DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Stupidalgo inaugure le parc Rives de Baratin !




La presse a été priée de s'ébahir devant le nouveau parc Rives de Seine qui symboliserait une merveilleuse politique "non anti-voitures mais anti-pollution", selon la formule d'Hidalgo.

Hélas, de cruels chiffres démontrent qu'il n'en est rien. Et, là aussi, les artifices de communication de la mairie le dissimulent très mal ...



Bouchez vous le nez !
Bouchez vous le nez !
Le rapport d'Airparif sur le bilan de la fermeture de la voie expresse Rive droite en matière de pollution est tombé.

Les médias l'ont largement commenté et nous ne reviendrons donc pas sur les principaux résultats publiés, du reste ambigus dans leur énonciation, à savoir une baisse de la pollution atteignant "jusqu'à" 25 % sur les quais bas, qui serait contrariée par une hausse un peu partout ailleurs, notamment à partir du quai Henri-IV et sur le quai Anatole-France, rive gauche. L’air est aussi plus pollué sur le boulevard Saint-Germain, le boulevard périphérique ou encore les carrefours dont la congestion s’est accrue.

Essayant de ne pas trop s'appesantir sur cette situation, Hidalgo fait mine de considérer que ce transfert est comme la conséquence logique de ses choix qui tiendraient à la "libération" des quais de la circulation automobile.

Sauf que cette interprétation est radicalement trompeuse.

D'abord, Hidalgo claironnait initialement, il faut le rappeler, que ses aménagements auraient pour effet une évaporation de la circulation et de la pollution, les automobilistes étant dissuadés de prendre leur voiture. C'est même ce raisonnement qui était la colonne vertébrale de sa défense devant la Commission d'enquête publique. Sinon, pourquoi pourrir la vie de millions de gens pour un jeu de chaises musicales en matière de pollution ?

Les chiffres d'Airparif démontrent qu'il n'en est rien. La pollution ne s'est pas évaporée, non plus que le trafic, ils se sont tous deux simplement déplacés.

Ensuite et surtout il faut comprendre que la pollution qui s'est installée dans des zones habitées et beaucoup plus fréquentées par les piétons que l'ex voie expresse - où les gens étaient quasiment tous dans leurs automobiles - est nettement plus nocive que celle qui, justement, était confinée au bord de la Seine. Les médias n'ont pas souligné qu'il ne s'agit pas d'un jeu à somme nulle mais que l'air vicié qui s'est répandu dans Paris du fait de la fermeture de la voie est beaucoup plus périlleux pour notre santé que celui qui s'échappait des pots au niveau du fleuve où nul ne réside.

La pollution inhalée par les Parisiens est donc nettement supérieure désormais et c'est celle-la qui compte avant tout.

Le Parc rives de Seine, une fois la propagande municipale dissipée, ne sera guère plus fréquenté que le parc Tino Rossi sur l'autre rive du fleuve.

Toute cette intoxication et cette pollution communicationnelle sont décidément des fléaux urbains dont la solution ne peut passer que par l'(ex)filtration d'Hidalgo vers des cieux où elle nuira moins.

Dimanche 2 Avril 2017


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Laura Kaplan le 03/04/2017 09:55
Nous partageons tous le projet de réduire la pollution. Mais effectivement, il faut réduire la circulation sur les quais hauts où vivent et travaillent les êtres humains, et au contraire la laisser sur les quais bas où elle est beaucoup moins gênante, voire moins dangereuse.

2.Posté par Jean-Pierre le 03/04/2017 16:40
L'abus de com est criant, cette pollution médiatique se retournera contre Hidalgo !

3.Posté par Phil75 le 05/04/2017 12:37
Passé le mouvement de curiosité lié à l'inauguration, il sera intéressant de voir la fréquentation en semaine... Sans nul doute pas plus que sur la rive gauche !

4.Posté par Poulbot le 08/04/2017 09:27
Madame le Maire va avoir sa promenade personnel maintenant qu'elle a virée les véhicules des berges basses .

5.Posté par alcor le 08/05/2017 10:17
Il faut surtout virer les camions PL de nos routes, accidents, bouchons, ralentissement et pollutions : 20 litres au cent

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Castaner de quoi ? - 23/05/2017

1 2 3 4 5 » ... 30

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes