DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

République à brac


La "concertation" pour le réaménagement de la place de la République vire au grotesque. Heureusement, certains restent vigilants.



République à brac
Avec un préavis d’à peine une semaine et une publicité minimum, la ville organise une réunion de « concertation » pour dresser le bilan de cet exercice de manipulation. On se réunira donc à la mairie du 3ème arrondissement, un jour de semaine, à 19 heures 30, le 1er avril. Faut-il amener sa canne à pêche en référence à cette date symbolique ?

La volonté de circonscrire le débat à un enjeu loco-local est en tout cas évidente. Et le bilan de la «concertation» que dressent les services municipaux vire au gag. On apprend en effet que le chiffre colossal de 152 avis a été atteint au terme de la consultation de sept semaines sur Internet. Quand on sait que plusieurs centaines de milliers de personnes utilisent la place chaque jour, on mesure la représentativité du panel !

Malgré cela, les opinions émises devaient être singulièrement hostiles au projet car la mairie se perd en circonlocutions pour les analyser. On atteint le sommet du grotesque quand on lit la synthèse suivante : " les habitants sont partagés sur la répartition de l'espace. On note deux positions opposées sur la gestion de la circulation : si quelques internautes (9) souhaitent que rien ne change de peur d’une circulation moins fluide, quelques habitants (5) demandent une place exclusivement dédiée aux modes doux. Une position de compromis est exprimé avec la demande d’une meilleure cohabitation entre les modes de déplacement tout en veillant à ne pas créer d’embouteillage."

Bientôt, le nombre de personnes consultées pour décider de cet enjeu majeur permettra tout juste de taper une belote. On remarquera au passage que la ville ne fait aucune publicité aux remarques des Parisiens sur les cahiers installés dans les mairies d'arrondissement. Devinez pourquoi ?

De toute façon, ce n'est pas grave : la mairie en vient toujours à sa conclusion écrite d'avance, il faut redistribuer l'espace en supprimant des voies pour les automobiles. Plutôt que de vous fatiguer à lire la prose municipale, découvrez donc en cliquant ( ici) les comptages de Vigilance-République.

BREF, VOUS L'AVEZ COMPRIS, RENDEZ-VOUS MERCREDI 31 MARS A 19h30 A LA MAIRIE DU 3EME POUR DEFENDRE LA REPUBLIQUE !!!



Samedi 28 Mars 2009


Serge Federbusch
Serge Federbusch

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis