DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Pipolib'


Pilotage à vue pour la mise en place d’une des promesses hasardeuses de Delanoë. La démagogie est-elle un carburant « vert » ?



Pipolib'
Nos lecteurs ont déjà entendu parler d’Autolib’, sorte de système Vélib’ à quatre roues, dont on peine à voir ce qu’il apporterait de plus qu’une augmentation du nombre de taxis, laquelle permettrait de contenir le prix de la course, solution requérant il est vrai le courage politique d’affronter la corporation des chauffeurs.

Si l’on compare maintenant Autolib’ aux services des sociétés qui proposent des prestations de location en libre-service (Caisse commune par exemple), le seul avantage du projet municipal serait de pouvoir rendre son véhicule à un endroit différent de celui où on l’a emprunté. Outre que les prestataires privés pourraient adopter ce type de solution, on voit immédiatement à quel problème Autolib’ sera confronté : dans une ville à forte centralité, les utilisateurs moyens chercheront à emprunter les véhicules à certains endroits et certaines heures et, s’il faut mettre en place un système de régulation de type Vélib’ avec des camions sillonnant Paris pour regarnir les stations vides, le ballet risque d’être aussi polluant que cocasse.

Le seul vrai avantage comparé d’Autolib’ sera donc qu’il sera moins cher que l’offre privée et « permettra » aux ménages à revenus modestes d’utiliser une voiture. Bref, la conception sociale des transports à Paris est désormais de favoriser l’usage du transport automobile individuel pour les moins fortunés. Un vrai virage ! Et un gouffre financier assuré. Sans compter que, pour s’assurer de l’effet redistributif de la chose, il faudrait que le prix du service soit modulé en fonction des revenus ...

De son côté, la question de la localisation des stations, qui réduiront encore le nombre de places de stationnement pour les autres véhicules, est traitée par le dédain et aucune réponse précise sur ce sujet n’a été apportée par la mairie lors du débat récent au conseil de Paris. Non plus que sur le type de motorisation envisagé : entièrement électrique (impossible à mettre en œuvre dans les délais indiqués par la ville), ou hybride (bien moins écologique que ce qui était vanté initialement). Annick Lepetit s’est contentée, selon la bonne vieille méthode delanoiste, de déclarer que "rien n'était encore figé".

Bref, dans ce domaine comme dans tous les autres, la seconde mandature ressemble à une copie caricaturale des politiques misent en place lors de la première. Le changement dans la continuité ...


Dimanche 8 Février 2009


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par m le 10/02/2009 08:22
Bonjour,

je souhaite bien du plaisir aux Parisiens avec ce nouveau moyen de transport mis à leurs disposition.
Si cela fait comme le vélib... dégradations, vols... les prix de revient vont exploser !
Bonne journée.

2.Posté par andrei le 06/07/2009 13:58
"dans une ville à forte centralité, les utilisateurs moyens chercheront à emprunter les véhicules à certains endroits et certaines heures et, s’il faut mettre en place un système de régulation de type Vélib’ avec des camions sillonnant Paris pour regarnir les stations vides, le ballet risque d’être aussi polluant que cocasse"

M'étonnerait qu'il y ait des semi-remorques brinquebalant des autolibs d'un bout à l'autre de la capitale. Les autolibs seront certainement convoyés individuellement, par des chauffeurs, et apporteront leur humble contribution à l'encombrement du trafic parisien.

Ce qui m'ébaubit, c'est la floraison de systèmes du même genre, depuis environ un an. Plusieurs sociétés proposent le même genre de service, d'après ce que j'ai trouvé sur internet. Obligées de garer leurs véhicules dans les parkings souterrains de la ville, ces opérateurs privés sont plus discrets que les futurs éventuels Autolibs, mais certainement plus efficaces.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis