DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Pénélope gagne au jeu du million : un mort !

Votre nouveau Pot-aux-Roses !



So far so good ...
So far so good ...
1 – Commençons, pour se changer les idées, par la statistique calamiteuse de la semaine

Après les chiffres du chômage, voilà se désagréger ce que Mou-Président - vous savez bien, rappelez-vous, c’est l’actuel occupant de l’Elysée ! - nous délivrait de babillages statistiques en fait de reprise.

Avec une croissance à 1,1 % en 2016, le gouvernement des Fossoyeurs est très loin de ses objectifs. Fort logiquement, tous les résultats qui suivront, notamment en ce qui concerne le déficit public et la dette, seront eux-aussi éloignés des annonces.
Il faut vraiment que Bruxelles et Francfort aient grand peur de l’explosion de la cocotte-minute tricolore pour ne plus nous embêter sur le respect de nos engagements budgétaires … Décidément, ce président satellisé aura réussi à dés-aligner des astres économiques favorables !

Inutile d’aller chercher plus loin la cause première des mésaventures de François Hollande. La mollesse de l’activité économique, la persistance du chômage ont été le terreau concret de son impopularité, la raison pour laquelle les révélations journalistiques sur ses pseudo-confidences ne sont pas passées dans l’opinion, l’aiguillon de la trahison de Valls et pour finir la porte ouverte à la régression hamonienne.


2 – Comment lui dire adieu ?

La droite a vraiment un Fillon à la patte ! Les révélations vont à coup sûr se succéder au sujet de François Fillon et de Pénélope et être aussi collantes qu’une confiture faite maison. L’ancien Premier ministre aurait mieux fait de demander immédiatement pardon aux Français pour des comportements d’un temps (peut-être) révolu. Car la bombe à fragmentation va continuer de détonner.

Au vu de ce que l’on sait de ses relations avec Ladreit de Lacharrière, il est peu probable que l’affaire soit classée. Il y aura donc soit renvoi rapide en correctionnelle pour son épouse et son bienfaiteur des chefs d’abus de bien social et de recel de cet abus ; soit saisine d’un juge d’instruction si le Parquet estime que l’affaire est plus complexe - en réalité plus grave encore - qu’elle n’en a l’air. C’est bien le paradoxe de cette procédure : si François Fillon gagne du temps, le mal n’en sera que plus profond et les premières années de son désormais très éventuel mandat seraient pourries par un feuilleton judiciaire permanent.

Quelle légitimité aurait-il à demander aux fonctionnaires et allocataires en tout genre des efforts quand il devra répondre de ses voyages dans l’avion de son mécène, de la légion d’honneur accrochée au col d’icelui, de l’emploi de ses collaborateurs, etc. ? La gauche et toute la bureaucratie qui ne veulent rien changer seraient galvanisées par chacune des éditions hebdomadaires du Canard enchaîné.

Du reste on voit déjà Fillon promettre de revaloriser les petites retraites et condamner les mesures de Trump sur l’immigration comme pour amadouer le camp d’en face !

Plus les Républicains attendent pour trouver une alternative, plus François Fillon s’accroche et plus les dégâts vont être importants. En jouant la montre, ce dernier se fait le pire ennemi de l’alternance et s’engage dans un processus délétère qui finira par la toucher irrémédiablement.

Tous ceux qui par fidélité ou réflexe clanique sont tentés de soutenir Fillon coûte que coûte devraient méditer ce qui est advenu aux partisans de DSK ou de Cahuzac pour s’être entêtés à défendre l’indéfendable. Si l’on veut éviter Macron, il faut désormais que Fillon s’en aille rapidement.

Je le disais dès le début de cette affaire, il est encore temps d’organiser des primaires par Internet. Un candidat désigné par le seul bureau politique des Républicains n’aurait aucune légitimité quand bien même cette instance obèse parviendrait à un choix.

Mais chaque jour compte.


3 – Trump la mare

Un président qui fait ce qu’il a annoncé, quelle horreur, quelle trahison ! La gauchocratie médiatique internationale n’en revient pas. Pour elle, on a le droit d’être «réac» en campagne à la condition d’être traître à son électorat une fois élu. L’amplitude des trémobobolos face à la mise en place de mesures pourtant promises par Trump, les cris d’orfraie à ce qui n’est que bon sens devant la menace du radicalisme musulman, les gesticulations alors qu’il ne s’agit pour l’essentiel que de mesures provisoires, en disent long sur la fermeté qu’il faudra le jour où le combat s’engagera vraiment contre le fascisme coranique en Europe.

En attendant, puisse Trump continuer d’envoyer ses pavés, il remue ainsi des marais troubles.



4 – Hamon ras

Non ce n’est pas une divinité égyptienne mais ce qui va rester du PS dans quelque temps. Les frondeurs socialistes, dont Hamon était un des leaders, n’ont jamais osé franchir le Rubicon en associant leur vote de censure à la droite. C’eût été en réalité un excellent service à rendre à Mou-Président qui aurait pu ainsi se terrer à l’Elysée en attendant que l’impopularité frappe ses adversaires en tout genre.

Les frondeurs vallsistes vont-ils sauter le pas et rejoindre Macron ? La trahison, quand elle est manifeste voire obscène, est rarement récompensée par les électeurs et les députés transfuges auraient plus de mal qu’on le croit à s’assurer de leur réélection en rejoignant le télévangéliste de l’oligarchie.

Mardi 31 Janvier 2017


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Ichbiah le 01/02/2017 20:29
Pour Fillon helas vous avez raison

2.Posté par Brindille le 01/02/2017 23:11
C'est pas Fillon qui voulait "casser la baraque" ?
Et bien, c'est réussi, mais pas dans le sens souhaité !
De toute façon, même s'il n'est pas inquiété et qu'il se présente normalement, je pense qu'il aura perdu la confiance d'une partie de ses électeurs. Le mal est fait.

3.Posté par bernard le 02/02/2017 01:46
il faut noter que le Canard Enchainé se fait une spécialité de publier des infos génantes pour les candidats aux présidentielles.
Déjà lors des présidentielles de 1974 ( suite au décès de Pompidou ) le Canard enchaine avait publié la feuille d’impôts de Jacques Chaban-delmas qui faisait ressortir que Chaban payait peu d’impôts ( 16808 frs pour 250 000 frs de revenus déclarés) car il a avait un avoir fiscal important . tout cela était légal , mais l’opinion publique le prend mal.
cette fausse » affaire » plus quelques autres ( voir wikipedia pour le détail ) déstabilise Chaban
Résultat , alors que Chaban était donné favori a droite , au premier tour des présidentielles il se retrouve en 3 e position ( avec 15 % des voix ) derrière Giscard qui au final l’emportera contre Mitterrand
la défaite de Chaban entrainera la naissance d’un néologisme » se faire chabaniser » et c’est exactement ce qui est en train d’arriver à Fillon , car s’il se maintient quelque que soit le résultat des enquêtes il est » chabanisé » et il peut au mieux espérer arriver en 3 e position!
l’histoire semble être un éternel recommencement

4.Posté par OLIVIER FEUTRY le 02/02/2017 11:36
Je vous invite à lire l'article que je viens d'écrire sur mon blog et qui présente mon point de vue déjà exprimé ici mais davantage précisé : http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0211757666110-il-y-a-une-deflagration-politique-dont-on-ne-mesure-pas-aujourdhui-londe-de-choc-selon-jean-louis-debre-2061849.php#xtor=EPR-9-%5Bjournal_22h30%5D-20170201-%5BProv_%5D-1109721%402

Sur le terrain, de nombreux votants à la Primaire de la droite et du Centre ont la conviction que les juges, tous de gauche, les journalistes, tous de gauche, avec le PS et surtout l'Elysée à la manœuvre avec les pro-MACRON en son sein, leur ont volé leur primaire. Des personnages âgées qui ont connu la guerre m'ont dit que jamais elles n'avaient jamais vu ça si ce n'est lors de la fin de l'Etat de droit sous l'occupation. Elles avaient les larmes aux yeux ce que je n'ai jamais vu en trente ans de militantisme politique. Je fais de la politique depuis l'âge de 18 ans. Jamais, oh grand jamais, je n'ai vu une telle réaction de l'électorat de droite.

NOUS NE SOMMES PLUS EN DEMOCRATIE !

5.Posté par OLIVIER FEUTRY le 02/02/2017 12:13
L'article sur mon blog cité précédèmment apparaît en fait à cette adresse : http://feutry.typepad.com/of/2017/01/non-au-gouvernement-des-juges.html

6.Posté par Ichbiah le 02/02/2017 13:02
Je viens de lire le blog de Monsieur Feutry, il a raison a tout point de vue sauf sa conclusion, trop tard le mal est fait et la droite doit vite se trouver un remplaçant sous peine d'être battue , hélas.

7.Posté par bernard le 02/02/2017 13:57
effectivement comme le dit "ichbiah" le mal est fait car comme le dit le proverbe calomnie calomnie il en restera toujoursd quelque chose;
Fillon est mort politiquement et plus grave il ouvre un boulevard a Macron , homme de la finance internationale avec Soros en embuscade
même si la droite arrive a présenter un remplaçant plausible qui ? surtout pas Juppé ! elle sera plombé par cette affaire

8.Posté par laurent le 02/02/2017 23:30
pour ma part je suis tout à fait d'accord avec Monsieur Feutry ! cette cabale, extrêmement grave sur le fond, ces visées politique, son injonction de se soumettre à l'indignation ! comme d'habitude toutes les fois où ils veulent orienter les pensées..
Et surtout quel énorme avantage de détourner l'attention de leur turpitude, leur incompétence, leur gaspillage de l'argent public !

Non nous devons tenir, résister à leur cabale, résister aux journaux.. et surtout garder notre objectif de sauver la France s'il en est encore temps !

9.Posté par Phil75 le 03/02/2017 06:59
Fillon est une sorte de Cahuzac de droite, il faut arrêter de défendre l'indéfendable.

10.Posté par walter le 04/02/2017 12:41
Votre titre est hilarant! Le dézingage de Fillon beaucoup moins. Entre Macron et MLP j'irai pour la première fois à la pêche. Avec eux ma mort est programmée par asphyxie fiscale, folie sociétale et coranisation.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes