'est une chose, et le système de guidage magnétique une autre. Compare ce qui est comparable.

L'idée que vous n'arrivez pas à assimiler, c'est qu'on a un problème de CAPACITE de transport de voyageurs. Un bus articulé, quelle que soient sa propulsion et son guidage, transportera toujours le même nombre de voyageurs. Un tramway, ça en transporte presque le double (à la louche, 175% par rapport au bus articulé), sans émission de CO2. Le besoin de transport sur les Maréchaux est tellement important qu'il aurait fallu mettre un bus toutes les deux minutes en heure de pointe...

C'est assez marrant, votre discours : d'un coté vous vilipendez le tram à cause de la place qu'il prend à l'auto sur la voirie, et d'un autre côté vous dites qu'à la place du tram il aurait fallu créer des couloirs de bus au milieu de la chaussée. Et donc, occuper la même place que le tram, mais pour que ce soient des autobus qui roulent à la place. Donc, logiquement, toujours autant de place perdue pour trafic automobile ; avec à la place du tram, des bus polluants et à capacité de transport de voyageurs plus réduite...

Oui, je reconnais avoir du mal à vous suivre. C'est peut-être parce qu'on n'est plus dans le rationnel, là.

10.Posté par Maurice le 17/12/2009 08:08
C'est plus que du « mal à suivre » !

11.Posté par Gaspardgrognard le 17/12/2009 09:29
Jamais je n'ai dit que je reproche au tramway de prendre de la place aux autos.
Ce que je dis c'est qu'installer un réseau de voies ferrées aujourd'hui, alors qu'il existe autre chose, avec son coût faramineux, c'est aberrant.
La traction électrique n'est pas neutre en émission de CO2 (je préfère gaz carbonique car je ne suis pas chimiste. Et quand j'ouvre mon robinet je ne dis pas : il coule de l'H2O, mais de l'eau !).
L'électricité,il faut la produire. Avec quoi ?
Des bus toutes les deux minutes, et alors ?
Allez à Londres, les bus se succèdent l'un derrière l'autre.

12.Posté par andrei le 17/12/2009 12:18
J'ai été à Londres. Les bus se succèdent tous les minutes, parce qu'on a énormément réduit la place de la voiture, grâce au péage urbain. La majeure partie des recettes du péage ont permis d'améliorer le service de bus. Les gens sont visiblement moins égoïstes et bornés à Londres, préférant prendre le transports en commun au lieu de s'emm... dans les embouteillages.

Si la traction électrique n'est pas neutre en émission de CO2, est-ce qu'il faut lui préférer la combustion interne, qui ne émet 100 fois plus ? C'est ce que vous faites, en contestant le choix du tram !

13.Posté par Gaspardgrognard le 17/12/2009 17:30
Quand je parle de Londres, c'était il y a au moins quinze ans que c'était déjà comme ça.
Bon, je me suis bien amusé avec ces histoires !
Installez des tramways partout et bon vent !

14.Posté par a le 22/12/2009 12:38
Il y en aura partout, ne vous inquiétez pas. C'est une question de temps. Déjà, les règles techniques du transport en commun veulent qu'à partir de 7 000 voyageurs par heure et par sens, le bus soit remplacé par le tramway. Ce n'est pas une lubie, une idéologie ou une mode : la rentabilité, l'efficacité et l'efficience, c'est mathématique !

Pourquoi des "petites" villes comme Strasbourg, Lyon, Grenoble, Nice, Orléans, installent un tramway ? Parce que le flux de voyageurs, sur les trajets concernés, approchait ou dépassait les 7 000 voyageurs/heure/sens. Pourquoi est-ce que Paris aurait dû s'entêter bêtement à transporter de tels volumes en autobus ?

Délaissez votre voiture et prenez les transports en commun. L'air parisien et votre portefeuille s'en porteront beaucoup mieux.

15.Posté par Gérard Massip le 06/02/2010 11:05
A cet endroit, le tracé du T3 est mitoyen de la petite ceinture ferroviaire, pourquoi ne l'utilise-t-il pas ?

16.Posté par andrei le 06/02/2010 22:22
Pour la même raison que pour le tronçon dans le Sud :

- il faut une "desserte fine" sur les Maréchaux, reprenant (quasiment) tous les arrêts du bus PC,
- la petite ceinture ferroviaire s'éloigne des maréchaux de plus de 200 mètres à certains endroits. Cela nécessiterait de maintenir une desserte en bus sur les boulevards, en plus du tram sur la petite ceinture ! Bonjour la gabegie.
- le flux de voyageurs justifie l'investissement du tram sur les boulevards, mais pas les travaux pharaoniques que nécessiterait la circulation de celui-ci sur les voies de la petite ceinture (ascenseurs pour handicapés, protections phoniques et/ou couverture des voies à certains endroits, et j'en oublie).

La petite ceinture nord serait cependant intéressante en tant que tronçon d'une desserte interbanlieues. Je pense surtout à la proposition associative, assez ancienne mais toujours d'actualité, d'un prolongement du tram-train T4 (Aulnay - Bondy) sur la PCN jusqu'à Porte de Clichy. C'est une idée qui devrait donner lieu à une étude de faisabilité.

17.Posté par Tristar le 08/02/2010 22:36
Bon, on va faire plus simple et se rabaisser au niveau de la pensée "tout automobile".
On construit une aire d'autoroute pour 1000 voitures. Mon dieu, toute la place que ça prend... C'est énorme. Quel gâchis. Pensez aux vaches bon sang !!
Vous ne croyez pas qu'il vaut mieux une aire d'autoroute pour 1000 voitures que pour 50 voitures ? Il faut anticiper les problèmes (brouillard, embouteillage, départ en vacances, repos...)
Remplacez l'aire de 50 places par un bus et celle de 1000 places par un tram.
Il vaut 1000 que 50 places, non ?
Même si l'exemple n'est pas des meilleurs, vous proposez donc une fréquence amélioré de bus plutôt qu'un tram.
C'est possible, jusqu'à un certain point, c'est-à-dire, jusqu'à ce que les bus se suivent. Il arrive à un point où à force de rajouter des bus, ils se suivent à la queue leu-leu. C'est interessant un train de bus n'est-ce-pas ? Davantage de bus, donc d'essence, donc de pollution. Davantage d'embouteillages aux carrefours importants aussi. Moins de rapidité également, car à la queue leu-leu, ça va moins vite que pas à la queue leu-leu.
Vous proposez un trolleybus à la place d'un simple bus. Je veux bien, mais ce que vous faites, c'est seulement remplacer le mode de traction (électrique et non essence). On est vachement bien avancé, ouah ! L'intelligence est à son apogée.
Alors le tramway est la solution. Ensuite, après le tram, c'est le métro.
C'est dans l'ordre logique des choses. C'est comme la mâturité. Vous êtes bébé, enfant, puis ado, adulte et enfin papy.
Vous croyez pas qu'il vaut mieux évoluer et non pas rester à l'âge bête (l'âge adolescent) ? Je crois que vous y êtes encore d'ailleurs...

18.Posté par Maurice le 09/02/2010 10:13
"tout automobile"
Sans être de la sorte, ce mode de transport est le plus approprié pour une famille qui a des enfants. Le tout transport en commun est « aussi » une hérésie !
J'ai évoqué la construction du tram dans un autre commentaire.

« il vaut mieux évoluer et non pas rester à l'âge bête (l'âge adolescent) »
il doit y en avoir qui ne l'on pas quitté cet âge ! Si toutefois ils y sont arrivés !

19.Posté par Gaspardgrognard le 09/02/2010 11:38
Il est évident que le tout automobile individuelle n'a pas de sens. Il me semble que jusqu'à maintenant aucun n'a évoqué cela.
La querelle repose sur la construction, aujourd'hui, d'un chemin de fer en ville ou de concevoir des sites protégés au milieu des avenues et boulevards assez larges pour cela, où circuleraient des bus ou des trolleybus.
Dans le cas du chemin de fer, il est nécessaire de se livrer à d'immenses travaux de voirie pour poser les rails sur une dalle suffisamment solide pour résister au poids des engins roulants. En construisant cet espace le long de la chaussée existante (cas deMaréchaux) les travaux exigent des modifications des canalisations enfouies, de certains accès au métro, donc de gros travaux très coûteux. Et j'ai omis de parler des ouvrages d'art qui, dans certaines portions, doivent être construits.
Dans le cas du site propre en centre de chaussée, un chemin de roulement pour des véhicules sur pneus réclame beaucoup moins de travaux.
Autre aspect de la chose est la qualité de service rendu.
Avec le tramway, la capacité en nombre de voyageurs offerte à chaque passage de rame est très nettement supérieure à celle offerte par des bus, même en double voiture.
Donc, à priori, une meilleure adaptation aux besoins. Et en conséquence directe une meilleure gestion tant financière que logistique.
Cela dit, dans ce raisonnement, il ne semble pas qu'on tient compte de l'énorme différence des besoins en nombre de voyageurs selon les heures de la journée. Aux heures de grosse affluence, le tramway c'est parfait, mais à d'autres périodes de la journée, les besoins étant moindre, les rames circulent pour pas grand monde. Il suffit de regarder le fonctionnement actuel du T3 vers les portes d'Italie ou d'Orléans. Le ratio km/nombre de voyageur ne peut être linéaire.
La gestion de voitures automobiles (bus ou trolley) est beaucoup plus souple. On peut varier la dimension des véhicules selon les heures, et il n'y a pas de gros inconvénients à ce qu'aux heures d'affluence, des voitures de grande capacité se succède toutes les dix minutes, alors qu'aux heures creuses, de petits véhicules circulent en maintenant une fréquence acceptable, toutes les 15 minutes, par exemple.
Enfin, et cela est un autre aspect, la rentabilité d'un service public est-elle obligatoire ?

20.Posté par andrei le 09/02/2010 23:03
"On peut varier la dimension des véhicules selon les heures, et il n'y a pas de gros inconvénients à ce qu'aux heures d'affluence, des voitures de grande capacité se succède toutes les dix minutes, alors qu'aux heures creuses, de petits véhicules circulent en maintenant une fréquence acceptable, toutes les 15 minutes, par exemple."

Pour remplacer le tram des Maréchaux, on aurait besoin d'un autobus articulés toutes les deux minutes en heure de pointe, pour transporter autant de monde qu'un seul tramway en 6 minutes.

"Enfin, et cela est un autre aspect, la rentabilité d'un service public est-elle obligatoire ? "

Ne pas être rentable c'est une chose, instituer la gabegie c'est est une autre. J'ignore si le T3 est rentable, mais au moins il transporte 81 000 personnes par jour. Essayez d'en transporter autant avec des bus articulés transportant 100 personnes chacun. Faites le calcul...

21.Posté par Gaspardgrognard le 09/02/2010 23:44
Une remarque toutefois, vos chiffres de transport voyageurs/jours ne sont pas confirmés par la ville.
Qui a raison ?

22.Posté par andrei le 10/02/2010 22:19
Les chiffres de transport évoqués, je les ai trouvés sur Delanopolis, mon cher monsieur. Et Delanopolis ne les a pas sortis de son chapeau, mais les a trouvés sur un support de la RATP (journal gratuit de la ligne T3 ou quelque-chose du genre). Il y a un article sur le blog à ce sujet, mais je n'ai pas le temps de le chercher.

Comme je l'avais dit en commentaire dudit article, c'est forcément la RATP qui a les bons chiffres, puisque c'est la RATP qui a les valideurs et compte les validations...

23.Posté par Gaspardgrognard le 11/02/2010 01:09
81000 voyageurs par jour ?
Si on admet que le tram circule de 6 h à 22 h soit 16 heures par jour, ou 960 minutes.
Ce qui veut dire que le tram transporte 84 voyageurs par minutes, pendant ces 16 heures.
Ou encore si on accepte une rame toutes les 5 minutes, pleines du matin au soir (coefficient de remplissage 100), cela veut dire que chaque rame comprend environ 420 passagers.
Or, moi je suis passé porte de Choisy cet après midi, vers 14 h 30, une rame est passée devant moi avec une dizaine de voyageurs.
Mais peut être que ces calculs sont faux, et que je suis idiot et que je mérite un bonnet d'âne.
Par ces froids (réchauffement climatique oblige), un bonnet ce ne serait pas de trop !

24.Posté par Gérard Massip le 11/02/2010 12:24
Une infrastructure de transports collectifs doit être dimensionnée pour le trafic à assurer en heure de pointe. Que les trains/trams, etc ... ne soient pas remplis en heures creuses n'est pas grave s'ils répondent aux besoins en heures de pointe.

25.Posté par andrei le 11/02/2010 13:25
Le lien vers l'article de Delanopolis indiquant la fréquentation du T3, cf. source RATP : http://www.delanopolis.fr/Tramway,-ton-compte-est-pas-bon-!_a654.html

Offrez-vous quelques minutes de bonheur, en observant le "remplissage" du T3 à Porte d'Orléans, vers 18h... On se demande si la capacité de 300 voyageurs par rame n'est pas dépassée parfois !

26.Posté par Gaspardgrognard le 11/02/2010 14:09
oui monsieur, mais si ce tram est vide ou presque à certaines heures, comment fait-il pour transporter autant de personnes aux heures pleines.
Mes petits calculs visaient à trouver l'explication.

27.Posté par Maurice le 11/02/2010 14:25
@ Gaspardgrognard Le tram était plein... d'hommes invisibles !
C'est la raison pour laquelle vous ne pouvez pas tous les voir ! :))

28.Posté par andrei le 11/02/2010 17:59
Ce n'est pas parce qu'il part avec 10 personnes de la Pte de Choisy qu'il va transporter le même nombre de voyageurs jusqu'à Garigliano. Habitué du T3 entre Pte de Versailles et Pte d'Italie, j'ai remarqué de grosses disparités de charge selon les heures et les tronçons, voir même selon les jours (semaine / samedi / dimanche).

Vous posez une question fort étrange : "mais si ce tram est vide ou presque à certaines heures, comment fait-il pour transporter autant de personnes aux heures pleines". La réponse : il fait pareil qu'un autobus ou qu'une rame de métro. Ce n'est pas parce que des bus ou des métros se retrouvent exceptionnellement quasi-vides, qu'ils ne sont pas remplis comme des boites de sardines à d'autres moments.

29.Posté par Gaspardgrognard le 11/02/2010 23:49
Oui mais, 81000/jour, si à des heures les rames sont quasi vides, comment arrive-t-on à transporter autant de personnes dans un laps de temps plus court ?
Si on admet, et on peut aisément, considérer que les heures pleines sont de :
le matin 2 h 30 et le soir 3 heures, soit 6 heures en gros par jour.
Cela veut dire que le tramway transporte environ 60 000 voyageurs au cours de ces périodes de pointe.
Combien cela fait de rames à la minute ?
Je suis sûr que vous devez penser au personnage des « Plaideurs », le fameux « Chicanneau » !
ou encore « l'emmerdeur », personnage plus récent.

30.Posté par andrei le 12/02/2010 13:07
Je pense que perdez votre temps en esseyant de prouver que la réalité est fausse : inutile, car nous ne sommes pas dans le film Matrix !
Le T3 transporte en moyenne 80 890 voyageurs par jour (chiffre repris par Delanopolis.fr), c'est un chiffre fiable (basé sur les validations constatées par la RATP) et c'est comme ça.

31.Posté par andrei le 24/02/2010 10:24
D'ailleurs, en parcourant en vitesse les posts précédents, je détecte une erreur sur la capacité des tramways Citadis de la ligne T3. Ceux-ci transportent 300 voyageurs par rame, et pas 175... Ca nous fait un tramway pour trois autobus articulés, avec la pollution en moins et le confort en plus.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis