DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Politique-friction


Le score catastrophique du PS à Paris, lors des élections au parlement européen, n'est certes pas transposable mécaniquement aux rapports de force municipaux, présents et futurs. Néanmoins, il aura des conséquences sensibles sur la suite des événements.



Politique-friction
Le coup de génie de Cohn-Bendit, perdreau de 1968 et, à ce titre, plus ancien homme politique de cette époque reculée à jouer encore un rôle national, aura été de trouver la solution à l'équation du moment : réconcilier le vote protestataire et l'Europe. Le socle de voix écolos, autour de 5 à 7 %, s'est ainsi renforcé de déçus du PS et du Modem (déjà !) , qui ont pu y trouver un exutoire "européennement correct".

Ajoutez à cela la maladresse de Bayrou lors de son débat avec Dany le rouge/vert et l'effet Yann Arthus-Bertrand et vous obtenez un score de près de 17 %. La politique vue du ciel ...

A Paris, ce n'est plus un succès, c'est un triomphe. La liste Cohn-Bendit tangente celle de Barnier. Elle obtient des résultats assez homogènes sur tout le territoire de la capitale alors que la majorité présidentielle peine encore en dehors de l'Ouest parisien.

Par symétrie, le PS s'effondre dans des proportions ahurissantes dans certains arrondissements. Alors qu'il dispose de majorité écrasantes dans les conseils des 3ème, 10ème, 11ème, 12ème, 13ème, 14ème, 18ème, 19ème et 20ème arrondissements, il n'y dépasse plus jamais 20 %. Il est partout largement distancé par les Verts et souvent dépassé par la majorité présidentielle. Bref, une claque magistrale !

Bien sûr, les européennes ne sont pas les municipales. Un autre contexte, d'autres candidats : tout cela produirait, même si les élections avaient eu lieu simultanément, des résultats différents. Il reste que le scrutin du 7 juin a montré la fragilité électorale du système delanoiste, menacé par n'importe quelle échappée belle d'une liste dans l'air du temps. Quand bien même les écolos ne réussiraient pas pareil hold-up électoral à l'échelon communal, ils pourraient damer le pion socialiste et exiger une place au moins égale sur des listes de deuxième tour. Bref, dicter leur loi.

La plus importante leçon à tirer de ce scrutin est donc la volatilité de l'électorat "bobo", prompt à se laisser aller au nomadisme au gré des scrutins.

Autre enseignement significatif : la mairie socialiste va perdre de sa superbe vis-à-vis d'alliés "verts" qu'elle ne cesse d'humilier depuis leur recul aux dernières municipales. Ce n'est pas une bonne nouvelle pour Paris, puisque les exigences maximalistes et souvent délirantes de ces derniers, notamment en matière de finances, d'urbanisme et de circulation, qui étaient depuis un an repoussées par des haussements d'épaule, vont devoir à nouveau être prises au sérieux par Delanoë et sa bande.

Enfin, l'opposition municipale peut se féliciter d'être redevenue la première force électorale à Paris. Les seuls arrondissements où une liste dépasse les 50 % sont les 7ème, 8ème et 16ème. Pourtant, avouons-le, cette victoire est très relative. Lorsqu'on regarde les chiffres dans le détail, les listes hostiles à la politique de Delanoë n'améliorent leur score que de 3 à 4 % depuis l'an dernier. Ce n'est pas mal, mais le total des scores PS-Front de Gauche-Verts est encore élevé et largement au-dessus de ceux de la majorité présidentielle dans les 12 arrondissements que la coalition municipale contrôle aujourd'hui. Plus que la force de l'opposition, c'est donc la division, le désarroi et les tocades de l'électorat des partis de "gauche" qui ont caractérisé la nouvelle donne parisienne.

Quoi qu'il en soit, le delanoisme triomphant a pris un sérieux coup sur la tête. Les projets que les Verts rejettent résolument (Autolib', tour Triangle, etc.) ont du plomb dans l'aile. Faisons leur confiance pour harceler la mairie. C'est toujours ça de pris ...

Lundi 8 Juin 2009


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Christian CHOLLET le 11/06/2009 09:45
Dans votre liste de projets défendus par les Verts, vous oubliez la Révision du PLU (zones N = les Bois et UV = espaces dits verts et bleus de Paris), ainsi que la révision simplifiée du PLU (Magenta-Bruneseau = 4 tours IGH) pour lesquels les Verts sont impliqués.
Ch. Chollet architecte honoraire et urbaniste, administrateur d'Associations Agréées (Code de l'Environnement).

2.Posté par MARGUERITTE le 11/06/2009 13:36
Le score d'Europe écologique était prévisible avant même la projection de "Home" de Yann Artus-Bertrand, je l'avais d'ailleurs évoqué à plusieurs reprises (devant témoin!). Les raisons en sont simples, sans exhaustivité en voici 3 : le mot Europe dans l'intitulé du parti, la présence d'Eva Joly(moralisation des politiques), la projection du film Home. A suivre

3.Posté par Incognitototo le 11/06/2009 15:19
Oui, le pendant de cette "victoire" des Verts, c'est aussi que Notre-Drame de Paris ne va plus savoir quoi faire pour faire plaisir aux Beaupin et autres Contassot... et on sait déjà où cette politique soi-disant écologique nous mène....

Marre de ces donneurs de leçons qui ne proposent rien d’autre que de laisser mourir les 1,5 milliard d’humains qui manquent de tout… C’est trop facile de dire, on arrête tout, quand soi-même on a le ventre plein, en fustigeant un système qu’il voudrait arrêter aujourd’hui, sans rien proposer d’autre qui ne soit pas des utopies…

Marre de ces fausses bonnes solutions, comme la taxe carbone, qui n'aura pour seul effet que de faire payer aux consommateurs ce coût supplémentaire qui sera intégré au prix de vente et fera partir dans d'autres pays le peu d'industries qui restent encore en Europe... Il y a tellement d'autres solutions auxquelles ces soi-disant Verts ne pensent jamais, parce qu'ils préfèrent, la culpabilisation à l'efficacité, que ce serait dommage de na pas leur proposer un recyclage de cerveau...

Marre de ces culpabilisateurs qui font de l’argent et font leur paye en nous vendant de l’écologie…

Marre de ces imposteurs opportunistes (les Voynet, Mamère, Cohn-Bendit et autres Montebourg), qui sont surtout des adeptes du « faites ce que je dis, mais pas ce que je fais »... et par ici les bonnes places au chaud...

Que ces gens là, qui ont tous eu l'occasion depuis plus 10 ans de montrer leurs "talents" (notamment Voynet qui après avoir été la plus mauvaise ministre de l'écologie, continue à être la reine de l'immobilisme à Montreuil, sauf pour nous imposer les Vélib's et le tramway !!!), arrivent à faire autant de voix restera toujours pour moi un mystère...

Le problème avec l'écologie, c'est que même si, on ne peut être que d'accord avec les constats, on peut être en total désaccord avec les solutions proposées. Le problème, c'est qu'il semble que les électeurs ne font pas la différence entre un problème et sa solution.

4.Posté par ce n'est pas cohn bendit mais cohn bandit le 15/06/2009 20:34
bonsoir
arrêtez de gloser.. sur les résultats de "europe écologie : 17% sur 40% de votants... il n'y a pas lieu d'en faire une fête.CDB n'a jamais roulé que pour lui : il n'est pas plus écolo.. que sincère.. d'ailleurs, selon l'humeur de "dany le rouge"' il est parfois allemand, parfois français, surtout fouteur de m.. en mai 1968, il a manipulé les étudiants "nantis de l'époque" de Nanterre, et ensuite il s'est tiré en allemagne.. où sa carrière n'a pas été fulgurante. Il avait pour consigne de "dézinguer bayrou" sur les conseils de NS...bien reçu..Quant à Eva Joly, son pays natal ne fait pas partie de l'europe.. car la Norvège ne veut pas "payer pour les pays pauvres de l'Europe"..dans le cas présent, elle est française..Quant à josé bové, lui a voté non en 2005 et il est allée en prison pour destrucdtion.... DCB a voté oui... quel beau trio... on va rigoler par la suite...car DCB a avoir encore le carafon qui va exploser..
Hermance

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Merci Plenel ! - 12/02/2017

1 2 3 4 5 » ... 29

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis