DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Pétition : non au retour de la Grande Roue place de la Concorde !



Le Delanopolis diffuse et s'associe à la pétition de l'association Sites et Monuments pour que la Grande roue de Campion, matérialisation en ferraille des lâchetés des politiciens parisiens et nationaux face aux coups de force et à la brutalité de gens qui méprisent la beauté de Paris et s'en servent pour des intérêts bassement mercantiles, soit bannie de la place de la Concorde.

il y a aujourd'hui un véritable risque qu'au prétexte de Jeux olympiques cette monstruosité soit de facto pérennisée par Hidalgo.

La Chambre régionale des comptes est en ce moment même aux trousses de Delanoë et d'Hidalgo pour leurs relations douteuses avec Campion. Ce n'est pas le moment de baisser la garde !



Plus belle place du monde
Plus belle place du monde
La Grande Roue n’ayant cessé, depuis le début des années 2000, d’étendre sa période d’occupation et son emprise sur l’une des plus célèbres places de Paris, nous demandons son départ définitif.

Il ne s’agit nullement de lutter contre l’activité foraine, tout à fait respectable, mais de défendre l’une des plus belles perspectives urbaines mondiales, le Grand Axe parisien, courant du palais du Louvre jusqu’à l’Arche de la Défense et au-delà.

Il revient au fameux jardinier de Louis XIV, André Le Nôtre, d’avoir ouvert le jardin des Tuileries, à l’origine clos de murs, en prolongeant sa composition par l’avenue des Champs-Élysées, alors en pleine campagne. Les régimes successifs ont soigneusement respecté son œuvre, aussi bien lorsque l’architecte Ange-Jacques Gabriel dessina en 1755 la place Louis XV, devenue notre place de la Concorde, laissée sans constructions sur son côté ouest, que lorsque Napoléon Ier fit ériger, à partir de 1806, un arc de triomphe au sommet de la colline de l’Etoile et, enfin, lorsque François Mitterrand voulut prolonger cet axe en 1989 jusqu’à l’Arche de la Défense, telle un cube évidé pour ne pas fermer l’horizon.

Or cette perspective unique, tout comme la plus célèbre place parisienne, est régulièrement obstruée par une roue de 70 m de diamètre, associée à un important dispositif commercial sous la forme de « chalets », de nombreux « portants » accueillant des « souvenirs », d’un mobilier disparate (tables, tonneaux, chaises, radiateurs…) renforçant l’encombrement (jusqu’à deux fois supérieur à la surface autorisée) d’un lieu conçu pour être libre.

Ni la mairie de Paris, ni le ministère de la Culture ne semblent capables de contrôler cette installation, qui ne cesse d’étendre, au besoin illégalement, sa surface et sa période d’occupation, au point que l’on évoque aujourd’hui la possibilité de rendre la Grande Roue permanente.

Aussi, citoyens de toute nationalité, attentifs à la beauté de Paris et aux symboles liés à ce patrimoine, nous demandons à Madame la ministre de la Culture et à Madame la maire de Paris le retrait définitif de la Grande Roue de la place de la Concorde.

Signez ICI.




Jeudi 20 Juillet 2017


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Plumée le 21/07/2017 19:21
Je vais signer bien sur mais ce n'est qu'un des nombreux scandales de cette capitale qui n'est pas gérée et dont la Maire se désintéresse totalement du bien-être de ses habitants. Elle ne vise que sa ré-élection voire plus haut encore à coup de fêtes, plages, JO etc...
A part ses escadrons qui enlèvent les voitures, rien ne marche dans les services aux administrés.

2.Posté par bouquiniste1 le 22/07/2017 08:28
il n y a pas que la grande roue , rajoutez les differents "marchée de noel " geré par campion ceux qu il a reussi a avoir exemple place de la concorde champs elysee qui n existé pas avant la gauche et ce n est pas le seul .

quand a la reelection de la non maire de paris ce n est pas possible vu qu elle n est pas elue par le peuple .

enfin bref la mairie joue a maris antoinette et cesar "donner du pain et des jeux au peuple il sera heureux " il oublira tout le reste

3.Posté par Jean-Pierre le 22/07/2017 13:13
En réalité, rien ne va plus entre la Mairie et le sieur Campion, déjà mis en examen.
Leurs relations sont l'objet d'un très récent rapport de la cour des comptes dont nous espérons que l'excellent SF nous fera une analyse avec son talent pour décoder le Volapück administratif !
Hidalgo pourrait être en grande difficulté dans ces dossiers.
Dans l'attente, je signe des deux mains.
Et bonnes vacances !

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes