DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Paris : la réforme des conservatoires tombe à l'eau !


En tout cas dans celui du XVIème arrondissement comme nous l'apprennent les personnels des affaires culturelles municipales, toujours au courant c'est le cas de le dire ...



Mairie menacée ...
Mairie menacée ...
Depuis plus de deux ans, le conservatoire Francis Poulenc situé dans le quartier Ranelagh dans le XVIème arrondissement de Paris patauge, victime d’infiltrations d’eau probablement en provenance de la Seine (quoique personne n'a pu encore en déterminer l'origine). Conséquence : avec son sous-sol continuellement inondé l’établissement est privé de plusieurs salles pour accueillir élèves et professeurs.

A cette inondation, s'ajoute une panne récurrente du chauffage. A tel point que les techniciens qui intervenaient jusqu'à présent au moins une fois par semaine doivent désormais venir tous les jours. Brrr...

Mais comme si cela ne suffisait pour cette structure empêchée depuis trop longtemps de délivrer un enseignement artistique de qualité en bénéficiant de tout son espace, la voilà désormais touchée par un débordement d'eaux usées. C'est-à-dire rien de moins que les égoûts... Ce débordement qui va jusque dans la cour du conservatoire est évidemment accompagné d'une odeur qui n'épargne malheureusement personne.

Bruno Julliard, le premier adjoint à la maire de Paris en charge de la Culture, veut porter une réforme ambitieuse des conservatoires municipaux de la Capitale via une révolution pédagogique visant notamment à augmenter la mixité sociale. Force est de constater que pour le conservatoire du XVIème arrondissement, cela sera impossible faute de locaux adéquats.

Lire aussi ICI.

Mercredi 10 Février 2016


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Parisien le 10/02/2016 16:37
Voila ce qui arrive quand on dilapide allègrement l'argent du contribuable parisien pour faire construire une philharmonique (qu'un célèbre chef d'orchestre dirige, après avoir fait interdire aux autres salles d'organiser des concerts , ce qui signe leur arrêt de mort a brève échéance. ) d'une laideur repoussante a la place d'entretenir ce qui et déjà construis . la gabegie socialoboboécolo dans toute sa grandeur.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis