DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Plan F comme … foutu ?



Votre nouveau Pot-aux-Roses !



Transparents
Transparents

1 – Responsable mais pas coupable, le retour

François Fillon a décidé de parler au cerveau reptilien du noyau dur des électeurs Républicains : « Vous n’avez pas d’alternative et nous vaincrons ou échouerons tous ensemble », leur a-t-il suggéré.

Il mise tout sur leur réflexe clanique, leur hostilité aux juges, aux journalistes de gauche (qualificatif il est vrai redondant), aux socialistes et assimilés, leur rejet viscéral des corrompus du camp d’en face. On peut comprendre cette méfiance et cette détestation mais, sur le fond, cette contre-offensive est fragile.

« Collaboratrice mais pas assistante » a déclaré François Fillon au sujet de Pénélope, pour justifier la quasi absence de traces de travail durant toutes ces années. On parle pourtant d’assistant parlementaire non ? Circulez, il n’y a rien à voir : « C’est au député de définir le contenu des tâches qu’il assigne à son personnel ». A ce compte-là, il pourrait décider de ne rien leur donner à faire. De toute façon, Pénélope déclarait qu’elle n’était : « Ni son assistante ni quoi que ce soit de ce genre », en anglais dans le texte. Et ce n’est pas le versement d’une indemnité de licenciement qui va arranger les choses.
François Fillon invoque des officines, des complots, ce qu’on ne peut naturellement pas exclure mais qui n’enlève rien à la matérialité des faits. Et qui est sans portée sur le volet le plus gênant des accusations, celui qui concerne ses relations avec Marc Ladreit de Lacharrière.

En réalité, voyant les caciques de la droite incapables de trouver en leur sein la force de changer de candidat, Fillon les a placés au pied du mur et, pilote de course au volant d’une voiture sans frein, il se dirige tout droit sur cet obstacle. Le brave député Fenech a appuyé sur le bouton du siège éjectable mais il a dû, isolé et penaud, remonter dans le véhicule fou.

Au risque de me faire détester d’une partie des lecteurs d’Atlantico (mais il faut bien que quelqu’un leur dise) : sauf improbable miracle, l’attitude de Fillon reste suicidaire pour la droite. Car cette affaire n’est pas que politique ou médiatique, elle est aussi pénale. Et la contestation oiseuse de la compétence du Parquet national financier, celui-là même dont François Fillon réclamait il y a dix jours à peine qu’il soit diligent, n’y fera rien. L’affaire des primes en liquide de Claude Guéant n’était pas plus complexe que celle des activités de Pénélope, ce qui n’a pas empêché le Parquet national financier d’agir en s’estimant compétent.

Pénélope, François, Marc et les autres risquent à tout moment un renvoi direct devant le tribunal correctionnel ou la saisine d’un juge d’instruction. « Fillon veut être élu pour se protéger de la justice » sera le leitmotiv de ses concurrents. Quant à ses appels à l’effort et à la discipline budgétaire, cœur de son discours, ils tourneront à vide et susciteront sarcasmes, quolibets et réactions ulcérées.

Dans sa fuite en avant, François Fillon n’a plus qu’un seul espoir : que le peuple de droite et du centre ait une sorte de haut-le-cœur face à la perspective d’une présidence Macron et se mobilise pour éviter le face-à-face entre Marine Le Pen et le télévangéliste-banquier. Quoi qu’il arrive, le futur président sera élu par défaut, sans enthousiasme, sans garantie aucune d’obtenir une majorité parlementaire aux élections législatives qui suivront.

François Fillon a gagné un bref répit, s’est trouvé un petit ballon d’oxygène. Mais c’est toute la droite et peut-être la Cinquième république elle-même qui va désormais suffoquer avec lui.


2 – Encore une statistique désastreuse : merci Macron !

Après le chômage et la croissance, c’est au tour du déficit commercial de s’aggraver en 2016, à 48,1 milliards d’euros contre 45,7 milliards un an plus tôt. Tout flanche : les exportations ont reculé de 0,6 % en 2016 alors que les importations continuaient d’augmenter. Même l’excédent des services s’effondre !

Notons avec intérêt que : « le dispositif de sur-amortissement fiscal a provoqué une vague d’importations depuis l’Allemagne», selon Emmanuel Jessua, économiste chez Coe-Rexecode interrogé par le Monde. Et savez-vous qui a mis en place et promu ce bel instrument en fanfaronnant ? Emmanuel Macron, par la loi qui porte son nom !


3 - NKlaMité

Le pauvre François Fillon avait décidé de donner à NKM une circonscription en or pour qu’elle se taise. Bim ! Boum ! La tentation de la gesticulation médiatique est plus forte que tout. Voilà que NKM suggère soudain ce que le mari ne veut absolument pas : qu’on entende Pénélope. On est bien mal récompensé de sa générosité législative de nos jours …


4 - Pendant ce temps, l’islamisation continue …

Alors que tous ces candidats ahanent, triment et se déchirent pour devenir les préposés d’un pouvoir transféré à Bruxelles et Francfort, on notera l’attendrissant reportage du Monde daté du 2 février sur le Secours islamique France : « Avec une maraude du Secours islamique France auprès des sans-abri de Seine-Saint-Denis ».

C’est étrange, mais rien dans l’article ne s’attarde sur les liens entre cette organisation et celle des Frères musulmans qui en pourtant sont les fondateurs.


Mercredi 8 Février 2017


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par jean Hertz le 08/02/2017 15:00
Je ne suis pas totalement d'accord concernant Fillon. Je comprends que l'élection ne se passe pas comme ses partisans l'auraient rêvé, mais on peut en dire autant de la plupart des élections. Je ne crois cependant pas qu'il y ait quoi que ce soit à gagner à un retrait de Fillon ni qu'il soit suicidaire pour lui de rester.

D'abord, je ne vois pas ce qu'il peut faire d'autre, de toute façon. LR n'est pas en mesure de le remplacer, non seulement parce que leur candidat éventuel n'aura aucune légitimité mais surtout parce que les désignations d'appareil prennent quand même un peu de temps. S'ils essayent de faire ça, ils se retrouveront avec deux ou trois candidats et ils n'auront aucune chance de passer le premier tour.
Ils peuvent toujours décider que c'est fichu pour cette année et envoyer NKM ou Raffarin, mais autant envoyer Fillon dans ce cas.
Quant aux risques judiciaires post-électoraux, eh bien on verra. Ca vaut toujours mieux que les alternatives et personne ne mettrait sa tête sur le billot que Hamon ou Macron sont plus respectables que Fillon.
Objectivement, les choses reprochées à Fillon sont assez insignifiantes et il n'a pas eu beaucoup d'autres ennuis en trente ans de carrière. Donc si on l'empêche d'être élu pour ça, on place probablement la barre un peu trop haut pour l'environnement politique français et on se condamne à être dirigés par des bébés, ce qui serait infiniment plus dangereux que la situation actuelle.

Deuxièmement, il y a quelque chose à faire avec la presse, le secret de l'instruction et les primaires. Taper sur Fillon entre la primaire et la clôture des candidatures, en utilisant des histoires qui auraient pu sortir beaucoup plus tôt, avec des informateurs protégés et un PNF qui fuite à peu près instantanément, ça pose un vrai problème. Ce que la presse est en train d'essayer de faire est un sabotage de l'élection présidentielle, effectivement une sorte de semi-coup d'Etat, et c'est assez grave. C'est ça qui menace la Ve république, pas spécialement l'hypothèse de l''élection d'un type ayant les juges au train. Concrètement, si Fillon doit se retirer ou se trouve éliminé d'une façon ou d'une autre, l'élection présidentielle aura été politiquement invalide - sauf si Le Pen la gagne.
Il y a clairement quelque chose à revoir concernant les primaires, l'immunité des candidats, le secret de l'instruction, la protection des sources des journalistes et la protection dont bénéficie la presse d'une manière générale.

2.Posté par Temple le 08/02/2017 16:22
avec le produit Macron, en France, nous serons expropriés de ce qui reste de notre liberté, de notre propriété et même de ce qui reste encore de l'esprit critique français et de notre langage.
Vendez vos biens car de toute façon, vos enfants n'en tireront plus aucun profit, s'ils arrivent à en conserver 20% de la valeur!

La seule alternative, il me semble, c'est un grand rassemblement qui exigerait la possibilité d'entendre des candidats qui veulent défendre la nation et la population.
Votez pour M. DIDIER TAUZIN, obtenez de vos maires qu'ils lui donnent leur parrainage; nous ne pouvons encore accepter que cet état nous ôte tout pouvoir de décision ou d'inflexion.

3.Posté par Béret vert le 08/02/2017 16:33
Tauzin ? Trouvez-vous qu'il n'y a déjà pas assez de figurants ?

4.Posté par Brindille le 08/02/2017 17:14
Tout à fait d'accord en ce qui concerne Fillon !
Plus il s'explique, plus il s'enlise : "Collaboratrice mais pas assistante", c'est prendre les gens pour des c...
De toute façon, s'il arrive à s'en sortir indemne, il n'appliquera pas le programme pour lequel les électeurs de droite l'ont plébiscité, ce n'est plus MORALEMENT possible !
C'est foutu.

5.Posté par OLIVIER FEUTRY le 08/02/2017 17:43
Le chien de François FILLON aurait été entendu par les enquêteurs de la brigade financière. Il aurait avoué avoir touché 10 sacs de croquettes de la célèbre marque premium ROYAL CANIN de la part de la société AXA PROTECTION ANIMAL.

C’est le CARNARD qui le révèle, vous savez ce journal qui marche à la délation digne des pires heures de l’occupation, et dont les journalistes sont les plus surpayés de Paris alors que ce sont pour la plupart de gros misogynes franchouillards beaufs anarchistes de gauche, qui ne branlent rien et qui se goinfrent régulièrement de buffets au foie gras.

Au fait, les VEAUX, comme disait le Général, comment expliquez-vous qu’un individu ait pu gagner 2,8 millions d’euros en 18 mois, qu’il soit candidat à l’élection présidentielle et que personne ne s’en étonne ?

Que fait ROBESELIANE, la juge qui ouvre des enquêtes préliminaires à une vitesse supérieure à celle de la lumière ?

Tout cela devrait éveiller les soupçons, non ? : ABUS DE BIENS SOCIAUX (article 214-3 du Code Pénal), RECEL D’ABUS DE BIENS SOCIAUX (article 321-1 et suivants du Code Pénal) et comme le personnage est Inspecteur des Finances, ce qui semble être la seule « qualité » qui lui ait permis de gagner autant, TRAFIC D’INFLUENCE (article 433-2 du Code Pénal).

Pour un poste de haut niveau dans la même banque, le Président POMPIDOU, après 4 ans de bons et loyaux services, n’avait pas laissé assez d’argent à sa mort pour que son fils puisse acheter ne serait-ce que son appartement.

Enfin, pourquoi la presse est-elle si magnanime avec Louis ALLIOT, accusé par le Parlement Européen d’avoir été l’attaché parlementaire FICTIF de sa compagne, une certaine … Marine LE PEN ?

C’est vrai, il faut tout faire POUR PRESERVER LA DEMOCRATIE en ayant un second tour opposant MACRON LE CORROMPU à Marine LE PEN, la fille marxisante de son père.

6.Posté par Alablanche le 08/02/2017 18:17
Il faut qu'il tienne le coup. Ce sont les français qui choisissent leur président et non pas les médias français. Trump en sait quelque chose.

7.Posté par Challier le 08/02/2017 21:13
Le passage « la Cinquième république elle-même qui va désormais suffoquer avec lui », a attiré mon attention. Alain GEISMAR peignait sur les tours de Jussieu : "crève salope". C'était pour la république bourgeoise de mai 68. Et si la Vème Ripoublique bananière d'Hexagonie suffoquait et crevait ?
Quel bon débarras ! Crève salope !
L'article ironique de FEUTRY est très amusant. Mais attention à la loi de 1881, citer le nom de Macron le corrompu est dangereux, si on ne peut en apporter la preuve incontestable. A défaut, il faut plaider la bonne foi, mais avec preuve d’icelle.
Une anomalie technique : une juge ne peut pas ouvrir une enquête préliminaire. Elle ne peut instruire que lors d’une information ouverte par un procureur, qui ouvre auparavant, lui aussi, une enquête préliminaire, sans juge et seulement avec la police sur commission rogatoire.
ROBESELIANE (que je n’identifie pas), est-elle une procureuse ?
Je rappelle qu’en droit anglo-saxon toute demande émanant d’un procureur français, finit à la corbeille, car ce n’est pas un juge, ni même un magistrat, mais un agent du gouvernement. C’est Napoléon Ier qui a inventé le corps des magistrats qui sont les procureurs, les juges, et les chefs de bureau du ministère, avec mutation très facile entre les différentes activités.
Il existe une magistrature debout (les procureurs) une magistrature assise (les juges) et une magistrature couchée (devant les ordres du pouvoir) en mal d’avancement, se recrutant parmi les précédentes.
That’s all Folks!

8.Posté par Challier le 08/02/2017 21:18
La page http//www.macrongate.fr ne s'affiche pas. Et sa recherche donne chou blanc. Quel dommage !

9.Posté par OLIVIER FEUTRY le 08/02/2017 23:20
@challier Merci pour votre cours de droit pénal. Mais franchement, on s'en fout. LOL

MACRON est corrompu car ils utilisent son réseau d'Inspecteurs des Finances pour obtenir les bonnes places au détriment du libre jeu démocratique et économique.

Savez-vous que la loi de 1881 est liberticide et qu'elle est contraire à la jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l'Homme, qui est la cour suprême ?

Et si MACRON veut porter plainte, on l'attend avec impatience.

Autrement, la page www.macrongate.com fonctionne, Monsieur le pénaliste.

10.Posté par Challier le 08/02/2017 23:49
La page www.macrongate.fr fonctionne maintenant à 23h30 et dirige sur www.feutry.com le blog de Olivier Feutry. Il était plus simple de donner www.feutry.com.
Et je ne suis pas pénaliste mais érudit. Il m'arrive de mettre en garde contre les agissements de la 27ème chambre du TGI de Paris, qui étouffe illégalement la liberté d'expression, même au prix d'un scandale médiatique.
Et la magistrature couchée est aussi présente dans toutes les juridictions civiles et administratives.
Le Conseil d'état est principalement composé de hauts-fonctionnaires détachés, qui prennent des décisions politiques. Seul un Président de chambre est un juriste. Le Conseil constitutionnel est composé de politiciens. Et on ose les appeler des "Sages". Voilà nos Cours suprêmes. Pauvre France !

11.Posté par Temple le 09/02/2017 09:29
@Beret vert
Tauzin a une vraie vision et un vrai programme, je l'ai vu s'exprimer a plusieurs reprises et il fait mouche à tous les coups en face de son auditoire. Il n'est pas issu d'un parti ou d'une caste, il n'a pas de casseroles.
ET IL NOUS FAUT UN PLAN B. Je n'ai jamais eu confiance en Fillon puisqu'il vient d'un parti et qu'il y est rentré pour faire sa place, c'est-à-dire vivre de l'Etat, donc tout à fait intéressé à le conforter (l'état) et le voir croître.
Fillon a déjà perdu une grande partie de ses électeurs. Au second tour, par conséquent, on risque d'avoir Macron/LePen ou Macron/Mélanchon ou Macron/Hamon! Que du bonheur! Et la fuite à l'étranger pour beaucoup et la fuite devant l'étranger en France!
Le plan B est de s'arranger pour obtenir des signatures et faire s'exprimer des gens sérieux. Dans les hors partis, il me semble, c'est le seul qui ait suffisamment de stature et qui ait une vision claire et globale.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Le miracle Mélenchon - 12/04/2017

Tir aux pigeons - 02/04/2017

Canard Vexé - 27/03/2017

1 2 3 4 5 » ... 37

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis